Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

Fraternité Saint Pie X : nul n’est de trop dans l’Eglise

Lu sur Liberté Politique :

"Les journaux italiens Il Giornale et Il Riformista ont annoncé jeudi 22 janvier la levée prochaine des excommunications prononcées contre les quatre évêques qui avaient été consacrés par Mgr Lefebvre il y a vingt ans. On dit même que le décret serait déjà signé et publié rapidement. Le Vatican ne confirme ni ne dément.

F Si ce devait être le cas, cet instant ne serait pas le fruit du hasard mais un signe : au cœur de cette année placée sous le patronage de saint Paul, nous célébrerons la clôture de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens ce dimanche 25 janvier, jour où est précisément fêtée la conversion de l’apôtre des nations. Avant que la bronca prévisible n’étouffe toute réflexion et n’entrave l’accueil filial que l’on doit aux décisions du Saint-Père, ne faut-il pas se placer d’abord dans la perspective qui est la sienne, celle d’une priorité absolue donnée à la recherche de l’unité ?

Dans son discours aux évêques de France rassemblés à Lourdes le 15 septembre dernier […] Benoît XVI a invité chacun à rechercher «des solutions satisfaisantes pour tous afin que la tunique sans couture du Christ ne se déchire pas davantage. Nul n’est de trop dans l’Église» ! Si «l’unité est d’abord un don du Seigneur», comme il l’a rappelé dans sa catéchèse de mercredi dernier, il n’en reste pas moins qu’elle passe «par une conversion du cœur de chacun», et que cette conversion s’exprime par des actes concrets, fussent-ils unilatéraux. […] Paul VI et le patriarche de Constantinople Athénagoras Ier n’avaient-ils pas amorcé le dialogue œcuménique entre catholiques et orthodoxes en commençant par lever les excommunications réciproques sans attendre un plein accord dont on sait la route longue et difficile ?"

MJ

Partager cet article

14 commentaires

  1. Voilà une bonne nouvelle.

  2. Bravo et merci au Très Saint-Père! C’est une bonne nouvelle pour l’unité des catholiques! La croisade du Rosaire de la FSSPX le mois dernier n’aura pas été veine. Ce Pape est une véritable providence.

  3. DEO GRATIAS !!!

  4. A faire circuler, à propos de Mgr Williamson, le démenti de Mgr Fellay:
    Il est évident qu’un évêque ne peut parler avec l’autorité épiscopale que des questions de foi et de morale. Si il évoque des questions séculières, son opinion à ces sujets ne représente que lui. La fraternité que je dirige n’a aucune légitimité pour traiter de ces sujets et n’en réclame aucune. Notre seul et unique objectif est la restauration de la doctrine traditionnelle dans l’Eglise catholique.
    http://www.remnantnewspaper.com/images/fellayresponds.jpg

  5. He bien vous êtes un peu a la traine sur les nouvelles.
    C’est sorti hier à 12 h 10….
    S’il vous faut attendre le fil de liberté politique pour trouver l’actu….
    [Vous êtes marrant : Le Salon Beige a relayé cette information hier à 8h35, avant toute la presse francophone. http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2009/01/semaine-pour-lunit%C3%A9-des-chr%C3%A9tiens-on-avance.html
    MJ]

  6. Complètement d’accord avec l’accueil filial dont vous parlez. La personnalité de Benoit XVI et son intelligence doivent nous inciter à garder confiance en lui. Nul doute que les “forces progressistes” ne monteront à l’assaut, munis d’arguments pauvres, plus souvent politiques que théologiques.
    Mais vous conviendrez que cet accueil filial ne dispense pas de réflexion. Le fidéisme n’étant pas catholique.
    Il serait intéressant – car ces personnes sont peut-être les plus concernées – d’entendre ce que pensent – et les avis seront certainement divers – ceux qui ont quitté Econe en 1988 (je connais plusieurs prêtres dans ce cas).
    Par fidélité à l’Eglise qu’ils refusaient de quitter, ils ont préféré quitter leur monde (traditionaliste) pour rester (et non revenir) dans une Eglise qui ne les a pas toujours accueillis dignement. Beaucoup peuvent témoigner du prix de leur fidélité (attaqués des deux côtés).
    Un retour des Levèvristes (pour l’instant qui n’est qu’à l’état de rumeur) leur donnerait-il tort d’avoir quitté la FSSPX à l’époque ? Et raison à ceux qui y sont demeurés et ont toujours vu leur action comme un combat conter les choix de l’Eglise post conciliaire ? La question mérite d’être posée.
    L’unité sera un don de Dieu et pas une construction humaine. Mais ça, Benoit XVI le sait bien.

