Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

François Hollande sous protection

Des barrages filtrants ont été mis en place par les forces de l’ordre à proximité de l’usine Bolloré d’Ergué-Gabéric (Finistère), actuellement inaugurée par François Hollande.
Sur place, une vingtaine de manifestants sont présents : des artisans mais aussi des opposants à la loi Taubira.

Partager cet article

10 commentaires

  1. quand un président est obligé de faire des barrages filtrants pour se rendre quelque part en France, ça sent le fin de règne

  2. “Un important dispositif de sécurité
    À l’aéroport de Pluguffan, où le chef de l’Etat doit atterrir, un dispositif de sécurité a été mis en place. Une douzaine de fourgons de CRS sont garés. Une cinquantaine de gendarmes sont mobilisés. Toutes les voitures sont arrêtées à l’entrée.”
    http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Quimper.-Francois-Hollande-visite-l-usine-Bollore-%5Bdirect%5D_6346-2230742_actu.Htm
    Où l’on apprend aussi que Moi-Président ne prend plus le train!

  3. Tant mieux s’il y a aussi des artisans.il faudrait que toute la france en colère participe a ces opérations huons les ministres.

  4. C’est dans les pays sous dictatures ou totalitaires que le déplacement des autorités se font sous grande protection!
    Non..non…
    un pays en guerre…aussi!
    ou…
    dans le cas de putsch…
    donc…
    la 3ème est annoncée…
    ce sont nos militaires qui seront contents…
    avec un livre blanc en promo de 30%…
    armons nos fusils…avec des balles à blanc!
    Il a raison…hollandouille…le chômage va diminuer!

  5. Il ne faut pas le lâcher, et il doit comprendre que, partout en France, il est indésirable comme tout malfaiteur.

  6. Hollande a la trouille !
    Il faut qu’il ait encore plus peur et qu’il n’ose plus quitter l’Elysée !

  7. L’Andouillette présidentielle : sans AAAAA mais avec garniture.

  8. En effet, 2 heures avant l’évènement, une centaine de gendarmes mobiles étaient présents sur les routes, dans les champs. Les riverains eux mêmes n’étaient pas autorisés à rentrer chez eux.
    Un périmètre d’un kilomètre carré n’était occupé que par les forces de l’ordre.
    Craignant sans doute un attentat, la voiture du président est finalement entrée par une porte dérobée.
    Des chiens policiers complétaient également l’arsenal, composé bien évidemment de gaz lacrymogène.
    Quand enfin, bien qu’esseulé, j’ai sorti un drapeau LMPT, une horde est accourue. “ca ne sert à rien, Monsieur!”
    Controle d’identité… les riverains, venus encourager Bolloré ont été les plus surpris.
    “et bien si cela sert, nous sommes au moins des témoins…”
    ONLR

  9. Aucune photo des grincheux LMPT, pourtant présents pour accueillir Moi-Président, dans la presse de l’Ouest…
    Juste quelques photos des artisans en colère
    http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Quimper.-80-artisans-mobilises-pour-la-venue-de-Francois-Hollande_40820-2230864——29232-aud_actu.Htm

  10. Personne ne semble s’intéresser au contenu de l’affaire: ce que Bolloré fait là!
    L’usine d’Ergué Gaberic fabrique…des batteries…
    Et ceci explique tout!
    Mimolette I est venu faire recharger ses accus , pardon ses neurones, et bien évidemment il tient à le faire en toute discrétion…
    Cela se comprend!
    D’où les barrages filtrants
    Voyez comme c’est simple!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]