Bannière Salon Beige

Partager cet article

Sectes et satanisme

G.K. Chesterton : “Quand les gens cessent de croire en Dieu ce n’est pas pour croire en rien, c’est pour croire en n’importe quoi.”

G.K. Chesterton : “Quand les gens cessent de croire en Dieu ce n’est pas pour croire en rien, c’est pour croire en n’importe quoi.”

Alors que les médias dénoncent le complotisme de ceux qui osent ne pas croire dans les zélites, les journalistes, …, un sondage du 30 novembre sur les “parasciences” (?) révèle que

  • 41% des personnes interrogées croient à l’explication des caractères par des signes astrologiques
  • 29% aux lignes de la main
  • 28% aux envoûtements / la sorcellerie. Dont 69% des 18/24 ans.
  • 26% aux prédictions des voyants
  • 23% à la cartomancie

Le problème de ce sondage c’est qu’il a tendance à mélanger un peu tout. La Fondation Jean Jaurès, qui analyse ce sondage, écrit ainsi :

Avec la crise liée à la Covid-19, on constate une remise en cause de la parole scientifique, par exemple avec les mouvements antimasques ou antivaccins.

Bonjour l’amalgame… Si vous ne croyez pas en l’utilité du masque (merci Sibeth), c’est que vous croyez aux lignes de la main…

On remarque aussi, toujours selon le même sondage, qu’environ 70% des personnes qui croient au moins en l’une de ces matière sont catholiques pratiquantes. Est-ce à dire que ces catholiques pratiquent l’astrologie ? Croire que ces phénomènes existent ne revient pas à y adhérer… Or l’Eglise enseigne que ces croyances sont l’oeuvre du Malin et appelle à les rejeter :

Toutes les formes de divination sont à rejeter : recours à Satan ou aux démons, évocation des morts ou autres pratiques supposées à tort ” dévoiler ” l’avenir (cf. Dt 18, 10 ; Jr 29, 8). La consultation des horoscopes, l’astrologie, la chiromancie, l’interprétation des présages et des sorts, les phénomènes de voyance, le recours aux médiums recèlent une volonté de puissance sur le temps, sur l’histoire et finalement sur les hommes en même temps qu’un désir de se concilier les puissances cachées. Elles sont en contradiction avec l’honneur et le respect, mêlé de crainte aimante, que nous devons à Dieu seul.

Toutes les pratiques de magie ou de sorcellerie par lesquelles on prétend domestiquer les puissances occultes pour les mettre à son service et obtenir un pouvoir surnaturel sur le prochain, – fût-ce pour lui procurer la santé -, sont gravement contraires à la vertu de religion. Ces pratiques sont plus condamnables encore quant elles s’accompagnent d’une intention de nuire à autrui ou qu’elles recourent ou non à l’intervention des démons. Le port des amulettes est lui aussi répréhensible. Le spiritisme implique souvent des pratiques divinatoires ou magiques. Aussi l’Église avertit-elle les fidèles de s’en garder. Le recours aux médecines dites traditionnelles ne légitime ni l’invocation des puissances mauvaises, ni l’exploitation de la crédulité d’autrui. [Catéchisme de l’Eglise catholique n° 2116-2117]

Dans un article de 2003, l’abbé Olivier (FSSP), met en garde contre les nouvelles modes dérivées du satanisme, comme la fête d’Halloween :

Aujourd’hui, dans le monde entier, Halloween est la fête la plus importante pour les satanistes. Le 31 octobre est le nouvel an du calendrier des sorciers. Le “World Book Encyclopedian” affirme que c’est le commencement de tout ce qui est “cold, dark and dead” (c’est-à-dire : froid, noir et mort). De nos jours encore, on sait que les satanistes pratiquent des sacrifices humains cette nuit-là aux États-Unis et en Australie.

Il y a des réunions où il est préférable de ne pas aller. Quand vous laissez vos enfants aller à une soirée Halloween, ou faire “Trick or Treat”, cela paraît inoffensif et amusant, mais n’êtes-vous pas en train de les associer, sans en être conscients, à un bien sombre rituel ?

C’est partout le retour au paganisme. Dès que l’on abandonne Dieu, nous avons besoin de le remplacer : “le Père Noël, baptême et mariage civils, fête des mères, des pères, des enfants…” Nous paganisons aussi les mots religieux… Il y a des spécialistes pour cela… L’être humain est religieux au fond de son être.

