Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

FN : l’hémorragie se poursuit

Lu dans Minute :

"Thomas Joly, par ailleurs membre du comité central du Front national, Annie Fouet, Monique Chapel et Pierre Descaves, qui fut député de 1986 à 1988, ont rejoint Carl Lang. Dans la circonscription Nord-Ouest des élections européennes, ce sont maintenant 18 des 31 conseillers régionaux du Nord-Pasde-Calais, de Basse-Normandie et de Picardie qui soutiennent l’ancien secrétaire général du FN. Les prochains basculements sont annoncés pour les prochaines semaines en Haute-Normandie."

MJ

Addendum 10h15 : Interrogé par Le Figaro, Jean-Marie Le Pen affirme que le congrès du FN qui aura pour mission de désigner son successeur se tiendra sans doute au printemps 2011.

Partager cet article

19 commentaires

  1. La défection de Pierre Descaves! il sera difficile de dire que c’est pour la gamelle…

  2. La fin du FN, qui n’en finit pas, c’est pathétique et pitoyable.
    Ceux qui restent au FN vont se discréditer, et ce, dans quel but ?
    Il y a des cas ou l’euthanasie des partis est nécessaire!
    C’est d’ailleurs vrai pour tous les partis politiques.

  3. Le Front (ex)National devient un vrai parti fantôme : sans cadre, sans militants, un siège abandonné mais pas vendu (paquebot fantôme ?), des résultats aux élections partielles quasi invisibles (à peine 2% à la dernière cantonale partielle), un programme qui n’est plus que l’ombre déformée de ce qu’il fut, une chef douteuse elle aussi ombre assez pâle de son père déclinant (PME fantôme ?)… Bref, la décrépitude n’en finit pas de réduire en poussière une structure définitivement obsolète.
    Devons-nous nous en réjouir ? Evidemment non, tout cela est bien triste quand on a connu les grandes heures du FN, l’enthousiasme, les succès, etc. Quel gâchis ! Le problème essentiel est JMLP : il a toujours cru qu’il avait fait le FN, mais c’est le FN qui l’a fait. A la fin des années 1990, il aurait dû organiser sa succession pour faire gagner nos idées. Il n’était pas éternel ! Quand il l’eut enfin compris, il décida de choisir sa fille… Est-ce que le Front Familial, la PME politique, pouvaient continuer à fonctionné comme du temps de Stirbois, puis Mégret, etc ?
    S’il ne faut pas se réjouir particulièrement de la disparition du FN, il faut néanmoins s’en satisfaire car c’est l’occasion de relancer (autour de nos valeurs essentielles et autour de cadres et d’un chef potentiel de qualité) une structure rénovée, moderne, efficace. Le FN est mort, vive le Mouvement National, Populaire, Catholique et Social !

  4. le congrès de 2011 ne servira vraisemblablement à rien…
    Beaucoup avaient prédis cette fin après 2002, je crain que les évènements actuels ne ne leur donnent raison

  5. En 2011 y aura t-il encore des adhérents au F.N.?

  6. Quel dommage que Gollnisch s’entête à rester dans cette galère. Qu’il rejoigne Carl Lang et tous les cadres de qualité qui ne veulent plus servir ni alimenter les intérêts personnels de la PME familiale. J’ajouterai qu’à propos de “gamelle”, qui va à la “gamelle”, sinon Marine, qui par peur de ne pas être réélue en Ile de France (vu ses piètres résultats passés…) cherche à s’imposer dans le Nord ?

  7. En lisant bien le Figaro de ce matin, Le Pen, à propos du prochain congrès du FN déclare, je cite :”le congrès de notre parti qui aura pour mission de désigner mon successeur se tiendra sans doute au printemps 2001″. Ce “sans doute” laisse penser que rien n’est certain. D’ailleurs beaucoup de ceux qui connaissent bien Le Pen croient que ce congrès n’aura pas lieu, sera repoussé, ou que Le Pen se représentera pour “sauver” le parti !
    Autre précision, si Gollnisch est toujours au FN, y-aura-t-il suffisament de responsables départementaux qui présenteront sa candidature ? Il en faut me semble-t-il une vingtaine. A voir la valse actuelle des changements de responsables et la nommination d’inféodés à Marine, nous pouvons en douter !

