Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Feuille de route pour abattre la tyrannie médiatique

En ouverture de la 5e cérémonie des Bobards d'Or hier, Jean-Yves le Gallou a émis 10 propositions, que voici :

"1-  Développons encore l’esprit critique de nos concitoyens. Sapons ce qui leur reste de confiance dans les médias. C’est évidemment l’un des objectifs des Bobards d’Or : dénoncer les travers des médias par le rire. C’est aussi ce à quoi contribuent l’ACRIMED et l’OJIM, ces remarquables observatoires des médias.

2-  Montrons sans relâche les mensonges des médias grâce au contrôle des faits (fact checking) instantané via Internet. Quand la Manif pour tous et le Printemps français ont condamné l’enseignement du genre à l’école, les médias bêlant ont dénoncé, je cite, une « rumeur ». En quelques heures les internautes ont apporté de multiples preuves des faits avancés. Nous savons désormais que pour les médias officiels « rumeur » est un mot de novlangue qui signifie « faits qu’il faut cacher ».

3-  Surveillons de près l’AFP, sorte de préfecture de police de la pensée, où opèrent des professionnels du deux poids / deux mesures et des cadors de la désinformation. Créons un observatoire indépendant des dérives idéologiques, policières et politiques de l’AFP.

4-  Montrons les travers des grands seigneurs des médias. Faisons apparaître leurs revenus, leurs compromissions, leurs ridicules. Dénonçons les cumulards qui répandent la même parole faisandée d’un média à l’autre. Appliquons-leur, à eux aussi, la transparence ; imposons des déclarations d’intérêt pour les journalistes et les médias.

5-  Assurons la promotion gratuite de ceux qui discréditent le mieux les médias de l’oligarchie par leur suffisance, leur arrogance et leurs excès. Ah ! Patrick Cohen, Caroline Fourest, Christophe Barbier, Bruno Roger-Petit, Frédéric Haziza, Yann Barthès, merci, merci d’en faire trop ! Continuez !

6-  Appelons les choses par leur nom: n’hésitons pas à parler de médias menteurs et de journalistes collabos ; les médias de propagande sont malmenés dans les manifs, c’est bien normal car les gens de Canal+, par exemple, ne sont pas des journalistes, ce sont des propagandistes, des diffamateurs, des délateurs, des désinformateurs, de vulgaires relais des pouvoirs dominants. Utilisons systématiquement le nom de médias de propagande pour qualifier la presse du système.

7-  Cessons de ménager les médias de propagande. Cela ne sert à rien. Bravo à Dupont-Aignan de bousculer Apathie ou Haziza ! Bravo à Marine Le Pen de résister à leurs oukases ! Bravo à la Manif pour tous, au Printemps français ou à Jour de colère de déplacer des foules immenses malgré le mépris des medias de propagande! Merci à ces médias de leur silence : ils apportent ainsi la preuve bénéfique qu’on peut se passer d’eux et que leur faire des risettes ne sert à rien.

8-  Semons le doute dans le camp adverse. Portons-y la contradiction – pour les journalistes eux-mêmes et pour leurs lecteurs – en intervenant dans les commentaires ou sur les réseaux sociaux des médias de propagande, sans agressivité ni invectives mais avec des faits, rien que des faits. N’oublions pas que l’Union soviétique est tombée quand les apparatchiks qui la dirigeaient ont cessé d’y croire. Déstabilisons les croyances de la médiacratie, à travers Twitter notamment.

9-  Et surtout réinformons l’opinion sans relâche avec rigueur et précision : la réinformation, ce n’est pas une désinformation en sens contraire, c’est la remise des faits en perspective dans toute leur diversité. Je salue ici toute la réinfosphère sans qui rien ne serait possible.

10-  Enfin professionnalisons les médias dissidents en lançant une école de journalisme alternatif."

Vous pouvez visionner toute la cérémonie des Bobards d'Or ici et retrouver le palmarès ici.

Partager cet article

11 commentaires

  1. Yves Le Gallou est, je crois,un énarque, et un des seuls ayant la cause au coeur pour la France et les chrétiens.
    Son discours résonne pour tous ceux qui préfèrent la Vérité plutôt que les mensonges propagandistes des médias et tous pourris politiques qui délabrent notre Nation avec acharnement .
    Vive les Bobards d’Or qui dénoncent les turpitudes, omerta, manipulations et désinformations à longueur d’années sur Polémia.

