Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

FN et avortement : réflexions de vos blogueurs

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

7 commentaires

  1. On n’est pas loin du “mon projet n’est pas socialiste” de Lionel Jospin, ce qui coûta cher au candidat… socialiste.
    Eh, lutter contre l’immigration avec cette affiche médiatisée du FN revient à cela, non ?

  2. Le F.N va perdre des millions de voix.
    L’abstention sera obligatoire,la vie n’est pas négociable.

  3. Merci de cette providentielle mise au point, qui nous rappelle qu’avant de tout espérer et exiger des politques en qui nous mettons notre confiance, il faut avant tout témoigner de notre conviction.
    Après tout, le référendum proposé par Marine Lepen peut être considéré comme un défi à relever : combien de catholiques sont-ils prêts à voter radicalement contre la loi Veil ? Combien de catholiques si exigeants des politiques sont-ils prêts à se mobiliser, organiser et remplir des cars de province pour aller manifester le 21 janvier ?
    Dernièrement, nous avons assisté à une véritable mobilisation informative à propos du Téléthon, désacralisant une institution pourtant longtemps considérée intouchable ! Les idées issues du conditionnement pro avortement font partie du même combat, savourons la victoire, et tirons-en les leçons : UNITE !Et un grand merci à tous les blogueurs du Salon Beige.

  4. La parole de vérité sur l’avortement est étouffée depuis 41 ans en France; les français nés aprés 75 n’ont connu qu’une société où le crime est légalisé.
    Il est donc vital d’instituer une pédagogie publique sur ce sujet afin que l’opinion soit éclairée; On sait que la loi veil fut votée à cause de mensonges et de manoeuvres vicieuses deployés avec une habileté infernale.
    Les députés l’ayant votée n’avaient pas été élus pour cela; ils ont trahi leurs électeurs et leur Pays, sans qu’un véritable débat auprés du Peuple ait eu lieu.
    Il est donc impossible de heurter frontalement l’opinion publique, qui est complétement déformée et avilie par la propagande incessante du pouvoir; la défier brutalement nous enfermerait dans une dialectique de l’échec, toujours plus stérile et favorable aux ennemis de la Vie.
    Il est temps de sortir du “tout-tout de suite” et de rentrer dans uns dynamique de l’efficacité et du réalisme. C’est à ce prix que nous obtiendrons des changements heureux qui nous sont refusés depuis 25 ans. Il est est temps qu’une discussion publique prenne place dans ce Pays, dans la Lumiére et la Vérité. Il est temps aussi que les médias, appartenant à l’ensemble des français, ne soient plus dominés aussi honteusement par l’extréme-gauche, qui parasite le systéme à nos frais. Et pour cela, il n’y a que la conquête politique.
    25 ans de perdus, tout de même…