  8. Dans cet entretien,
    http://www.lefigaro.fr/politique/2009/02/04/01002-20090204ARTFIG00359-le-pen-deplore-des-conflits-de-gamelle-au-fn-.php
    J-M LE PEN précise également, à la question sur Alain SORAL :
    – Reste que son départ s’ajoute à d’autres, comme ceux de Jacques Bompard, Bernard Antony ou Carl Lang.
    ” Ce sont des rides sur l’océan. Je vois les choses de loin, avec une certaine décontraction, que donne l’expérience des hommes. Quand la tempête souffle, les branches mortes tombent, les troncs trop faibles plient et sont déracinés. C’est la vie de la nature. Tant que ces personnes ont obtenu les places qu’elles convoitaient, elles ont tu leurs divergences. Ce sont, principalement, des conflits de gamelle. En 1999, lors de la scission, 140 conseillers régionaux FN ont suivi Bruno Mégret. Pas un n’a été réélu. Quelque 70 secrétaires départementaux l’ont soutenu. Tous ont disparu dans l’anonymat. Il en sera de même pour les dissidents d’aujourd’hui. Et j’affirme que se présenter aux européennes contre le candidat investi par son propre parti, alors que la France connaît des heures très difficiles, c’est une trahison.”
    Dans ce même n° du FIGARO d’aujourd’hui http://www.lefigaro.fr/debats/2009/02/04/01005-20090204ARTFIG00341-le-front-national-en-capilotade-.php
    un éditorialiste espère ce qui arrange N. SARKOZY :
    “À l’heure où la récession et le chômage s’installent, il est préférable d’avoir un Front national en capilotade plutôt qu’au sommet de sa forme. Mais chacun sent bien que la rudesse des temps peut lui redonner un nouveau souffle. Nicolas Sarkozy devra tout faire pour garder dans le camp de la droite républicaine cet électorat parti jadis voir ailleurs.”

  9. >>”À l’heure où la récession et le chômage s’installent, il est préférable d’avoir un Front national en capilotade plutôt qu’au sommet de sa forme.”
    Ce qui prouve bien que le FN est une création du système et que le système continuera à soutenir discrètement jusqu’au bout, par médias et pensée unique interposés, la PME familiale, et même si les cadres s’en vont et que les électeurs n’en veulent plus (voir les derniers résultats électoraux catastrophiques pour le FN).

  10. Adieu à ceux qui partent.
    Ils croient représenter des valeurs.
    Ils constateront, lors des prochaines élections, qu’ils ne représentent presque rien < 1,8 %. Dans un dernier sursaut, ils rejoindront le CNI ou le MPF, les flotteurs droits de Sarko. Triste fin pour ces anciens repus, fatigués qui ne cesseront de disserter sur ce qu'il fallait faire. Constantinople avant sa chute.

  11. @gc
    Vous oubliez la phrase qui suit celle que vous citez :
    “Nicolas Sarkozy devra TOUT faire pour garder dans le camp de la droite républicaine cet électorat parti jadis voir ailleurs.”
    TOUT faire : 2 solutions.
    -1/ Faire une bonne politique pour convaincre les électeurs de son aile droite, mais cela est mal parti. Sauf s’il fait du souverainisme à la dernière minute, en ayant empêché P de V de se présenter.Et en prenant des almmis de C BOUTIN sur les listes UMP.
    -2/ Faire feu de TOUT bois, en aidant toute dissidence FN, comme Pasqua aida jadis les candidats dissidents des années 90 contre le FN. Afin d’empêcher celui-ci d’atteindre le seuil nécessaire pour avoir des élus, en l’amputant ici et là de 0,5 à 1 %. Comme cela s’est produit avec le MNR lors des dernières régionales et européennes de 2004, où le FN fut éliminé dans plusieurs régions de justesse.
    Toute voix allant vers les listes périphériques sera donc une voix pour l’UMP et N. SARKOZY.
    Cela ne dispense pas le FN de produire des idées et de retrouver sa capacité à convaincre son électorat des classes moyennes. Ce qui n’est encore totalement acquis.
    Mais ce n’est pas en cassant l’outil qu’on le répare.
    Quant à la PME familiale, l’expression est usée et ne correspond qu’à un slogan. Un parti qui réunit des millions d’électeurs jusqu’au 2ème tour des présidentielles et fait élire des milliers de personnes n’est pas une PME familiale : cessez de prendre ses électeurs et ses militants pour des crétins.

