Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Feu vert à la drogue légale

Le Premier ministre a donné son feu vert pour tenter l'expérience d'une salle de consommation de drogue à Paris.
C'est la Mildt (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et toxicomanies) qui est chargée de la mise en place de cette expérimentation, avec le ministère de la Santé.

Partager cet article

11 commentaires

  1. A chaque fois, on croit qu’on a atteint le fond, mais non on continue de descendre… Ces socialistes nous étonneront toujours.

  2. C’est comme si la prévention routière s’occupait de vérifier la rapidité de véhicules, ou que les associations de lutte contre le tabagisme vérifiait que les cigarettes se consumment correctement.
    Une absurdité supplémentaire de notre gouvernement d’incompétents.

  3. et dans combien de temps pour la distribution de drogue dans les écoles, comme on le fait avec le lait?
    (nota, il y a déjà les distributeurs de préservatifs et les délivrances d’ordonnances de pilules contraceptives).

  4. Les alcôves du parti socialiste sont déjà des salles de shoot !
    Normal 1er restera dans l’Histoire pour avoir accélérer la chute de la France dans la décadence ! Tous des pourris jusqu’à la moelle.

  5. Bon, résumons :
    – La consommation d’alcool est fortement déconseillée (voir les taxes sur la bière) car mauvaise pour la santé.
    – La consommation de drogues est interdite car mauvaise pour la santé mais autorisée dans des salles spécifiques car sinon c’est encore pire.
    – La parité, c’est obligatoire…
    – Sauf dans le mariage.
    Vous ne comprenez plus rien ?
    Moi non plus !

  6. Monsieur le premier ministre, vous êtes un criminel.
    Un meurtrier.
    Un assassin.
    Un abominable tueur.
    Vous l’étiez déjà par les milliers d’avortement dont vous êtes moralement responsable (puisqu’ils sont désormais remboursés par vois soins – avec l’argent que vous volez aux Français).
    Mais, maintenant, vous vous attaquez aux rescapés.
    En attendant bien sûr que, dans votre magnifique CV d’égorgeur public, vous joigniez le parricide (euthanasie) à l’infanticide.
    J’espère sincèrement, et charitablement que vous paierez un jour vos crimes dès ici-bas (par une longue peine de prison, ou par la peine de mort).
    Parce que, dans l’autre monde, ça sera à perpét…

  7. Petite question : si une personne commet un accident (quelle que soit sa nature) sur la voie publique en étant sous l’emprise de la drogue consommée à l’intèrieur de cette “salle de consommation”, qui sera tenu pour responsable ??? Contre qui la potentielle victime devra se retourner???
    Je me fais peut-être des noeuds au cerveau inutilement…?

  8. ” Vous ne comprenez plus rien ? ”
    Facile à comprendre par un seul mot : perversité.

  9. Salle de shoot…
    Avec les drogues du vieux monde…
    – Cigarette
    – Alcool
    – Haschich
    – Cocaine
    Avec les drogues de synthese…le nouveau monde…
    Leurs noms sont une invitation à la fête : “Freedom”, “Pink champagnes”.
    Leurs emballages fluo font penser à ceux des bonbons ultrachimiques que les enfants adorent. Ce sont les “drogues légales”, les “legal highs”. Des pilules et des poudres à gober, à fumer, à s’injecter, à snifer, comme n’importe quelle drogue illicite.
    La différence ?
    Elles ne sont pas encore classées comme stupéfiants.
    Pas besoin de dealer, on se les procure d’un simple clic sur internet, avant de les recevoir directement à la maison par colis postal. Le nombre de sites commercialisant ces nirvanas en sachets a explosé, passant de 314 à 690 de 2011 à 2012.
    Et pas moins d’une nouvelle drogue de synthèse a fait son apparition chaque semaine l’an dernier, s’alarme l’Observatoire européen des Drogues et des Toxicomanies.
    Allo l’Observatoire…
    Paris se shoot!
    L’observatoire répond…
    Paris est en retard…
    le deal est sur le net…

  10. Par indiscrétions successives, on finit par apprendre que des personnes proches du Gouvernement -ou au Gouvernement- sont consommatrices de produits stupéfiants.
    Dés lors, il n’est pas étonnant que le Premier Ministre et quelques acolytes cherchent à rendre “normal”, voire “acceptable”, la consommation de drogue.
    Demain, ce sera totalement autorisé. Pour notre malheur!

  11. Ouai… On a vu comment a fini le directeur de Sciences Po…
    Résumons : plus d’argent pour soigner les vieux (les nôtres bien sûr), mais assez (le nôtre évidemment) pour aider les gens à s’empoisonner…
    Kyrie Eleison !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services