Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

François Hollande en Algérie : entre realpolitik et auto humiliation

A la veille de la visite de François Hollande en Algérie, Bernard Lugan dans l'Afrique réelle décrit la situation du pays, au bord du précipice, "pays en état de pré-faillite, "dirigé" par un président moribond et gouverné par l' "alliance des baïonnettes et des coffres-forts". Il prévoit que François Hollande va s'aplatir, et nous avec, devant l'Algérie, dans son sempiternel élan de "repentance" collective :

"C'est donc dans un pays en faillite dans lequel les islamistes sont en embuscade et dont l'équilibre est vital pour notre sécurité, que se rend François Hollande, porteur d'un singulier message rédigé par des associations dont la représentativité prêterait à sourire si elles ne constituaient pas le noyau dur de l'actuel régime français. Pour l'Association des anciens appelés en Algérie et leurs amis contre la guerre (4ACG), pour l'Association nationale des pieds-noirs progressistes et leurs amis (ANPNPA) et pour l'Association des réfractaires non violents (ARNV) " le moment est venu pour la France de reconnaître, du plus haut niveau politique (…) les crimes et les horreurs commis pendant les 132 ans que dura la colonisation de l'Algérie".

Au mois de décembre 2012, lors de son précédent voyage à Alger, François Hollande était déjà allé à Canossa mais, comme les Bourgeois de Calais, il avait tout de même gardé sa chemise. La conservera-t-il aujourd'hui alors que, candidat aux prochaines élections présidentielles, il est prêt à tout afin de tenter de regagner les précieux suffrages des électeurs franco-algériens qui s'étaient détournés de lui avec le « mariage pour tous »?
  
NB : Les rentiers de l'indépendance qui forment le noyau dur du régime prélèvent, à travers le ministère des anciens combattants, 6% du budget de l'Etat algérien, soit plus que ceux des ministères de l'Agriculture (5%) et de la Justice (2%)…"

Partager cet article

15 commentaires

  1. Selon Bernard Lugan :
    “L’équilibre politique algérien repose sur un modus vivendi entre plusieurs clans régionaux et politiques qui se partagent les fruits du pouvoir au sein des deux piliers de l’Etat qui sont l’ANP (Armée nationale populaire) et la DRS (Département du renseignement et de la sécurité). Quant à l’ordre social national, il résulte d’un singulier consensus :
    – à l’intérieur, les dirigeants qui vivent de la corruption et des trafics en tous genres achètent le silence d’une population qui n’ignore rien de leurs agissements, par de multiples subventions,
    – à l’extérieur, ils entretiennent des mercenaires, journalistes et hommes politiques stipendiés, qui font fonctionner d’efficaces réseaux de communication permettant de donner une image rassurante du pays.
    Or, ce système qui fonctionnait grâce à la rente pétrogazière est aujourd’hui bloqué par l’effondrement des cours du pétrole.”
    Cette description s’applique trait pour trait à la Russie. Russie qui a fortement soutenu les “mouvements de libération” en Afrique et au Maghreb, et en particulier le FLN…

  2. “François Hollande en Algérie”
    Il est le Président-locataire de la République…
    La France, pour lui, il en est étranger…
    C’est la république et non la France qui fait acte de repentance…
    La république n’étant par elle-même qu’une locataire de la France.
    Ces républiques ont occis (Louis XVI) propriétaire par interim…Le Christ-Roi étant l’unique propriétaire.
    Un locataire qui fait des siennes n’ébranle pas l’Edifice!

  3. En fait l’histoire a déjà montré l’exemple de gestes forts illustrant la repentance historique. On pourrait évoquer l’exemple du Chancelier social-démocrate allemand Willy Brandt, qui le 7 décembre 1970 était, à Varsovie, tombé à genoux devant le monument des martyrs de l’insurrection du ghetto juif de Varsovie en 1943. Si Hollande s’en inspirait, il pourrait tomber à genoux à Alger devant un quelconque monument des martyrs algériens de la guerre, en présence des officiels algériens tout sourires. Celà ferait en tout cas de belles photos de presse illustrant pour les électeurs français la grandeur morale du Président!