  12. Voici la déclaration officielle des élus Front National de Picardie qui ont rejoint Carl Lang :
    “Les élus régionaux soussignés de Picardie, Pierre Descaves. (Somme) Thomas Joly. (Oise) Annie Fouet. (Oise) Monique Chapel. (Oise) ont constaté :
    – Que, ni les cadres locaux, ni les adhérents des Régions concernées n’ont été consultés sur le choix du candidat appelé à recueillir l’investiture du parti.
    – Qu’il s’agit ainsi, du mépris de l’opinion des militants de base, lesquels doivent se charger de toutes les tâches matérielles sans avoir leur mot à dire sur le candidat ayant leur préférence.
    – Pour les élections au Parlement européen, le Front National, dans la grande région Nord-Ouest, disposait d’un élu sortant en la personne de Carl Lang, militant exemplaire ayant exercé, à deux reprises, les fonctions de Secrétaire général et organisé la reconstruction du mouvement après la scission Megretiste.
    – Ses interventions pertinentes au cours des débats au Parlement européen n’avaient jamais fait l’objet de critiques de la part des instances nationales.
    – Dans ces conditions, Carl Lang était le candidat naturel de la grande région Nord-Ouest et aucun des cadres du mouvement n’a compris, sans même avoir été consulté, son éviction au profit d’une candidate parachutée d’Ile de France où elle exerçait les fonctions de Présidente du groupe des élus du Front National.
    – Ces réflexions ont conduit les élus soussignés à opérer un choix, non pas partisant, mais d’efficacité et, de ce fait, à soutenir la candidature de Carl Lang, député sortant et militant éminent du mouvement national.
    – Ils rejoignent ainsi les 12 conseillers régionaux (sur 16 ) du Nord-Pas de Calais, les 4 conseillers régionaux ( sur 5) de Basse Normandie ayant déjà fait le même choix.”
    Par ailleurs, personne n’a commenté la décision de JMLP de repousser une fois encore le congrès qui devrait désigner son successeur. D’années en années l’échéance est retardée et, avec l’ascension (par le fait du prince) de Marine http://lesnationalistessoutiennentlang.blogspot.com/2009/02/le-pen-deja-passe-la-main-sa-fille.html , le FN se vide de sa substance humaine, idéologique, matérielle. En 2011, nous dira-t-on 2015 ? C’est relativement burlesque. Il est urgent de cesser d’attendre une fin de règne qui n’apportera rien que des désillusions supplémentaires et décourageantes. Il faut refonder la structure représentative du mouvement national. Il n’y a pas d’autres solutions pratiques.

  13. @ Pascal G.
    Que le terme de “PME familial” ne vous plaise pas, je n’y puis rien. En effet ce terme ne fait que décrire ce qui s’est passé depuis plus de 20 ans au FN, à savoir un parti tournant uniquement autour de Le Pen et aucune victoire électorale pour cause de rejet massif de l’électorat (et Le Pen n’est pas totalement innocent de cet état de fait).
    De plus au lieu de s’ouvrir aux autres, aux débats d’idées, et de tenter d’élargir son électorat, Le Pen a fait exactement l’inverse : combattre tous ceux qui bougent à “droite” et éliminer tous ceux qui pouvaient émettre une idée différente au sein de son parti. Voir par exemple les manœuvres pitoyables pour combattre toutes les listes hors système aux dernières élections de 2008, ou les attaques constantes contre le MNR qui a souvent tenté de faire un rapprochement). Et si de nombreux cadres FN sont partis, historiquement c’est surtout parce qu’ils avaient été obligés de quitter le mouvement sur décision du prince: Mégret, B. Antony, FM Stirbois, et j’en oublie …).
    D’où ma conclusion: le système politico-médiatique joue très clairement les Pen, car ils sont finalement leurs meilleurs alliés. Et comme le système médiatique est une gigantesque machine de propagande et de conditionnement, il ne faut pas s’en étonner.
    De toute manière, même si vous n’êtes pas d’accord, vous ne pouvez pas nier que le FN, malgré son énorme médiatisation, est un fiasco électoral total sans équivalent à l’étranger. Désolé.

  14. @ Pascal Gannat,
    Je ne comprends pas votre argumentation sur la PME familiale. Il y a des PME familiale qui font des énormes chiffres d’affaires! De plus ce qualificatif est utilisé pour traduire une évolution depuis 2002 depuis que les questions de successions deviennent récurrentes. Certes, l’expression était déjà utilisée par Mégret en 1998. Elle est usée. Mais les arguments qui étayent ce slogan ne manquent pas.
    En particulier, comment expliquer que Marine Le Pen soit devenue l’unique figure du Front National? Elle y a toute sa place, mais son succès par rapport aux autres cadres n’est-il pas faussé par sa notoriété médiatique écrasante? Or, peut-on juger les qualités d’une personne à devenir chef de parti sur cet unique critère? N’est-ce pas accepter la dictature médiatique? Sommes nous victimes du syndrome Royal, qui a été la coqueluche des médias, et propulsée par ce biais en chef de file des présidentielles? Pour autant la surmédiatisation de Royal est-elle en cohérente avec ses qualités? Et pour Marine?

