Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Volley-ball : un joueur interpellé pour agression

Unknown-8Earvin Ngapeth, le réceptionneur-attaquant de l'équipe de France, a été interpellé  mardi matin à Paris. Il est accusé d'avoir agressé un contrôleur d'un TGV Paris-Bordeaux à la gare Montparnasse. La SNCF a indiqué qu'elle avait déposé plainte.

Il s'agit du joueur qui a refusé de chanter l'hymne national lors d'un match récent de l'équipe de France.

Partager cet article

9 commentaires

  1. Encore une chance pour la France dont on se passerait bien.
    Kaillera.

  2. Et bien changeons d’hymne national!

  3. Ce type de dérapages chez des sportifs de haut niveau est il du uniquement à son éducation familiale ou les dopages fréquents dans ce milieu influent ils sur son comportement? peut-être les deux.

  4. Vous avez compté combien de ministres chantant la Marseillaise le 14 Juillet?

  5. La fin de l’article (très court) en lien est intéressante:
    “Selon des sources syndicales, Earvin Ngapeth, qui était accompagné d’un proche, a demandé à un contrôleur s’il était possible de retarder le départ du TGV pour attendre une troisième personne. Le ton est monté quand le contrôleur lui a répondu que ça n’était pas possible. Un coup aurait été porté à l’agent SNCF, entraînant une blessure à l’arcade sourcilière et une interruption de travail de huit jours.”
    On ne va tout de même pas douter de l’exactitude de ces faits rapportés “de sources syndicales”…

  6. Il s’agit non pas du mais de l’un des deux qui a refusé de chanter l’hymne national.
    Par ailleurs, l’autre appartient aussi à la diversité culturelle.

  7. Caprice de petit dieu du stade

  8. depuis Zidane le coup de boule est une attention que l’on porte à autrui…

  9. Il s’agit juste d’un petit malentendu culturel; traditionnellement en Europe, surtout du Nord et de l’Ouest les trains partent et arrivent à l’heure. Ce sont les passagers qui doivent s’organiser pour être à l’heure à la gare. En Afrique, par exemple au Cameroun, dont la famille de Ngapeth est originaire, c’est l’inverse. Quand les passagers, surtout de marque sont en retard, c’est le train qui doit attendre, même s’il prend ainsi des heures de retard. Mais après tout les Européens n’ont pas à faire preuve de supériorité. Après tout n’était ce pas Mussolini qui avait la première fois fait arriver les trains à l’heure en Italie? Depuis cette époque des trains à l’heure sont autant une marque de fascisme que les camps de concentration, les fours crématoires et les chambres à gaz. Ce qui est tout de même rassurant, c’est que vu l’évolution de son taux de ponctualité la SNCF peut de moins en moins être suspectée de fascisme!

Publier une réponse