  4. “Aller-retour à Berlin : Valls avoue avoir commis “une bourde”
    Francetv info
    Manuel Valls fait amende honorable. Plus d’une semaine après son aller-retour critiqué à Berlin pour assister à la finale de la Ligue des champions, le Premier ministre reconnaît avoir commis une “bourde”, selon des propos rapportés par le JDD, dimanche 14 juin.
    “C’est une leçon à retenir. Ce fut une erreur, une bourde. J’ai pu donner l’impression aux Français que je ne me consacrais pas entièrement à eux. Je le regrette”, déclare-t-il (…)
    Le Premier ministre tente de se justifier : “Comme tous les pères, surtout ceux qui sont souvent absents, j’aime passer du temps avec mes fils”. Il invoque aussi sa passion pour le Barça: “Je suis un passionné de foot, du Barça. C’est lié à ma famille, les Français le savent, ils m’en parlent dans la rue”.
    “Mais je suis Premier ministre, je dois être irréprochable. Je comprends que les Français qui n’arrivent pas à boucler leurs fins de mois puissent avoir été choqués par cette désinvolture. Il y a eu une bourde, je ne dois pas en commettre une deuxième”, affirme-t-il. (…)”
    https://fr.news.yahoo.com/aller-retour-%C3%A0-berlin-valls-avoue-avoir-commis-061427225.html?vp=1
    Donc Manuel Valls reconnaît qu’il n’est pas irréprochable, en plus d’être un menteur.

  5. “…décrit la situation du pays, au bord du précipice, “pays en état de pré-faillite, “dirigé” par un président moribond et gouverné par l’ “alliance des baïonnettes et des coffres-forts” (sic)
    Là il parle de la France ou de l’Algérie ???
    Peut être des 2 en même temps…
    Je me perds en conjectures…

  6. Marthe Robin a prédit que la France mordrait la poussière …mais elle aurait du rajouter qu’elle baisserait sa culotte ..
    La Grande France était jalousée …
    Il fallait la casser …la trainer dans la boue …la descendre …l’humilier …
    Ils y sont presque arrivés .
    Dieu laisse faire , à cause de l’infidélité de sa fille aînée .
    Mais Il l’aime … LUI , est fidèle …
    Il décidera ,quand Il le voudra , que CELA SUFFIT !
    Alors la France renaîtra .

  7. Question à “Robert Marchenoir | 14 juin 2015 13:52:28”
    Russie ou URSS?

  8. Bonjour Robert Marchenoir,
    Votre russophilie fait plaisir à voir.
    Il faut quand même admettre qu’entre la Russie et l’Algérie, il y a une énorme différence.
    L’Algérie s’effondre, la Russie grandit.
    Les Zetazunis plongent en tentant désespérément de provoquer le plus de guerres possibles pour éviter de rembourser leur dette abyssale.
    Les vatenguerres ce sont bien eux, ils sont donc nos ennemis potentiels.
    Malgré le poids de la papatte russe, je préfère de loin la Russie d’aujourd’hui aux zétazunis.
    Notre culture européenne est tellement plus proche des russes.
    Robert, c’est toujours un plaisir de vous lire.
    Avec vous, on ne risque pas d’être surpris. Sans doute une forme de ron ron intellectuel !
    A vous lire au prochain courriel.

  9. @ C.B. | 14 juin 2015 16:01:28
    Vous me posez une très bonne question : “Russie ou URSS” ?
    La réponse est, bien sûr, la Russie d’aujourd’hui.
    Mais l’autre partie de la réponse, c’est qu’il n’y a pas de rupture entre l’URSS et la Russie ; non seulement dans les faits, mais dans les déclarations mêmes du gouvernement.
    Non seulement la Russie n’a pas renié le communisme, n’a jamais décommunisé, n’a jamais traduit en justice, ni simplement renvoyé, les dirigeants et les fonctionnaires les plus impliqués dans les crimes soviétiques, contrairement à l’Allemagne nazie ; mais Poutine se réclame explicitement de l’héritage communiste, et même de l’héritage nazi : il a, à deux reprises, justifié le pacte soviéto-hitlérien.
    Aucun dirigeant russe n’avait osé faire cela depuis Staline.
    Il a re-soviétisé une Russie qui, avant lui, avait interdit le parti communiste.

