Folie

Un couple du Pays de Galles avait demandé une « fivete » homologue. Le jour où la femme devait se faire implanter l'embryon, le personnel de la clinique était embarrassé. Il lui a fallu annoncer que l’embryon avait été « détruit ». Quelques jours plus tard, la femme appris qu'en fait l'embryon avait été implanté par erreur dans une autre femme qui, avertie de l’erreur, avait préféré mettre un terme à sa grossesse avec la pilule du lendemain !

12 réflexions au sujet de « Folie »

  1. senex

    “Satisfaits ou remboursés!”
    “Deux enfants pour le prix d’un !”
    “On reprend vos vieux enfants pour l’achat d’un neuf!”xl,xxl …
    “garanti pur bio…”Soldes “Occasions…
    “Made in China”…etc voilà les slogans de demain pour les bébés-objets en vente en grandes surfaces, (ouvertes le dimanche)

  2. LBDD

    C’est peut être pour ça que l’Eglise interdit la fécondation in vitro… Ce genre de choses est naturel dans ce contexte. En plus, pour un embryon implanté, 6 ou 7 bébés congelés dont personne ne parle.
    Quand la vie humaine est un matériau, il n’y a pas de raison de ne pas la mettre à la poubelle.

  3. ewart

    100 % d’accord avec Jean Theis, il y aura forcément de plus en plus d’erreurs de ce type. C’est la logique même.
    Ces “jugements de salomon” ont déjà donné lieu à quelques jurisprudence tarabiscotées qui compliquent encore la perception de la filiation.
    Par exemple , au Canada, suite à une erreur de paillettes de sperme, un couple a obtenu un doit de visite sur les jumelles d’un autre couple parfaitement inconnu : le monsieur se trouvait être le géniteur , en place de celui escompté.
    Il se trouve que cela s’est vu,après la naissance, parce que l’un des couples était noir et l’autre blanc…mais si cela s’était sû avant , cela eût pû se terminer de la même façon.

Laisser un commentaire