Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Feuilleton Benalla : le parjure

Feuilleton Benalla : le parjure

De Xavier Darc dans Présent :

Plus fort que la série télévisée Plus belle la vie, la saga Benalla (comme elle est dorénavant communément appelée) ne cesse d’offrir de nouveaux rebondissements. Après les violences, l’utilisation de passeports diplomatiques, l’usage d’un faux en écriture, le contrat russe entaché de corruption et de blanchiment d’argent, le non-respect de son contrôle judiciaire, l’entrave à la manifestation de la vérité et la dissimulation de preuves, voici maintenant le parjure devant la commission d’enquête sénatoriale avec faux témoignage, ainsi que le manquement à ses obligations déclaratives. Alexandre Benalla, parti dans la vie comme une fusée, serait-il en fait né sous une mauvaise étoile ?

A la suite du signalement du Sénat du 27 mars dernier, le parquet de Paris a annoncé lundi l’ouverture d’une enquête pour « suspicion de faux témoignage » à l’encontre d’Alexandre Benalla, de Vincent Crase et du directeur de cabinet du président Macron, Patrick Strzoda.

Les choses ne devraient pas en rester là, dans cette affaire décrite comme une guerre entre le Sénat et la présidence, puisque le Sénat a joint à son signalement une « liste des incohérences et contradictions » relevées dans les déclarations faites par trois proches collaborateurs du président – Patrick Strzoda, Alexis Kohler et le général Lionel Lavergne – lors de leurs auditions liées à la présence de Benalla aux côtés des forces de l’ordre pendant les manifestations du 1er mai 2018.

Le parquet de Paris a également ouvert une seconde enquête contre le seul Alexandre Benalla pour soupçon de manquement à ses obligations déclaratives auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Cette autorité a pour fonction de recevoir et de contrôler, en lien avec l’administration fiscale, les déclarations patrimoniales et d’intérêts des responsables publics et des membres du gouvernement.

C’est la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) qui est chargée de l’enquête relative aux faux témoignages, un délit passible de cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende. Et c’est la brigade de répression de la délinquance économique (BRDE), qui s’occupera du volet concernant le manquement aux obligations déclaratives. […]

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

7 commentaires

  1. Cette affaire n’est sûrement pas la seule de ce genre dans notre pays. Et si le parquet, le sénat etc. arrive à faire mettre en prison le sieur Benalla, c’est peut-être parce qu’il sera utilisé comme fusible, afin que tout continue comme avant.
    Pauvre France.

  2. Si au moins, à l’avenir, cela faisait réfléchir certains au fait que de devenir “fusible” peut s’avérer dangereux pour sa propre liberté, cela permettrait, peut-être (on peut toujours rêver !), de continuer de “fonctionner comme avant”…

  3. Devant une telle avalanche judiciaire qui emporté l’entourage de Macron, on comprend de moins en moins qu’il reste encore en poste : sans doute, le sens de l’honneur et même du ridicule lui fait défaut…

  4. Si vous croyez qu’un magistrat ça risquer sa carrière pour faire la lumière sur cette affaire et « aller chercher le responsable », vous vous bercez d’illusions.
    L’ouverture de cette enquête est un rideau de fumée pour endormir le peuple.

  5. Plus que benalla, il est à espérer que ce soient kohler, strozda, lavergne qui soient aussi poursuivis.

  6. J’aimerais qu’on comprenne que notre Grand Débile National se fiche complètement du feuilleton Benalla, qui finira comme par miracle en 2022 façon Cahuzac, mais qui lui sert au contraire de paravent pour des entourloupes bien plus scandaleuses.

  7. Je commence à en avoir plus que ras la casquette de ce Benalla et ses frasques au sein de la macronie ! Qui osera enfin débarrasser le PAF de ce pignouf insignifiant ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services