Être religieux, c’est se relier à Dieu… mais à quel dieu ! Si ce n’est pas le Très-Haut, n’est-ce pas celui d’en dessous ?

Être possédé (avec notre adhésion) par le Dieu Amour produit de l’amour, de la paix, de la joie.

Par contre son adversaire n’a pas besoin de notre adhésion ; il nous pénètre. D’abord par la pensée qu’il nous infuse et que nous retenons, par nos actes, par nos vices et faiblesses, par nos relations… C’est progressif : la tentation, l’habitation, l’emprise, l’obsession…

Partager cet article

16 commentaires

  1. Et il y a ceux qui croient dans le Pr Raoult…

    • Le Professeur Raoult est un scientifique avéré, pas un “magicien”. Votre remarque est ambigüe.

      • Je pense que notre frère Philippe voulait simplement faire remarquer qu’il y a une sorte d’idolâtrie rampante derrière cet homme pour beaucoup de français.
        Certes, c’est un médecin reconnu et apparemment doué dans son domaine, mais ce qu’il fait, c’est être fidèle à son serment et accomplir son devoir d’état, ce qui est admirable à notre époque.
        Une exemplarité sur son combat pour la Vérité dont certains catholiques devraient rougir de honte, nous qui sommes appelés à témoigner de la Lumière qui éclaire les ténèbres de ce monde.

    • Nul besoin de croire en lui puisqu’il existe en chair et en os

    • je préfère mille fois le Pr Raoult que véreux qui est un fieffé tocard , l’apariteur des PF salomon, encore plus taré que véreux . Raoult a sauvé des vies, les autres ont annoncé la mort tous les soirs tyrannisant les plus faibles

  2. Je suggère à nos évêques de mettre en place un rituel d’exorcisme collectif de ce gouvernement. Mais croient-ils encore à Satan ?

  3. “le port des amulettes est lui aussi répréhensible”

    Et le port du masque ??

  4. De culture scientifique rationnelle, ce qui n’est pas antinomique avec le catholicisme, au contraire, j’ai longtemps vu ces activités occultes ou ésothériques comme vides de sens. De vaines superstitions.
    Elles le sont le plus souvent, heureusement.
    Les astrologues, devins, et autres marabouts (bots de ficelle,…) sont le plus souvent des charlatans. et c’est tant mieux finalement.
    Mais j’ai pu assister à quelques phénomènes, et les témoignages des prêtres exorcistes, ou d’un super spécialiste comme le père Verlinde montrent que malheureusement il existe parfois quelque chose derrière tout cela.
    Il y a aussi des miracles. On pourrait peut être parler de miracles positifs quand ils viennent de Dieu, ses saints, ses anges, et de miracles négatifs, qui n’en sont pas moins des signes, quand ils viennent des forces du Mal.
    Depuis, je suis convaincu que ne pas croire en Dieu, diable, anges et démons, exorcisme, n’est simplement pas rationnel devant l’accumulation de faits vérifiés.

    La science s’occupe de tenir un langage cohérent, rationnel sur les phénomènes modélisables par des lois, elles même vérifiables par des expériences reproductibles. C’est à dire que si un principe est scientifiquement validé, il permet de prédire des expériences que tout le monde pourra réaliser ou au moins observer.
    Peut être existe-t-il des phénomènes non reproductibles, et non vérifiables par nos sens.
    Certains de ces phénomènes d’ailleurs ne sont probablement pas bons à reproduire…
    Ce qui est sûr, c’est que l’usage de ces magies, sorcelleries, mancies diverses est une démarche immature, même Sigmund Freund en a parlé à propos de l'”esprit magique”, laissant souvent la place à un désir de pouvoir ou de possession d’autrui.

