Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

François Fillon prend ses ordres rue de Solférino

Lu dans Les 4 Vérités :

"Il y a bien des raisons de critiquer
Nicolas Sarkozy.
François Fillon a, par exemple,
raison lorsqu’il parle de « faillite
» pour l’État français. Il a
encore raison lorsqu’il parle de
« crise structurelle »…
De façon générale, le refus de
l’UMP de tirer le bilan de l’échec
de 2012 est très inquiétant à
long terme
.
Pour ce qui me concerne, je crois
que Nicolas Sarkozy a eu tort de
ne pas montrer davantage sa
volonté de rupture avec le
socialisme. Et il a eu tort de se
montrer aussi manifestement
inféodé aux grandes fortunes –
dont beaucoup sont aussi
irresponsables que les syndicats
subventionnés, puisqu’elles
prennent des risques avec l’argent
des autres.
Au plan symbolique, en particulier,
il a payé cher deux erreurs :
son apparence « bling-bling » et
l’ouverture à gauche. Deux
erreurs qui ne sont qu’en apparence
opposées et qui, en réalité,
procèdent de la même
logique d’irresponsabilité.

Mais François Fillon ne tire pas
ce genre de bilan.
Au contraire, il applaudit à l’ouverture
à gauche
. En élu totalement
déconnecté, il ignore
qu’elle a été, pour nous, électeurs
de droite, une gifle.
Plus grave encore, il critique
Sarkozy sur ce dont le peuple de
droite lui est le plus reconnaissant
: la libération de la parole
de droite. Alors que nous reprochons
à Nicolas Sarkozy d’avoir
préféré l’ouverture à gauche à
l’ouverture à droite, François
Fillon lui reproche d’avoir trop
ouvert à droite : « Il y avait une
différence d’approche irréconciliable.
Nicolas Sarkozy pense
que le FN est à combattre parce
qu’il affaiblit la droite et qu’il
nous fait perdre ; moi, je pense
que le FN est à combattre parce
qu’il est en dehors des limites
du pacte républicain.
»
Passons sur le côté grandiloquent
de la déclaration. Passons
sur le fait que c’est la gauche
qui définit les limites de ce
fameux « pacte républicain » et
que M. Fillon annonce ainsi
ingénument qu’il prend ses ordres
rue de Solférino !
Mais le plus grave, c’est de voir
à quel point le fossé entre les
élus et les électeurs de droite
est profond. Nous ne comprenons
pas François Fillon et il ne
nous comprend pas. Comment
pourrait-il, un jour, recueillir nos
suffrages ?"

Partager cet article

13 commentaires

  1. Tout simplement fillon est de gauche, foncièrement de gauche, tout comme l’était son gouvernement, la mise en place du « gender » en France c’est quand même lui. Pour voir plus loin fillon est la plus grande chance de réélection de Flamby car les électeurs intéressés par leurs mensonges préférerons une fois encore l’original à la copie, les autres s’abstiendrons.

  2. UMP = Une Machine a Perdre ?

  3. Nous aurons tué Marianne avant que ses affidés aient eu le temps de solliciter nos suffrages.
    Et d’ailleurs, il suffit qu’ils se prévalent de Marianne, pour que nous leur refusions nos suffrages
    C’est ce que certains n’ont pas encore compris…

  4. Certains feraient bien de lire cette vidéo !
    « Le génocide des français »
    https://www.youtube.com/watch?v=yCKhy0Y2Rfs

  5. François Fillon du Siècle. Après Sarkozy,DSK, Hollande, voilà celui qu’on vous a préparé pour le changement dans la continuité.

  6. D’un autre côté, on pourra dénoncer et prouver tout ce que l’on veut, une partie de l’électorat UMP ne changera pas : elle ne veut pas croire cela. Il suffit d’une demi-parole qui évoque une arrière pensée laissant croire que ce type pourrait être sensiblement ému par une idée de droite pour qu’ils votent automatiquement pour lui.
    Je viens d’en faire encore l’amère expérience.

  7. Au fait, qui pourrait nous dire en quoi consiste le « pacte républicain »? Qui l’a signé? Où? Quand?

  8. Ce que vous ne comprenez pas, c’est que l’UMP ne possède pas un seul courant comme le FN : il y a les allergiques au PS et les allergiques au FN. Ces deux courants cohabitent au sein de l’UMP.
    Mais, si sa direction opte pour l’une des deux parties, elle perd automatiquement l’autre.
    Car pour gouverner, il faut trouver un programme médian qui oblige chaque grand courant à faire des concessions à l’autre, chacun faisant agglomérer des partis politiques proches de ces courants (comme un aimant). C’est une question d’équilibrage. C’est comme un pont reposant sur deux piliers.
    C’est pour cela que la politique se fait soit autour de l’UMP, soit autour du PS.
    Or un parti important représentant un seul courant est irrémédiablement voué à demeurer dans l’opposition. Ce qui a été le cas du PCF jusqu’en 1981.

  9. Pour continuer sur ma métaphore empruntée aux ponts-et-chaussée, MLP n’a aucune réserve sur sa droite. Sur sa gauche, elle a le courant de la « Droite forte » de l’UMP qui a, cette fois encore, d’avantage intérêt à rester partie liée avec le reste de l’UMP.
    Donc MLP a lancé la construction d’un viaduc qui doit enjamber tous les courants et partis sans savoir où se situe le point de chute de cet ouvrage d’art. D’où un risque d’effondrement à terme.

  10. M. Fillon?
    C’est M. Taxe tous azimuts.
    On se rappellera les diverses taxes qu’il imposa aux populations et entreprises.
    Pour ces dernières et à l’encontre des intérêts des salariés:
    -le forfait social sur l’épargne salariale et la retraite article 83
    -les taxes sur les provisions et rentes des régimes de retraites article 39.
    la suppression de garanties de prévoyance dans les régimes d’entreprise au détriment des salariés.
    – la création du contrat responsable en santé qui impose la prise en charge de avortement par les régimes complémentaires pour bénéficier de la fiscalité de l’article 39.
    -taxation des plus values de résidences secondaires et superbe massacre des agences immobilières
    et le bouquet: sa fumeuse réforme des retraites annoncée en 2007 comme étant un succès et permettant de « voir » jusqu’en 2020! Selon les termes de M. Sarkozy à cette époque.
    On voit la situation en 2013…
    M. Fillon? Un socialiste inconséquent drapé dans les hardes d’un charlatan du libéralisme.
    A son avantage, il est bien coiffé et sa cravate tombe bien.
    Cela rassure le bien pensant, éternel gogo.

  11. Fillon est une poule mouillée sans envergure ni charisme.
    Personne ne suivra ce boulet engauchisé à mort, personne sauf les éternels cocus de la fausse droite, les petites mamies qui n’y comprennent rien mais qui le trouvent bien sur lui et bien élevé, etc.
    Fillon, Sarkozy, DSK ou Hollande sont de toutes façons TOUS vendus au mondialisme et favorables à un gouvernement euro-mondialiste, destructeurs des peuples, des identités et des Nations.
    Il ne reste que Marine, quoi qu’on en dise. A ce propos, je l’ai entendue cette semaine défendre les jours fériés français sur le principe que ces jours sont inspirés du Christianisme qui fait partie intégrante de la civilisation française.
    Ce n’est pas cette nouille de Fillion qui aurait eu ce courage-là.

  12. Fillon à droite, c’est du chirac en pire.
    Retour dans la Sarthe.

  13. Fillon nous a coûté 30 000€ par WE ! Pour ses petits voyages en avion !

Publier une réponse