Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Forcée à avorter, une fille-mère menace de se suicider

Un juge italien a ordonné à une jeune fille de 13 ans d’avorter, sur le motif que ses parents étaient opposés à ce que leur fille garde son enfant. La loi italienne autorise en effet les parents à décider, pour leur enfant adolescente, de la poursuite ou non de la grossesse. Mais la jeune fille est convaincue que la meilleure chose à faire est de garder l’enfant et ne veut pas avorter. La décision de justice l’a tellement choquée qu’elle a menacé de se suicider. L’archevêque de Turin a déclaré :

"La société devrait prendre soin de cet enfant. Je suis opposé à l’avortement et ce cas nous oblige à réfléchir à la situation. Nous devons revenir en arrière et nous demander comment cela a pu arriver à une jeune fille de 13 ans".

Michel Janva

Partager cet article

2 commentaires

  1. De l’avortement toléré, à l’avortement subventionné, de l’avortement subventionné à l’avortement comme un “droit”, de l’avortement “droit” à l’avortement forcé, de l’avortement forcé sans sanction à l’avortement forcé sous peine de prison, de l’avortement sous peine de prison à l’avortement forcé sous anesthésie donnée de force…
    Tout cela prouve que la logique abortiste ne s’arrête jamais. Les abortistes montrent ainsi leur vrai visage celui du totalitarisme homicide, inspirés par celui qui est homicide et menteur depuis le commencement. (Jn VIII, 44) Violés les principes, tout est chaos et confusion, tout se vaut. Le libéralisme conduit à la folie.

  2. C’est interessant que la jeune fille ne voulait pas tuer son enfant mais ses parents l’a demande. J’espere qu’elle (la petite fille) represent la nouvelle generation des Europeens. Si non, votre pays n’existeront plus.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.