Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Homosexualité : revendication du lobby gay / Valeurs chrétiennes : Famille

Gabrielle Cluzel : “La famille est porteuse de valeurs aujourd’hui réputées détestables”

La journaliste Gabrielle Cluzel répond aux questions de Medias Presse Info :

"Avec toutes les mesures sociétales et fiscales comme la baisse du quotient familial, peut-on dire que ce gouvernement ne fait rien pour les familles ?

Non, on ne peut pas le dire, car il ne fait pas «rien »… Il  fait pire que rien ! Il les persécute. A travers le mariage dit pour tous, c’est la famille dont on a cherché à ébranler les fondations.  Et les autres mesures, fiscales notamment, sont encore des coups de butoir supplémentaires. Et pourquoi s’acharner sur la famille ?  Parce que l’entité traditionnelle qu’elle représente est porteuse de valeurs aujourd’hui réputées détestables. Elle est un lieu de hiérarchie et d’autorité, entre les parents et les enfants.  Elle est un  lieu d’identité, de traditions communes. Elle est un lieu de transmission,  transmission d’un patrimoine génétique, matériel, culturel, civilisationnel même.  Elle est par essence un lieu, disons le mot même s’il est un peu provocateur,  d’exclusion, d’amour exclusif, où les liens filiaux, les liens du sang priment sur les autres. J’ose le dire, je préfère mes enfants à ceux des autres et je défie n’importe quelle mère  de prétendre le contraire…

Après le vote de la loi Taubira, Hollande et son gouvernement ne comptent pas s’arrêter là. On a évoqué la PMA et la GPA. Croyez-vous qu’après plus d’un an de manifestations, le gouvernement se montrera plus prudent et qu’il faudra donc davantage se méfier ?

Le brouillage des cartes, la fragmentation de la parentalité que sont la PMA et la GPA  (qui atteint son summum avec dissociation, dans le cas de la GPA, entre mère porteuse et mère biologique  pour éviter qu’une mère porteuse, déchirée de laisser la chair de sa chair, change d’avis et s’avise de vouloir garder le bébé…), induits par le mariage pour tous, viennent la ronger de l’intérieur faute de pouvoir totalement l’abattre par des réformes extérieures.

Le gouvernement se montrera-t-il plus prudent ? Oui, sans doute. C’est pour cela qu’il a mis pour le moment de côté la PMA et la GPA. Mais cela reviendra tôt ou tard. D’abord parce que ce gouvernement nous a montré, que chez lui l’idéologie finissait toujours par avoir le dessus sur la plus élémentaire prudence politique. Ensuite, parce que le mariage dit pour tous ne trouve pleinement son sens qu’à travers la PMA et la GPA. On commencera par la PMA, plus facile à gober. Puis on viendra naturellement à la GPA, car sinon il y aurait discrimination patente entre les lesbiennes qui ont la chance d’avoir été dotées à la naissance d’un utérus et les gays, brimés par la nature, qui n’ont tiré qu’une prostate à la loterie de la vie. Elisabeth Badinter et Najat Belkacem ont déjà parlé du concept de « GPA éthique ». Un oxymore qui passera rapidement dans le langage courant. Il y aura au préalable un tir d’artillerie nourri, entre émotion (avec une instrumentalisation de cas particuliers qui nous tireront les larmes), et stigmatisation des opposants (« racistes », « fachos », « homophobes »…pas besoin de vous faire un dessin, je pense ?).

Divorce, avortement, mariage homosexuel et adoption, maintenant la PMA. Peut-on parler d’un processus de destruction de la famille ?  Ne fait-on pas tout pour casser les liens qui peuvent unir les membres d’une même famille ?

Oui, c’est évident. La famille devient  une espèce de puzzle compliqué, dont les pièces finissent par s’éparpiller. L’euthanasie sera rendue plus facile, Les liens seront tellement distendus…

Peut-on penser que certains partis ont compris le poids électoral « Manif Pour Tous » comme on peut le voir avec le rapprochement  de Nicolas Dupont-Aignan avec Frigide Barjot ? Doit-on en profiter pour agir auprès des candidats pour les municipales et les européennes ?

