Bannière Salon Beige

Partager cet article

Sectes et satanisme

Festival satanique à Clisson : réaction de Mgr Soubrier

L’évêque de Nantes s’interroge :

"Ce festival ne laisse pas les chrétiens sans questions."

Mgr Soubrier juge cinq ou six groupes « agressifs vis-à-vis de la foi chrétienne ». Notamment Rotting Christ (pourriture de Christ) ou encore Impaled Nazarene (le Nazaréen empalé)…

"L’Église catholique demande que sa foi soit respectée dans l’intégralité des concerts qui auront lieu. »

Les partisans du festival satanique se défendent en estimant qu’il ne s’agit pas là de satanisme mais de simple provocation. Imaginons simplement une provocation avec des termes comme "Juif" ou "Mahomet". Non seulement le festival serait interdit, mais ses organisateurs croupiraient déjà en prison, après un défilé de ministres tous plus outrés les uns que les autres.

Michel Janva

Partager cet article

7 commentaires

  1. Qu’attendent donc les franc-macs de la Halde pour poursuivre ce genre d’individus qui véhiculent leur haine à l’égard des Chrétiens et de la religion Chrétienne ?
    – Attendent-ils qu’on brûle des églises ? [c’est déjà le cas !]
    – Attendent-ils qu’on organise quelques pogroms où l’on aurait tout loisir de crever quelques Chrétiens ?
    – Attendent-ils qu’on brule des Bibles en place publique au nom de la laïcité républicaine ?
    Ouh ouh Schweitzer ! On se réveille !!!

  2. Quelqu’un a-t-il porté plainte ? Si non, pourquoi pas ?

  3. Justement, quand aurons nous un évêque ou quelqu’un qui leur dira clairement en face :
    “on vous met au défi ….. chiche, remplacez le mot “Christ” par Mahomet ….”

  4. La liberté religieuse n’est pas respectée en France. La classe politique est d’accord avec les provocations antichrétiennes.
    Ceux parmi nous qui luttent contre la liberté religieuse, outre l’erreur intellectuelle commise, commettent une autre erreur de startégie : celle de se priver d’un argument radical, car les autorités publiques françaises deviennent du fait de leur lutte contre la liberté religieuse, de leur non respect des droits de l’homme et notamment de l’égalité de tous les citoyens, des malfaiteurs, à l’égal de nos hauts magistrats responsables des poursuites.

  5. En effet la comparaison est flagrante.
    Nous devrions en organiser un, pour comparer et compter les réactions, d’une manière tout à faite objective, avec huissiers et compagnie.
    On peut cracher sur les blancs, pas sur les autres. Car dans le fond c’est bien de cela dont il s’agit.

  6. curieux. Quel est donc cette subtile nuance entre crime et provocation… Alors ainsi, s’il me plait de dire qu’insulter l’Eglise… ou profaner une tombe ce n’est qu’une provocation … cela pose question : au fond, nos attitudes, nos gestes, voir nos actes n’ont aucun sens, ce ne sont que des provocations… Puisque au demeurant rien n’a de sens pourquoi pas… ? Comme si aucun de nos actes ou paroles n’avaient de sens et n’étaient que l’expression vague et quasi ludique de notre opinion voir simplement de notre humeur, de notre état d’esprit,de notre “mouvance”… Finalement ceux qui s’en tiennent à la “provocation” (à mon sens déjà un crime) sont juste un peu plus timorés que ceux qui vont jusqu’au crime…Ce sont des pousse au crimes qui passeront peut être eux même à l’acte au moment où la fièvre montera d’un cran par un effet d’émulation. Le principe de la lapidation collective. On excite, on se pousse du coude, on vocifère, une pierre est lancée, les autres suivent. …Boaf c’est que d’la provoc..

  7. @poivre.
    Vous faites de la psycho de bazar. Ce que vous dites est non seulement idiot mais faux.
    De plus, avec votre conception du crime, je vous sens prêt à rallumer les bûchers…..

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services