Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Florian Philippot ne sait pas s’il ferait grève et ne condamne pas la CGT

Lu ici :

"Le vice-président du FN Florian Philippot était manifestement embarrassé ce lundi matin lorsque Jean-Jacques Bourdin, qui le recevait, lui a demandé s'il, à la place d'un salarié d'une raffinerie, il ferait grève

"Je ne sais pas, je ne peux pas vous dire", a bredouillé l'eurodéputé FN avant de souligner qu'il n'était "pas responsable syndical". Poussé dans ses retranchements par le journaliste de RMC [qui lui demande si il condamnait la CGT, NDPC], il poursuit: "non, je condamne le gouvernement, je ne condamne pas une action syndicale". Mais précise ne ressentir "aucune affinité" avec la CGT. "Elle a participé à ce processus en n'ayant jamais dénoncé l'Union européenne, en n'ayant jamais dénoncé non plus l'immigration qui pèse à la baisse sur les salaires." 

Si Florian Philippot est mal à l'aise, c'est que son électorat soutient, dans son écrasante majorité, le mouvement social contre la loi Travail. Selon un sondage Ifop pour RTL, réalisé du 23 au 25 mai, 78% des sympathisants du FN estiment ainsi que les manifestations et les grèves sont "justifiées", soit davantage que les sympathisants du PS (49%) et des Républicains (43%).  Mais dans le même temps, les sympathisants FN sont les plus inquiets sur un risque de paralysie totale du pays (…)

Le 26 mai, Marion Maréchal-Le Pen estimait que "pour l'organisation d'extrême-gauche [la CGT], le droit de grève équivaut à bafouer les droits des Français à se déplacer et à travailler". "Ces syndicalistes, ultimes adeptes d'une lutte des classes périmée, n'ont aucun scrupule à infliger à leurs concitoyens des difficultés supplémentaires dans leur quotidien", s'indigne la députée du Vaucluse qui demande à ce "que Manuel Valls cesse d'avoir la main qui tremble et assume son autorité en faisant cesser cette stratégie du chaos alors que nous vivons sous état d'urgence"."

A voir en vidéo ici.

Partager cet article

22 commentaires

  1. Florian Philippot, Vice-président du Front National, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFM TV et RMC.
    http://www.frontnational.com/videos/florian-philippot-sur-bfm-tv-et-rmc-10/

  2. Monsieur “ni-droite-ni-gauche” préfère quand même ratisser à gauche plutôt qu’à droite!

  3. Cet homme va finir par poser un problème !

  4. Bah il a raison. Faudrait éviter le manichéisme à 2 euros. Que comprend notre gouvernement si ce n’est le rapport de force ? Mieux vaut la révolte maintenant… que dans 10 ans…
    Cette loi vient de Bruxelles… pas des PME…

  5. Il ne peut ressentir “aucune affinité” avec la CGT. Car “Elle a participé à ce processus en n’ayant jamais dénoncé l’Union européenne, en n’ayant jamais dénoncé non plus l’immigration qui pèse à la baisse sur les salaires.”
    Florian Philippot a tout à fait raison. La loi Travail ne vient pas de la ministre marionnette el Khomri, ni d’un Macron. Mais de l’U.E.. Et les syndicats le savent. Pourquoi donc ne demandent-ils pas au gouvernement de quitter cette Union Européenne ?
    On se retrouve avec le même problème que ces gens dits de droite, qui se disent contre le mariage homo, contre la GPA, contre la théorie du genre, contre les délocalisations, contre le Grand Remplacement etc…. Mais ne tiennent pas à rejeter leur cause première. Ils n’ont pas encore compris que le président de la République en France n’était plus qu’un haut fonctionnaire aux ordres européens. La politique insensée que subit la France se retrouve dans tous les autres pays européens.
    Soit ces gens sont aveugles, soit ils travaillent discrètement pour mener dans une impasse l’opposition. La Grèce est évidemment l’exemple type de ce piège avec des députés qui reçurent des enveloppes pour trahir leurs concitoyens.

  6. Écoutez partialement Florian Philippot qui est agressé par Bourdin de plusieurs questions en même temps.
    Et ne reprenez pas, les petites phrases sorties d’un contexte des journaleux ! MERCI !

  7. Victime de fantasmes déviants, Florian Philippot aurait pu tout simplement accepter d’être en diapason avec l’Union européenne ! Celle-ci n’encourage-t-elle pas le contre nature ?
    Et bien non, il préfère défendre les intérêts de la France plutôt que les siens. En cela je lui tire mon chapeau.

  8. Cela montre que 78% des sympathisants FN (si le sondage est fiable) sont opposés à des processus démocratiques normaux (épreuves de force contre les raffineries, non respect de la liberté de circulation plutôt que le respect du vote de l’Assemblée Nationale). Ceci dit, Philippot n’avait pas besoin de ce sondage, il a déjà dans le passé soutenu une grève SNCF, cela correspond à ses idées chevènementistes de gauche.

