Fin de la reconnaissance des diplômes canoniques délivrés par les universités catholiques ?

Le rapport final des Assises de l’enseignement supérieur et de la recherche qui doit être remis par Vincent Berger, président de l’Université Paris Diderot, lundi 17 décembre à François Hollande préconise de revenir sur l’accord conclu en 2008 entre la France et le Saint-Siège, qui permet la reconnaissance des diplômes canoniques délivrés par les universités catholiques.

La proposition n° 19 de l’atelier consacré à « la réussite de tous les étudiants » est la suivante : « Annuler l’accord signé le 18 décembre 2008 entre la France et le Vatican et portant sur la reconnaissance des grades et diplômes dans l’enseignement supérieur ».

Signé par Bernard Kouchner, alors ministre des affaires étrangères, cet accord permettait une reconnaissance par la France des diplômes canoniques délivrés par les universités catholiques présentes sur son sol. Un avis du conseil d’État en a cependant réduit la portée. C’est finalement le niveau, et non le diplôme, qui est reconnu.

Chaque université publique peut décider si, sur un mode d’équivalence, elle permet à un titulaire d’un diplôme canonique de poursuivre son cursus sur ses bancs.

La balle est maintenant dans le camp de l’exécutif, à qui il revient de suivre – ou non – la recommandation d’annulation de l’accord. Un simple décret permettrait de l’annuler. Le nonce apostolique, Mgr Luigi Ventura, affirme n’avoir reçu de la part des autorités françaises « aucun signe laissant présager une remise en cause de l’accord ».

6 réflexions au sujet de « Fin de la reconnaissance des diplômes canoniques délivrés par les universités catholiques ? »

  1. Jef

    Ah ! Voilà ! On se demandait quel serait le nouveau ministre à attaquer l’Église (après Duflot, Valls, etc.), voilà la réponse.
    Apparemment, ils interviennent à tour de rôle, tous les deux jours.
    Est-ce M. Ayrault qui a fixé le tour ?

  2. oliroy

    Ils sont en train de couper la France en Deux ou plus. Prions que le Seigneur nous preserve d’une nouvelle guerre civile et que les colonnes infernales soient refouler dans leurs ténêbres par l’Archange Saint Michel. Prions tous chaque jour l’exorcisme de Leon XIII afin de proteger nos maisons et nos familles pour eviter la désolation qui s’envient. Prions, mes frères, Prions. Tous à genoux devsnt notre Père qui nous aime et qui nous attend à genoux..

  3. Gilles

    Ce gouvernement agit toujours de façon lâche et hypocrite pour mener à bien son combat contre l’Église. On a l’impression d’être gouverné par les fr.°. rad-soc du début du XXe siècle.
    Il ne lui pardonne pas d’oser s’élever contre le pseudo mariage pour tous. Tous les moyens sont bons pour faire pression.

  4. coco

    @François Hollande
    Alors M. Hollande, l’Eglise vous fait tremblée? C’est pour cela que vous la persecutée? Vous avez bien raison d’avoir peur, car les évêques sont appuyés sur l’autorité du Christ pour défendre le mariage, et tous vos complots socialistes nauséabonds ne nous feront taire.

Laisser un commentaire