  2. ” Le travail du journaliste consiste à détruire la vérité,à mentir sans réserve, à pervertir les faits,à avilir,à ramper aux pieds de Mammon et a vendre son pays et sa race pour gagner son pain quotidien ou ce qui revient au même, son salaire.
    Vous le savez comme je le sais, alors qui peut parler de presse indépendante ?
    Nous sommes les pantins et les vassaux des hommes riches qui se cachent derrière la scène.
    Ils tirent les ficelles et nous dansons.
    Notre temps, nos talents , nos possibilités et nos vies sont la propriété de ces hommes.
    Nous sommes DES PROSTITUEES INTELLECTUELLES.
    John Swinton,journaliste ,à propos de la liberté de la presse, lors de son discours d’adieu au New York Times
    “Nous sommes reconnaissants au Washington Post,au Nex York Times,au magazine Time,et aux autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et RESPECTE LEURS PROMESSES DE DISCRETION DEPUIS PRESQUE QUARANTE ANS.
    Il aurait été pour nous impossible de développer notre projet pour le monde si nous avions été exposé aux lumières de la publicité durant ces années.
    Mais le monde est aujourd’hui plus sophistiqué et préparé à l’entrée dans UN GOUVERNEMENT MONDIAL.
    La souveraineté supranationale d’une ELITE ET DE BANQUIERS MONDIAUX est assurément préférable à l’autodétermination nationale des siècles passés.
    David Rockefeller
    Commission trilatérale ,1991
    Source:
    comprendre l’empire
    Demain la gouvernance mondiale ou la révolte des nations .
    Alain Soral

  3. Très bon programme et bonne définition de “la rumeur” selon les médias.

  4. 11- Réinvestissons la Culture : Musique, Cinéma, et Littérature sont le réarmement de l’esprit.
    http://www.mauvaisenouvelle.fr/?article=litterature-mauvaise-nouvelleacte-i–300

  5. “Les bobards d’or” sont un baril de poudre en plein milieu du système médiatique!
    La mèche est allumée …. Ça promet !

  6. Il faudrait aussi faire des films, pour vulgariser nos idées.
    J’en vois deux possibles : l’un, plus philosophique, montrant la mauvaise conscience s’emparant d’un journaliste collabo qui verrait les conséquences de ses mensonges ; on pourrait d’ailleurs varier, sur le même thème, avec un film historique et un film contemporain.
    L’autre, plus humoristique, montrerait les contradictions des menteurs, qui leur sauteraient à la figure dans leur vie privée.

  7. John Swaiton, ancien rédacteur en chef du “New York Times”, fit, à l’occasion de son discours d’adieu, la révélation suivante à ses employés:
    “La presse libre n’existe pas. Vous,chers collaborateurs, le savez bien, moi je le sais aussi. Aucun de vous n’oserait donner son avis personnel ouvertement. Nous sommes les outils et les laquais des puissances financières derrière nous. Nous sommes les pantins qui sautent et qui dansent quand ils tirent sur les fils. Notre savoir-faire, nos capacités et notre vie même leur appartiennent.
    Nous ne sommes rien d’autre que des intellectuels prostitués.”

  8. Ceci devrait vous intéresser, puisque vous êtes cité comme influent par Europe 1 ! …
    ===
    Incroyable ! Europe 1 fait la promotion de la soirée des bobards d’or ! Joffrin au secours ! …Vite un édito ! …
    http://cril17.fr/

  9. Europe 1 n’a pas perdu cette belle occasion de taper sur Le Salon Beige…
    http://lelab.europe1.fr/Reportage-aux-Bobards-d-or-la-soiree-ou-l-on-crie-Au-four-en-voyant-Pierre-Berge-13357
    “Pendant ce temps là, en ligne, quatorze sites, selon les décomptes des organisateurs, tous proches de la droite extrême, selon les relevés du Lab, ont retransmis en live le flux vidéo de la soirée. L’influent Salon Beige, proche des milieux cathos tradis, affichait de son côté une large bienveillance au sujet, y consacrant de nombreux billets, sans toutefois se revendiquer comme partenaire. ”

  10. Remarquable Jean-Yves Le Gallou!
    Et sympa aussi!
    Nous étions si heureux de marcher derrière lui le 26 au jdc

  11. Bravo et merci à J.Y. Le Gallou, de la “fachosphère”! J’espère que ce mot est épinglé dans le dictionnaire de la novlangue.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services