  10. Pour le voyage à Berlin, en fait il s’agit d’une très petite affaire au regard des passe droit que s’accordent la plupart des politiciens. Même, comme certains le prétendent, aurait-il pris avec lui toute sa famille, le prix supplémentaire est négligeable au regard du budget de Premier Ministre.
    Mais parce que c’est la crise, que ces mêmes politiciens nous demandent de nous serrer la ceinture, nous accablent d’impôts et surtout prétendent qu’eux-mêmes font beaucoup d’économies, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

  11. Monsieur Marchenoir a réponse à tout. Il doit posséder un guide sous forme de catéchisme de la pensée unique: question/réponse.

  12. @M. Marchenoir
    Poutine a toujours eu dans l’esprit la grandeur de la Russie. Tout jeune, il a cru comprendre que c’était le KGB qui détenait cette puissance et y a travaillé. Il a compris depuis que le communisme n’était pas la solution et ne l’avait jamais été. Et il a su en excellent militaire, tacticien, économiste et chef d’État redresser l’économie et la puissance de son pays. Cela ne se fait pas en quelques années, et en homme clairvoyant, il a compris qu’il perdrait un temps énorme en renvoyant et jugeant en bloc tous les collaborateurs du soviétisme. Le communisme a toutefois complètement disparu en Russie.
    C’est un vrai chef d’État. Il ne marche pas à l’audimat, ne fait pas de promesses, et ne va pas forcément mettre de la confiture sur les tartines de tout le monde.
    Il a su aussi l’année passée, par un simple coup de téléphone à El Assad, éviter une ingérence occidentale catastrophique tout autant qu’inutile en Syrie.
    Appelez Poutine un tsar si vous voulez, mais ce n’est en tout cas pas un Soviet.
    Et si vous voulez approfondir un peu le sujet, je vous recommande
    ‘Poutine’, de Frédéric Pons, ed. Calmann-Lévy.
    Dans 2 mois je serai à St Petersburg (*) en vacances quelques jours, j’y prierai pour vous.
    (*) Leningrad, si pour vous c’est toujours le communisme qui règne en Russie

  13. au sujet de l’Algerie:
    “L’Afrique dans son ensemble comptait 200 millions d’habitants en 1950 ; le milliard a été dépassé en 2010 et l’on va vers 2 milliards en 2050 et 4 milliards en 2100. Il y a quatre siècles, l’Afrique représentait 17% de la population mondiale et seulement 7% en 1900, à cause de l’expansion démographique de l’Europe et de l’Asie et de sa stagnation. Puis, à cause de la colonisation (de « civilisation » et non pas de peuplement) par les Européens, l’Afrique a connu une irrésistible poussée démographique, du fait de la baisse considérable de sa mortalité infantile et juvénile provoquée par l’hygiène, la médecine et l’amélioration alimentaire dues à la colonisation. Ce point est soigneusement caché par l’idéologie dominante repentante qui fustige le « colonialisme ». C’est cet affreux colonialisme qui a donc permis à l’Afrique toute entière de décoller démographiquement – ce qui provoque la menace migratoire actuelle. Et, après les indépendances (années 60), l’Afrique a continué à bénéficier massivement d’assistances médicales et alimentaires de la part des pays occidentaux. Ce qui a permis la continuation de son boom démographique.
    Guillaume Faye

  14. Hollande continue d’avoir comme directeur de conscience pour tout ce qui touche à l’Algérie, un ineffable larbin se targuant d’être le spécialiste(autoproclamé) de l’Algérie et pour qui la présence des européens dans cette province française n’a été qu’une longue période d’esclavage,j’ai dit: Benjamin Stora.
    Merci à Bernard Lugan de contribuer, par ses analyses perspicaces et éclairantes, à rappeler la vérité et la réalité !

  15. il n’y a pas que l’URSS qui a poussé à l’indépendance de l’Algérie Française les USA et les Britanniques ont aussi participé à la curée ,le seul bémol c’est que l’URSS le faisait à visage découvert tandis que les USA et les Britanniques le faisaient en sous main
    pour votre gouverne sachez que le 2 juillet 1962les deux premiers bateaux qui rentraient dans le port d’Oran étaient un bateau soviétique et un bateau américain le NORTON

Publier une réponse