Les sentinelles et les veilleurs dans les rues doivent devenir des « sentinelles «  et des veilleurs dans les urnes. Ils doivent faire comprendre aux candidats qu’ils les tiennent à l’œil, qu’ils n’accorderont pas leurs suffrages sans certaines garanties. Deux écueils néanmoins : celui d’être instrumentalisé par tel ou tel parti et celui d’imaginer que l’on pourra créer soi-même un parti politique, reposant sur les seules questions éthiques, ce qui serait un peu réducteur.  

Pour en revenir au sujet de la loi Taubira, n’a-t-on pas perdu pour avoir privilégié le nombre et manqué d’un discours clair et ferme politiquement ?

C’est l’éternel dilemme quant à la stratégie à adopter… On est sur une ligne de crête. Faut-il privilégier le nombre comme vous dites en cherchant un dénominateur commun qui «ratisse large », mais  qui se révèle tellement petit in fine que l’on peut avoir perdu de vue  l’essentiel de la substance du message initial, ou au contraire par détestation de la compromission, rester entre soi, au risque de rester très «confidentiel », ce qui est moralement et intellectuellement séduisant, mais potentiellement assez stérile. L’arbitrage, en conscience, est compliqué. Si compliqué que je ne me permettrais de juger ni les uns ni les autres. Peut-être, au fait, la juxtaposition des deux points de vue par des combats parallèles, n’est-elle pas mauvaise ?  Les uns et les autres se servant mutuellement de garde-fou, de modérateur. A condition qu’ils ne perdent pas leur temps et leur énergie à se tirer mutuellement dans les pattes, évidemment.

Le fait de dire qu’on est « contre la loi Taubira » ne donne-t-il pas un aspect négatif au combat au lieu de dire qu’on est « pour la famille » ?

Il ne faut pas avoir peur d’être dans l’opposition, en signifiant clairement l’objet de son opposition. Et puis être « pour la famille » est un peu vague, non ? Le  gouvernement aussi prétend être pour la famille, sauf que ce qu’il appelle famille n’en est plus une.

Justement pour plus de clarté, n’aurait-on pas intérêt à revenir aux bases et à redéfinir plus clairement ce qu’est la famille et son bien-fondé ?

Vaste chantier ! Mais vous avez raison. Quand il n’y a plus qu’un champ de ruine il faut se retrousser les manches et rebâtir pierre par pierre. Avec patience et persévérance. Et surtout sans écouter les bonnets de nuit qui prétendent que tout est foutu."

Partager cet article

14 commentaires

  1. “Satan lui-même se déguise en ange de lumière.”
    Epitre de Saint Paul aux Galates, I, 8.

  2. Les sentinelles devraient bien se positionner devant le magazine “ELLE” qui est détestable : ce sont les femmes qui font les mères DE FAMILLE…..

  3. Un peu de vérité fait du bien à entendre toutefois il manque l’essentiel.
    Il s’agit d’une attaque d’envergure contre tout ordre établi par le Créateur et contre l’ensemble de ses commandements.
    Les agressions simultanées contre les chrétiens, contre les religieux, contre les Papes, les profanations d’églises, les destructions d’églises, les profanations de tombes ou de cimetières, les tags et les insultes anti chrétiens ou contre Jésus Christ, la multiplication des sectes satanistes, la fête de l’Enfer, la pollution des cœurs des âmes des sols et de la mer, la lutte contre les fêtes chrétiennes et contre le repos dominical, le mensonge devenu institution d’État, la multiplication des impôts et taxes, l’avortement, l’euthanasie etc. Ne doivent rien au hasard ! Il s’agit systématiquement de s’en prendre au 10 commandements. La famille n’est qu’une des attaques menées contre le 4ème commandement.
    Il n’y a que 2 camps et vous voyez bien qui est en face… Alors se retrousser les manches c’est bien mais prier c’est mieux ! On ne combat pas l’Enfer avec des moyens terrestres…

  4. Ça fait des décennies que les Francs-Maçons travaillent à la destruction de la famille, chaque jour.
    Divorce, pilule, avortement, mariage homo, euthanasie, etc.

