Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie / France : Politique en France

Fin de vie : du débat public national… au huis clos à quelques-uns

Le "débat national" sur la fin de vie, promis par François Hollande a été troqué contre une "conférence citoyenne" bien secrète, dont on ne connaît ni les rares membres, ni les dates et lieux de réunion :

"Organisée par le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) [dont les membres ont été opportunément renouvelés], aucune date ni aucun lieu précis n'ont été communiqué par l'instance. Son président, Jean-Claude Ameisen a déclaré: "Nous souhaitons que les citoyens puissent travailler sereinement, sans pression, comme nous le faisons nous-mêmes au sein du comité". Seules informations communiquées, une trentaine de personnes représentatives de la société française ont été sélectionnées avec l'aide de l'Ifop, pour réfléchir sur la fin de vie. Ce jury devrait se retrouver pendant quatre week-end. Au cours des deux premiers, il sera chargé d'auditionner plusieurs personnes proposées par le Comité d'éthique. Et "sur les quatre journées d'auditions, il y en a une où ils seront libres d'écouter qui ils veulent", a précisé Jean-Claude Ameisen. Lors du dernier we, un avis issu de ces réflexions sera émis. Il sera rendu public le 16 décembre prochain."

Seul nom connu : l'invévitable Jean-luc Romero, président de l'ADMD, va pouvoir diffuser sa culture de mort auprès du jury.

 


 

Partager cet article

9 commentaires

  1. “Fin de vie :… huis clos à quelques-uns”
    En 1945, une majorité d’Allemands étaient ignorants des camps de la mort.
    En 2013, une majorité de Français sont ignorants des choix de fin de vie qui leur seront proposés contre des € trébuchants, mis à disposition…ils le découvriront juste avant de quitter cette terre !
    Le soleil…vert…se profile à l’horizon.

  2. C’est un comportement typique des états totalitaires. Les parlementaires doivent questionner le gouvernement à ce sujet et exiger le respect de la promesse du chef de l’état. Cet outrage à la “démocratie” doit être médiatisé.

  3. Est-ce que la question en urgence absolue ne devient pas au fil de la coagulation an cours :
    ” Quand, comment et avec qui peut-on euthanazier cette République qui conduit la France vers le chaos, la ruine et la mort ? ”
    A titre d’exemple, une information du jour, quand on sait qu’un paysan français se suicide chaque jour ***
    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/11/08/97002-20131108FILWWW00380-des-agriculteurs-en-colere-bloquent-des-routes.php
    ====
    ***
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/04/26/01016-20100426ARTFIG00654-un-paysan-francais-se-suicide-chaque-jour-.php
    Il y aura bientôt presqu’un siècle c’est dans la Grande Guerre que la République en a envoyé plus d’un million à la mort ! …
    Pour quel résultat aujourd’hui ?
    L’immigration de remplacement et l’invasion de la France et de l’Europe par l’islam ! …

  4. Oh là là ! Mon Dieu, quel suspense, du vrai hitchcock !
    Je me demande bien ce que vont pouvoir donner ces réunions !
    Je suis dans l’indécision, dans l’expectative la plus totale quant aux orientations qui vont être choisies !

  5. C’est exactement comme ça que l’euthanasie est passée en Belgique.
    Aujourd’hui les élus de ce pays en sont à faire passer l’euthanasie pour les mineurs dans la plus grandes opacité politique, mais surtout dans le plus grand flou sémantique, pour pousser toujours plus loin la culture de mort.

  6. “Je serai le Président des grands débats.”
    F. Mouglande, Président de l’Etat Normalien.

  7. Encore une réussite de F. Hollande. Pourquoi songerait-il à démissionner alors qu’il peut passer sa nouvelle loi de mort tout tranquillement dans le secret ?
    Ceux qui le trouvent bête ou immobile se trompent du tout au tout. Il en a abattu du travail en vue d’assassiner la France et les Français. Un succès de plus à son actif.

  8. Avec les déménageurs bretons…tous..on les vire…

  9. Vieille rengaine du National SOCIALISME : trop vieux, boiteux, mal formés, ETC…. hop une piqure, et qu’on ne vienne pas nous dire qu’ils ne sont pas pareils.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]