  15. @ GC et Guillaume
    PME familiale : B. MEGRET abusa de cette formule puis plaça son épouse à la mairie à sa place. Aussi…….
    Je vois peu de partis de droite nationale en Europe avoir eu une existence électorale durant 25 ans, avec encore plus de 10 % des voix aux dernières présidentielles, comme le fait le FN depuis 1984.
    Il y a les Flamands, sur une revendication régionaliste, et linguistique, et les Autrichiens, qui se sont divisés il y a qq années, perdant ainsi 5 ans de vie politique au profit des partis traditionnels, comme l’a ”réussi” le MNR de B. MEGRET.
    Voilà pourquoi les listes concurrentes du FN seront nuisibles au courant de l’indépendance et de l’identité national, facilitant l’élection de qq députés européens PS ou UMP, eurofédéralistes, anti-famille etc….
    Le syndrome ROYAL ? Les médias invitent ceux qui percutent et qui passent le mieux médiatiquement : les Heures de Vérité de JM LP firent le succès du FN. Et Ségolène ROYAL sans les manipulations et les haines des éléphants archaïques de l’appareil aurait été élue secrétaire générale.
    @ Solange
    La substance humaine du MNR, si prometteur et vendeur de rénovation etc…., qu’en reste t il ? Un éclatement total, des scissions et des exclusions prononcée par B. MEGRET qui vit et travaille aux USA .
    Ce que B. MEGRET a raté, il est peu crédible de croire que C. Lang le réussira.
    Quand on dresse de l’extérieur les gens méthodiquement les uns contre les autres, on peut difficilement bâtir ensuite une unité : les diviseurs ne sont recevables dans ce rôle

  16. @ Pascal G.
    Le FN ne peut pas marcher car son fonctionnement n’est pas démocratique. Connaissez-vous un parti qui soit dirigé par la même personne depuis … les années 60 à part le FN ? Ça commence à faire longtemps, sans parler de sa descendance.
    A part ça, on peut aussi inverser votre formulation : l’histoire et les faits montrent que le FN est nuisible au courant de l’indépendance et de l’identité national, facilitant l’élection à 99 % de tous les députés PS ou UMP à toutes les élections depuis 20 ans.

  17. Tout à fait d’accord avec pascal G. sur les conséquences néfastes des divisions.En revanche, “Quand on dresse de l’extérieur les gens méthodiquement les uns contre les autres, on peut difficilement bâtir ensuite une unité . ” C’est un raccourci un peu facile , comme si la division était apparue le jour où Carl Lang a décidé de mener sa liste…
    @ Pascal
    A propos du syndrome Royal, vous ne répondez pas à ma critique, ou vous ne m’avez pas compris. Bien passer auprès des médias est une grande qualité pour une personnalité politique, et les heures de vérité ont grandement contribué à l’émergence du FN. En revanche, cela ne prouve rien quand aux capacités à prendre les rennes du pays. La désastreuse campagne de Madame Royal a montré que:
    1)elle n’était pas crédible en présidentiable
    2)les médias qui l’ont d’abord monté sur un piédestal ont été les meilleures armes pour la décrédibiliser ensuite en montant en épingle chacune de ses bourdes. Il faut donc s’en méfier. La bienveillance médiatique ne dure qu’un temps.
    Les médias avaient poussé Mégret au crime en le disant plus crédible que Le Pen. Il était alors celui qui voulait le pouvoir et qui risquait de le conquérir, faisant du FN un parti de gouvernement, quand Le Pen n’en voulait ne faisait que protester. Tout le monde se souvient de cet argumentaire qui s’étalaient dans les journaux. Moins d’un an après sa tentative de coup de force, les mêmes médias, avec les même journalistes, se moquait de lui. Ainsi va de Renaud Dély dans Libération qui après avoir écrit une série d’article sur “l’irrésistible ascension ” de Bruno Mégret, titrait un an après; “Mégret: général sans troupe”. Marine devrait se méfier, il se pourrait que le vent tourne…