  7. Je vous invite à réagir à l’article du site du Figaro (23/01/2009) à ce sujet, qui travestit outrageusement l’esprit, le motif et les propos des manifestations hostiles au PACS à l’époque de son adoption.
    Voici le commentaire que je viens de poster (j’ignore s’il a été retenu) :
    Il est certain qu’avec des “journalistes” de la trempe d’un Samuel Laurent, les mentalités peuvent évoluer en France.
    Dans les pages d’informations générales du site d’un grand quotidien national, on pourrait s’attendre à une présentation plus mesurée que les imprécations d’une plume du camp du progrès quant aux “foudres des traditionnalistes, qui n’hésitaient pas, lors de manifestations, à afficher des slogans ouvertement homophobes” (texte tel qu’il apparaissait cet après-midi dans cet article mais a été modifié depuis). Présent à la plus importante (la seule ?) de ces manifestations, j’y ai retrouvé un tas de jeunes pas plus traditionalistes que je ne le suis, enthousiastes et chaleureux. Pas un n’aurait repris le “fameux” slogan cité, aussi agressif et débile que peu en accord avec l’esprit de la manifestation. Les nouveaux bien pensants auraient bien voulu, pourtant, que cette démonstration joyeuse et colorée ressemble davantage à la horde fantasmée par M. Laurent. Mais c’est tellement simple d’essayer de le faire croire plusieurs années après, quand (presque) tout le monde a oublié. Les mentalités n’évoluent pas, cher Monsieur Laurent, vous les rééduquez.
    Pour vous préciser, je travaille tous les jours avec des homosexuels, j’ai des voisins et des amis homosexuels ; je serais le premier à les défendre du cruel sort auquel vous m’estimez les vouer. Je ne souhaite pas pour autant voir leur choix de vie érigé en modèle et consacré par l’Etat ; beaucoup d’entre eux non plus, d’ailleurs.

  8. Comme il s’agirait d’un “retrait” du décret d’excommunication et non d’une “levée”, la situation est légèrement différente de celle présentée par l’article que vous citez. Cela signifierait bien que notre très Saint Père le Pape reconnaîtrait officiellement avec toute son autorité ce que le cardinal Castrillon de Hoyos a déjà dit: il n’y a jamais eu de schisme, car on ne peut quitter l’Eglise catholique contre son gré.
    En tout cas, il faut encore prier pour que cette annonce se concrétise, et ensuite remercier le Pape pour son courage inspiré par l’Esprit Saint.
    L’article cité pourrait inspirer des commentaires, car en se réjouissant du bout des lèvres, il est finalement assez peu charitable envers les catholiques attachés à la Tradition.
    Mais peu importe après tout, ce qui est important c’est que les honnêtes gens s’interrogent avec un peu de recul: Pourquoi tant de calomnies pendant des années sur des frères finalement pas si séparés que cela? Qu’avaient-ils donc fait de mal?

  9. Désolé, mon commentaire ci-dessus concernait l’article précédent, sur les “révélations” de M. Karoutchi.

  10. @ qdif : N’étant pas un canoniste, j’ai quand même étudié le droit canonique et il me semble que l’excommunication était “latae sentenciae” (pas le fruit d’une décision), mais par le fait même des sacres épiscopaux par Mgr Lefèvre en 1988. Ceux qui ont quitté la FSSPX à ce moment n’ont pas mis en question la réalité du schisme. De plus, l’excommunication vise ceux qui avaient une part active (critère difficile à préciser) à ce schisme. Je n’engage aucune autorité par mon propos, mais l’inexistence du schisme me semble bien incertaine.

  11. Ut unum sint !

  12. @ M.J.
    En plein accord avec vous; le Salon Beige a rapidement donné cette très bonne information. A mon avis le Salon Beige n’est ni à la traîne… ni à la remorque de personne!

  13. merci à à “Polydamas” de particper efficacement à l’authentique unité de l’Eglise en nous faisant part de ces éléments essentiels qui recentrent l’actualité du sujet sur ce qui intéresse fidèles et clercs de bonne volonté : la réconciliation et la Paix pour la gloire de Dieu.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]