  9. Je suis contre la loi Travail, car j’estime qu’elle n’a pas lieu d’être et le dispositif législatif de ce texte existe déjà. Je ne prends pas part aux manifestations des syndicats mais participe surtout à des chapelets au prieuré. Je ne veux pas recevoir de coups de la part des manifestants-casseurs que des forces de l’ordre. Je préfère me réfugier dans la protestation au sein d’une église.

  10. Si les sondages disent vrai et que réellement 78% des sympathisants du FN regardent les manifestations et les grèves actuelles avec une certaine bienveillance, Marion devrait éviter de se positionner contre l’action de la CGT sur cette question.
    Cela signifie qu’actuellement le FN recrute bien plus à gauche qu’à droite. Au passage, ce serait une bonne leçon donnée à Ménard parti chasser le dahu à droite.

  11. D’ailleurs, vous mettez en gras les passages qui vous arrangent. Exemple : si Philippot dit : “je suis contre la loi Taubira mais pour un pacs amélioré”, vous mettrez en gras “pacs amélioré ; si Sens commun dit la même chose, vous mettrez en gras “je suis contre la loi Taubira”.
    Bref, vous avez choisi de suivre Sarkozy et sa clique. Assumez-le au moins.
    [Que Philippot vous plaise et que vous ne voyez pas où il emmène le FN est une chose. Que chacun soit libre d’appuyer où bon lui semble en est une autre. Mais de grâce n’inventez pas un soutien imaginaire à Sarkozy ici…
    Vous rêvez.
    PC]

  12. Si la lutte des classes était périmée alors les gens ne voteraient pas Front National…

  13. Le caractère désagréable des blocages de la CGT ne doit pas faire oublier la dangerosité de la loi El Khomri. La CFTC partage l’inquiétude de la CGT à propos des accords d’entreprise.
    Elle reproche à mots couverts les accords d’entreprise prévus comme devant pouvoir aboutir à des normes moins protectrices que les accords de “branche” par métier de préparer un dumping social. Quels salariés résisteront à une entreprise les menaçant de délocaliser pour obtenir un moins disant social … et pour fausser la concurrence.
    “La branche doit demeurer un acteur fort de régulation par sa capacité à produire des normes, posant ainsi le cadre des négociations élargies d’entreprises. Il en va de l’intérêt des salariés comme des entreprises, tant les risques de « dumping social » et autres pratiques de concurrence déloyale seraient accrus si l’entreprise devait produire seule l’essentiel des normes.”

  14. Bourdin aime bien remuer de la m….. pour faire de l’audience.
    Ses questions sont souvent débiles sur le fond et pleines de malices et d’hypocrisies.
    Diviser pour régner = Bourdin

  15. Autant Philippot m’agace sur la question famille, autant le front étant censé être un parti populaire et social, il faudra donc bien gagner les élections avec le populo qui en a marre d’être le dindon de la farce eurolibérale. La loi “travail” ne créera pas un emploi, un point c’est tout.

  16. Il faut écouter le débat en entier, PHILIPPOT est logique et sensé dans son raisonnement , par ailleurs il évite les attaques personnelles.

  17. Pauvre Philippot, il ne sait pas…
    Pauvre énarque rad-soc qui voudrait être un révolutionnaire mais dont l’éducation et le caractère sont ceux d’un bon bourgeois du XIXème (tiens, où a-t-il fait son collège ce laïcard qui se la joue populo ?)
    Plutôt Jaurès Blum et René Coty comme références que Donoso Cortès et Jose Antonio, il finira ministre (de la culture ? la place nécessite des talents…)
    Combien de temps les honnêtes gens du FN supporteront-ils ce bernard-l’hermite ?

  18. Philippot me fait pensé a un certain maire de PAU super danseur de samba un en avant un en arrière et un en avant etc…

  19. Le FN sera absent du second tour grâce à ce crétin.
    MLP s’en mordra les doigts et le FN explosera.
    Je prends le pari.

  20. Malgré tous les désagrément que çà nous cause, ce mouvement de gréve est une excellente chose car seule une situation de chaos permettra de faire sauter le système et de porter le coup de grâce à cette 5ème République qui n’en finit pas d’agonir.
    Il faut absolument en passer par là.

  21. Je comprends l’embarras de Philippot.
    – Soit soutenir le syndicat communiste (mais où le FN récupère de futurs électeurs sinon des adhérents).
    – Soit approuver le projet de loi EL Khomri, transposition d’une directive de l’UE :
    “L’Union européenne assume : la loi El Khomri, c’est elle”
    http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/05/26/31001-20160526ARTFIG00104-l-union-europeenne-assume-la-loi-el-khomri-c-est-elle.php

  22. @ Sylvie,
    je suis sûre que vos prières servent à quelque chose.
    Pour moi, dans la loi Travail, il y a du bon et du mauvais; je suis contre les violences de la C.G.T; et encore plus contre ce gouvernement qui met le feu aux poudres de tous les côtés, depuis le mariage gay, Taubira à “la justice”, Belkacem dans l’ “E.N”, les gauchistes et les grévistes dans la rue, et la profanation des tombes de Verdun.
    Je voudrais bien que Hollande soit obligé de se sauver de l’Elysée en caleçon, poursuivi par une horde de cégétistes déchaînés!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.