  5. Merci aux blogueurs du salon beige pour leur clarté et leur capacité à aborder ces sujets de façon rationnelle et dépassionnée. Je voudrais néanmoins souligner plusieurs points sur cette question de l’avortement dans le débat pour les présidentielles.
    1 – avant de déclarer qu’on ne peut plus voter pour le FN en tant que catholique parceque ce parti ne serait pas (ou plus) fondamentalement pro-vie, il faut considérer deux choses. Tout d’abord la position des autres partis (et non l’idée qu’on s’en fait) susceptibles de défendre aussi la vie. Sont-ils plus clairs, s’engagent-ils “à fond” pour la vie dans leur campagne, … ? En gros, ce qu’on a (légitimement) éxigé du FN (une prise de position publique, claire, et médiatisée sur cette question), nous devons maintenant l’exiger des autres partis avant de faire un choix raisonné. Ensuite, examiner (c’est difficile car la projection n’est pas une science exacte, et on peut se tromper ou risquer de se renier), quelle “tactique” a le plus de chance de sortir efficacement le débat sur l’avortement sur la scène politique, pour faire progresser (sans doute par étape, avec pédagogie, avec patience, comme l’ont fait nos adversaires pendant des années) l’idées de l’inviolabilité de la vie dés la conception. Selon moi, un référendum peut avoir le mérite de relancer les débats, introduire une faille dans la pensée unique, faille éventuellement exploitable quelques années plus tard.
    2- il est clair, comme le dit le SB, que même un référendum ne peut déterminer le Bien et le Mal. Mais là nous touchons un aspect de notre démocratie qui dépasse de beaucoup les présidentielles : l’homme s’est arrogé le droit de déterminer le Bien et le Mal, il veut devenir comme Dieu, c’est le péché originel (“aux fruits de l’arbre de la connaissance du bien et du mal tu ne toucheras pas”), c’est le gros problème de notre démocratie libérale condamnée par l’Eglise. Toujours est-il qu’aucun candidat ne peut se placer en-dehors du “jeu démocratique” actuel…Là encore, il faudra sans doute procéder par étapes…
    3 – Le SB est très clair : la défense de la vie doit être un enjeu central dans la prise de décision des catholiques avant le vote. Cependant, plutôt que de ne pas voter, il faut aussi avoir conscience que l’avortement n’est hélas pas le seul sujet urgent pour sauver la France. La lutte contre l’immigration et l’islamisation, le rétablissement de sa souveraineté, la défense de la famille, la lutte contre d’autres sujets également dramatiques pour la défense de la vie (euthanasie, mariage homo, gestion des embryons, manipulations génétiques,…), sont autant de sujets sur lesquels nous DEVONS nous exprimer, par le biais des partis, pour ne pas laisser le champs libre. Tout ce que nous pouvons gagner sur un front doit l’être.
    4 – Personnellement, je remercie le FN de sortir le débat sur la défense de la vie de l’anonymat dans lequel il se trouve. C’est courageux car ça peut lui faire perdre des voix. C’est d’ailleur pour cela que les médias en parlent et vont sûrement encore en parler tout au long de la campagne pour agiter le chiffon rouge de “l’obscurantisme”, du fascisme- catholique- privateur- de -libertés,…
    J’attends que d’autres candidats “pro vie” en fassent autant. Et quand bien même, qui aura le plus de chance de faire à nouveau trembler le bel édifice en place qui nous mène à la ruine ? Car, finalement, l’avortement n’est qu’une déduction logique (et sans doute la plus tragique) de tout le reste : l’abandon des valeurs naturelles sur lequel repose le système actuel. Donc, si on peut encore lui faire peur, encore faire entendre la voix du peuple qui veut sortir de cette situation figée, restons unis. Vigilants mais unis. Car on ne prendra pas le pouvoir qu’avec les voix des rares cathos (et rares autres non cathos) pro vie, et si on veut gripper la belle machine, il faut savoir être patient et faire preuve d’autant d’intelligence que nos ennemis.

  6. Rendre illégal l’avortement du jour au lendemain n’est pas une solution : la France est entourée de pays où l’avortement est légal…
    Il faut en premier lieu dissiper la PEUR qui emplit la femme enceinte : peur de se retrouver seule, peur de ne pas pouvoir élever un enfant, peur de ne pas suivre financièrement…
    Lorsque les femmes sauront qu’elles peuvent sauver leur enfant, grâce à des aides financières, des centres spécialisés permettant une adoption, et surtout un dialogue primordial : je ne pense pas que le plus grand souhait d’une femme enceinte puisse être d’avorter, même si la société lui fait croire que c’est normal. Alors l’avortement pourra être supprimé, pour la plus grande joie de tous (ou presque…).
    La majorité de la population est intimement persuadée aujourd’hui que l’avortement est une chose naturelle et sans conséquence autre qu’une petite opération. Il y a un véritable travail d’éducation, très long, à mener…

  7. Je trouve la décision du FN très mal venue. Je ne vois pas en quoi maintenir leur position (“Abrogation de la loi Veil”) leur aurait fait perdre des voix : à part les catholiques, la plupart des français se moquent éperduement de ce débat. Personnellement, je voterai pour celui qui sera le plus ferme sur les 3 thèmes les plus importants à mes yeux : lutte contre la franc-maçonnerie, lutte contre l’avortement, lutte contre l’immigration excessive. Face à un parti qui perd son courage et qui refuse de défendre la vie alors qu’il est en position de le faire, je voterai blanc.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services