    Sur le père Joseph-Marie Verlinde :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph-Marie_Verlinde
    https://www.laprocure.com/biographies/Verlinde-Joseph-Marie/0-1378156.html
    https://www.youtube.com/watch?v=GjZ822YyhZc

  5. Que ces démarches d’esprit magique surgissent à la suite de la dé-christianistation est triste, dommage, mais logique.
    Une bonne partie de la réussite de la civilisation chrétienne occidentale vient…
    de ses racines chrétiennes.
    Il en est ainsi de la laïcité, inventée par Jésus lui même.
    <>
    <>
    Mais aussi d’un fondements de l’esprit scientifique moderne.
    Lors de la Pâques, de la mort et de la résurrection de Christ, un sacrifice a été fait, qui surpasse et supplante tous les autres.
    La magie prétend commander à la réalité par la parole. Comme l’homme n’a pas de pouvoirs magiques par lui même, il doit faire appel aux dieux païens ou aux démons et les mettre à son service. Pour cela il paye par un sacrifice qui est un acte de violence créant de la souffrance et de la mort. On tord le cou à une colombe ou un poulet, on égorge un bœuf gras, ou un ennemi, ou ouvre le torse d’une jeune homme ou d’une jeune fille d’un peuple soumis par la guerre fleurie (déjà la com’ !) en haut de la grande pyramide pour présenter son cœur encore palpitant, etc…
    Tout ceci a été rendu vain par la Pâques de Notre Seigneur Jésus Christ.
    Si on veut agir sur la réalité, il n’y a plus qu’une solution : apprendre à la comprendre, telle qu’elle est, qu’elle nous plaise ou non.
    Cela veut dire aussi puisque seul Dieu est sacré, qu’il n’y a pas de figure sacrée par elle même et que, par exemple, la trajectoire des astres n’est pas forcément un cercle, même si les grecs de l’antiquité considéraient que cela était obligatoire puisque seul le cercle est parfait.
    Cela les a empêché de vérifier l’existence d’un système solaire héliocentrique, ce que des savant du Monde chrétiens ont pu établir 1 200 ans plus tard.

    On peut remarquer aussi que l’Eucharistie, qui ne remplace pas, mais prolonge la sainte scène du Jeudi saint, est faite avec du pain et du vin, “fruit de la terre et du travail des Hommes”, donc avec des produits, pacifiques, de l’intelligence humaine, élaborés dans le respect et la connaissance des lois de la nature.
    Peut on en dire autant des égorgements rituels des fêtes musulmanes, ou des avortements chers aux franc-maçons ?

  6. Dans une apparition de Jésus ou de la sainte vierge à quelqu’un, il a été demandé que les chrétiens commencent la journée du 31 octobre en prière, dès la première heure de cette journée parce que cette journée a été choisie par les sataniques pour faire n’importe quoi. Alors choisissons cette journée pour intensifier nos prières!

  7. Être anti-masque c’est être scientifique
    https://odysee.com/@souverains:3/Pour-En-Finir-Avec-Le-Masque-En-Ext%C3%A9rieur,-Le-Film-By-Yanon-1:0

    Ceux qui prétendent que le masque a une utilité sont soit des criminels manipulateurs soit des idiots utiles

    • bien d’accord. Sans aller aussi loin que l’ésotérisme et autres fariboles, regardons autour de nous et rappelons-nous ce que disait le St Curé d’ars: “laissez une paroisse sans prêtre pendant 20 ans et ils adoreront les bêtes” NOus y sommes, quand on voit comment certains traitent leurs animaux , comme si c’était des enfants et même plus.

  8. Je ne comprends pas, mais alors pas du tout l’origine du manque flagrant d’informations sur ce sujet DANS LES PAROISSES!
    Il y a quelques années, j’ai écrit à un évêque pour lui signifier à quel point il serait crucial, à mon sens, que les prêtres informent leurs ouailles très précisément et avec insistance sur les paragraphes 2116 et 2117 de CEC que vous citez. Oui, les gens ont besoin de savoir et surtout de comprendre pourquoi Dieu interdit l’idolâtrie, les sciences occultes, elles qui “déroulent le tapis rouge ” pour l’Adversaire dans les âmes. Ils les rejetteront par adhésion de d’intelligence et du coeur pour suivre Jésus-Christ qui les veut libres et qui les libèrent.
    L’évêque à qui j’ai écrit? Pas intéressé!
    Les prêtres de ma paroisse? Pas d’avantage!
    A nous donc d’informer avec tact, amour fraternel, mais sans langue de bois!
    Pourquoi ne pas écrire à nos évêques dans ce sens? Pourquoi ne pas sensibiliser nos prêtres dans ce sens (même si c’est un comble)?
    Tous ne seront pas forcément “pas intéressés…” , je vous soumets l’idée.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services