Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Non classé / Pays : Allemagne

Front commun de la droite en Allemagne : Un président de région est élu avec les voix de l’AfD

Front commun de la droite en Allemagne : Un président de région est élu avec les voix de l’AfD

La presse parle d’un tremblement de terre. La France a connu cette expérience en 1998 avec l’élection de plusieurs présidents de région grâce aux voix des élus du FN. Jacques Chirac s’y était opposé personnellement.

Pour la première fois depuis l’après-guerre en Allemagne, le président d’un Land, la Thuringe, a été élu mercredi 5 février grâce aux voix de l’extrême droite, faisant tomber un tabou politique dans le pays.

Le candidat du Parti libéral-démocrate (FDP), Thomas Kemmerich, a été élu à la surprise générale par l’assemblée régionale de cet Etat de l’est de l’Allemagne à une infime majorité. Il a bénéficié des voix de tous les élus du parti d’extrême droite Alternative für Deutschland (AfD), et de celles de la plupart des membres de l’Union chrétienne-démocrate (CDU), le parti de la chancelière Angela Merkel. Il a devancé d’une voix le ministre-président sortant de Thuringe, Bodo Ramelow, membre du parti de gauche radicale Die Linke, qui était, lui, soutenu par les sociaux-démocrates et les Verts (…) Avec cette élection, la digue a de facto rompu : CDU et FDP se retrouvent alliés à l’extrême droite dans un Etat régional allemand (…)

Le leader du parti en Thuringe est Björn Höcke, chef de file de l’aile dure au sein du parti d’extrême droite (…) M. Höcke s’est félicité du « nouveau départ politique en Thuringe », espérant qu’il s’agisse d’un signal qui sera « remarqué » dans tout le pays. Jörg Meuthen, un des dirigeants nationaux de l’AfD, a lui salué l’émergence d’un front commun de droite en Allemagne en soulignant le lien étroit existant à ses yeux entre la CDU, le FDP et son parti. La surprise en Thuringe est aussi le résultat de récentes élections régionales sans vainqueur clair sur place et marquées par une poussée de l’AfD.

Et en France, c’est pour quand ?

Partager cet article

10 commentaires

  1. Ce n’est pas très intéressant de commenter ce sujet par rapport à d’autres qui se passent chez nous…

  2. Concrètement, cela va changer quoi ? Et tout cela pour mettre en oeuvre quelle politique ?
    De plus, en Allemagne… Faut-il se souvenir qu’entre l’aide gauche ou l’aile droite du NSDA, il n’y avait pas grande différence… En Allemagne, droite ou gauche importe peu : derrière les étiquettes la réalité est toujours la même : la schlague et le casque à pointe, l’Allemagne éternelle quoi…

  3. Version corrigée :
    On oublie souvent qu’un président de région allemande a un pouvoir beaucoup plus important qu’en France. Les parlements régionaux ont des pouvoirs similaires aux parlements régionaux français de l’Ancien régime. Ils peuvent choisir des orientations qui ne sont pas nécessairement les mêmes que celles du Bundestag…

  4. pourvu que les zéminences de LR lisent cet article et y réfléchissent
    laisser passer les macronistes ou la gauche c’est laisser les bourreaux de nos idées et convictions avoir le pouvoir

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services