  5. Pour “tenir à l’oeil” les candidats aux élections, il faudrait à mon avis faire comme nos voisins suisses : rendre les mandats impératifs. Or, la Constitution de la Vème république n’en veut pas : c’est marqué noir sur blanc.
    En attendant, une fois désignés par les urnes, nos élus font ensuite ce qu’ils veulent, et c’est bien là le problème.

  6. le gouvernement est contre la famille parce que le gouvernement américain est contre, que l’ONU est contre, et qu’ils sont eux-même sous le pouvoir des multinationales, des banquiers et des lobbys qui veulent avoir, décider et anéantir.
    Ils dirigent les médias (couverture mondiale pour Nelson Mandela) mais ne font plus recette et sont de plus en plus monstrueux.
    La solution, c’est qu’il y ait, chez ceux qui ont une visibilité, des paroles et des actions très belles, très fortes et très courageuses.
    Il faut en sortir par le haut et éblouir, et vite.

  7. Ah ! Que j’envie la tête bien faite de Gabrielle Cluzel ! Et son style à la fois limpide et suggestif.

  8. Je suis personnellement stupéfait que le nouveau pouvoir politique ait dépensé tant d’énergie à imposer le mariage homo, demandé par une infime minorité, et jugé insupportable ou sans grand intérêt par tous les autres, en tout cas sans rapport avec leurs attentes et les priorités du pays. Il me semble que Hollande a fait là une erreur politique majeure, qui compte certainement dans la chute vertigineuse de sa popularité, et dans la déculottée que ses compères vont se prendre au printemps. Et des sondages ont même montré que sa popularité a baissé encore plus chez les homos que dans le reste de la population… Et les socialistes s’acharnent à poursuivre leurs funestes projets de destruction de la famille, sans doute avec les mêmes effets à attendre pour leur avenir politique ! Ils creusent leur tombe eux-même et plus le temps se rapproche de leur exécution plus ils y mettent d’entrain ! Ce n’est plus de la bêtise, c’est soit de la folie collective, soit simplement diabolique.
    Toutes proportions gardées (désolé de ce point Godwin…) cela me fait penser à un moustachu qui détourna toujours plus de ressources de son effort de guerre pour servir sa folie raciste et meurtrière, alors que son armée commençait à subir défaite sur défaite.

  9. @ DUPORT La prière est indispensable mais pas suffisante. “aide toi, le Ciel t’aidera !” Sainte Jeanne d’Arc ne s’est pas contentée de rester en prière. Elle priait… puis allait à la bataille et disait “les gens d’armes combattront, Dieu donnera la Victoire”. Alors prions et retroussons nos manches, combattons “sans soucis des blessures” !

  10. C’est exactement ça DUPORT, je vous suis à 200% ! Il n’y a rien à rajouter.

  11. DUPORT a mis dans le mille. Nous sommes actuellement en plein dans cette tourmente infernale, diabolique, dont il faudra bien sortir un jour.

  12. @jourj41
    Relisez ! il est écrit “se retrousser les manches c’est bien”.
    Je n’ai pas écrit que seule la prière était suffisante mais qu’il manquait l’ESSENTIEL : la prière !

  13. Les socialistes n’ont q’une famille : l’internationalisme, c’est pourquoi nos valeurs et les leurs sont incompatibles.
    Ils haissent la France comme ils haissent les nations !
    En langage commun on appelle cela de la traîtrise !
    Ils sont traîtres à la France.

  14. Les premiers à détruire la famille furent les parents eux-mêmes par le divorce et le refus d’investir dans l’effort leur amour ensemble (et pour ceux qui y croyaient en négligeant la prière)…
    Pour inverser la tendance il faut commencer par là : par vouloir le couple indestructible et dans la durée et l’amour…C’est tout l’enjeux éducatif des parents…
    Le plus sûr chemin, vu que cela semble humainement difficile est en effet la foi…
    Il serait intéressant de savoir si les couples catholiques durent mieux et plus que les autres et si ce n’est pas finalement cela qu’on leur jalouse le plus…
    On oublie juste que cela ne se fait ni sans efforts, ni sans grâces et que comme tout ce qui est du domaine du bonheur et non du plaisir immédiat, cela se conquiert et se mérite, je dirai même se travaille, demande du temps et beaucoup de vigilance et d’attention!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services