Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Frêche poursuivi

Frche Après sa suspension des instances nationales du PS, le parquet de Montpellier a ouvert jeudi soir une information judiciaire pour "injures publiques envers un groupe de personnes en raison de leur appartenance ou de leur non appartenance à une ethnie ou une race déterminée" envers Georges Frêche. Le président de Région encourt 6 mois de prison et 22.500 € d’amende pour ses propos. Cette qualification écarte la menace d’une inéligibilité.

Michel Janva

Partager cet article

4 commentaires

  1. Le code pénal reconnaît donc l’existence des races… pour répondre à un petit débat qui avait eu lieu entre commentateurs il y a quelques jours.

  2. Si, Le-Pen avait employe, ses termes de “sous homme” en moins de 15 jours ,il aurait ete jugè et condamné. Surtout a l’approche d’election importante.

  3. Mais notre voyoucratie a deux poids et deux mesures. En même temps il ne risquait pas de le faire car le FN est un des rares partis à soutenir la cause des harkis

  4. pourquoi m. freche n’a t’il pas été condamné ni même repris pour avoir traité le pape d”abruti”????

Publier une réponse