Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

France inter somme le CSA de contrôler les éditorialistes de droite

France inter somme le CSA de contrôler les éditorialistes de droite

Sonia Devillers, qui officie sur France inter, a interrogé le 28 septembre Roch-Olivier Maistre, patron du conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Enfin, elle ne l’a pas vraiment interrogé… Elle l’a sommé de surveiller le temps de parole des éditorialistes classés à droite en dehors des périodes électorales.

Ce dernier s’est timidement exécuté :

« Ce sont des éditorialistes non engagés dans une formation politique, mais c’est un sujet sur lequel nous allons ouvrir une réflexion ».

Sonia Devillers a poursuivi sa pression idéologique :

« Oui il y a urgence. »

France inter, connue pour sa propagande de gauche et d’extrême gauche, qui refuse d’inviter notamment Eric Zemmour ou Ivan Rioufol, ne supporte pas que des journalistes de droite s’expriment, notamment sur CNews.

L’idée que les plateaux télé et les studios de radio seraient envahis par les personnalités de droite relève du fantasme.

Partager cet article

8 commentaires

  1. Pour donner du travail à nos entreprises, construisons des camps de rééducation et rouvrons le bagne de Cayenne. Cela permettra de supprimer les opposants. Comme cela ils pourront être entre gens biens et “bien-pensant” et n’auront plus de migraine en ayant été contrarié par quelqu’un de droite.

  2. Comme disait Audiart, c’est comme ça qu’on les reconnaît

  3. Cette harpie de la bien-pensance aurait eu une place de choix dans l’équipe éditoriale du Völkischer Beobachter ou de la Правда (“Vérité”) ou aux micros de Josef Goebbels.
    Elle aurait pu assouvir sa haine anti-droite…

  4. On aimerait déjà que le CSA vérifie que la droite occupe la moitié du temps de parole sur le service public France Inter !

  5. La pasionaria radiophonique stalinoïde se trompe d’époque et de pays : elle se croit en RDA, à l’époque où la STASI mettait sur écoutes les intellectuels qui ne suivaient pas la ligne du Parti. Elle doit sans doute regretter, comme son compère Geoffroy de Lagasnerie, le temps des camps de concentration et du Goulag.

    Si le CSA cède aux injonctions de cette pétroleuse tchékiste, cela confirmerait qu’il est bien un organe politique au service des pouvoirs en place. On saura se souvenir de cette Sonia Devillers le jour où la vraie droite sera au pouvoir…

  6. La gauche ressent comme un défi qu’une autre opinion ose même se manifester.

  7. Comment ils se montent la tête à France inter , c’ en est pathétique . Tremblez carcasses gauchistes , tremblez ! C est un réel plaisir de vous voir avoir peur de nous ! C est jouissif même ! un jour, nous aurons peut-être le plaisir de nous retrouver face à face puisque le dialogue est definitivement rompu , de votre fait, par ailleurs . Mais rassurez vous , gauchistes republicains ( pardon pour le pléonasme) , personne ne vous reçoit, malgré les faux sondages qui ne confortent que vous car on vous paye à émettre…dans le vide , pauvres fadas !

  8. l’islamogauchisme est pour la liberté d’expression si et seulement si elle est conforme à leur “progressisme”
    quant à la diversité des intervenant sur les radios et télés publiques aux ordres, elle n’est qu’étrangère

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]