  18. Le nouveau groupe des élus nationaux indépendants font le communiqué suivant :
    “Communiqué de Presse du groupe des Nationaux et Indépendants d’île de France.
    Après une ultime réunion de la dernière chance, lundi soir, à la Région Ile de France des membres du Groupe FRONT NATIONAL, les conseillers :
    • Martial BILD, vice-président du groupe, tête de liste de Paris en 2004
    • Martine LEHIDEUX, membre du Bureau Politique du F.N.,
    ont constaté que la direction actuelle du FRONT NATIONAL a abandonné tout esprit de rassemblement et ne fait plus campagne sur les options fondamentales du mouvement.
    Et après une longue et mure réflexion, ils ont décidé de quitter ce groupe et vont constituer un nouveau groupe au Conseil Régional sous le nom de « Groupe des Nationaux et Indépendants », ouvert à tous et composé de
    Martine LEHIDEUX, présidente élue de ce nouveau groupe,
    Martial BILD, membre de la Commission permanente,
    Myriam BAECKEROOT, membre de la commission des finances,
    Michel BAYVET, membre de la commission de l’environnement,
    Michel de ROSTOLAN, membre de la commission affaires sociales.”
    Précisions sur le report du congrès : selon le quotidien « Le Parisien » de ce matin, Jean Marie Le Pen a une nouvelle fois changé d’avis. Selon lui, il n’a jamais indiqué qu’il ne serait pas candidat à la présidentielle de 2012, contredisant l’Express ( http://www.lexpress.fr/actualites/2/face-a-la-fronde-jean-marie-le-pen-repousse-sa-succession_738515.html ), mais qu’au contraire, s’il excluait de se représenter à la tête du FN, il n’excluait pas d’être le candidat du Front National pour la présidentielle de 2012, ajoutant ceci : « J’ai dit que je céderais mes responsabilités de président du FN mais qu’en cas de circonstances exceptionnelles, je me présenterais à la présidentielle de 2012. A l’heure actuelle, les circonstances ne sont pas encore exceptionnelles. Mais on s’en rapproche chaque jour ». Afin d’écarter toute remarque sur les presque 85 ans qu’il aurait alors, Jean Marie Le Pen fait référence, toujours dans « Le Parisien » au récent film « L’étrange vie de Benjamin Button », avec Brad Pitt. Il affirme notamment ceci : « Regardez ce film où un nourrisson qui nait vieux devient de plus en plus jeune »…
    Enfin, pour l’analyse de la situation au FN, l’étude du cas Soral et le nouveau mouvement de Carl Lang, je vous suggère ce lien http://tous-avec-carl-lang.blogspot.com/2009/02/mobilisation-generale-autour-de-carl.html

  19. @ Solange
    Cette analyse que vous suggérez de lire est très instructive :
    – elle permet de comprendre clairement que le but de certains autour de Carl LANG n’est pas de rassembler, mais de souhaiter et d’oeuvrer à l’échec électoral du FN aux prochaines élections ; et d’assurer plus sûrement des règlements de compte que de préparer une action politique novatrice.
    – elle prophétise d’une manière très artificielle et superficielle, sans tenir compte des faits et de la situation politique, les résultats à venir, sans que ne soit abordée la question de fond : à quoi sert de présenter des listes dissidentes ? On déplore à juste titre dans ce texte la possible multiplicité de candidatures contre Bruno GOLLNISCH, au point de ne présenter aucune liste dissidente contre lui, ce qui est une bonne décision. Mais on se réjouit de cette multiplicité dans les autres régions, pour des raisons inexplicables. Et inexpliquées, car elles sont peu logiques politiquement.
    – Enfin comment ne pas rapprocher cette longue diatribe de celles du MNR, qui présenta aux européennes de 2004 des listes contre celles du FN, avec la même argumentation, avec pour seul résultat final l’échec total des listes MNR, et la ruine financière de celui-ci. Mais surtout la perte de 2 ou 3 sièges européens possibles pour le FN, et plus grave, car les régionales avaient lieu le même jour, la perte de qq dizaines d’élus FN dans les régions, le tout pour le plus grand profit de l’UMP et surtout du PS et de ses alliés de gauche.
    – Enfin ce texte ne donne aucune clef d’avenir, aucune proposition nouvelle, ni non plus rien qui n’aurait pu être réalisé par ses rédacteurs dans leurs fonctions au sein du FN : quand on a été 15 ou 17 ans secrétaire général ou membre des instances dirigeantes d’un mouvement politique, on ne se présente pas comme un homme neuf qui a des idées réformatrices, alors que l’on a vécu et perpétué les méthodes que l’on rejette brusquement, sans les avoir jamais remises en cause.
    Si on sort des querelles de personnes, il ne reste rien de tangible de cette cogitation : l’intérêt de la France et des Français n’y est guère abordé.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique