Bannière Salon Beige

Partager cet article

Sectes et satanisme

Festival du satanisme : Bernard Antony réagit

Sur son blog, le président de l’Agrif remarque :

"La recrudescence de la culture de mort satanique appelle quelques observations : d’une part on constate un accroissement des délits : profanations, incendies et même meurtres, de l’autre une indifférence générale des pouvoirs publics, de la classe politique et des médias, mais aussi une certaine complaisance voire des complicités qui se dissimulent de moins en moins. On peut observer aussi la convergence du néo-satanisme avec les expressions de ce qui est abusivement appelé « art contemporain »."

Je ne validerai pas les commentaires faisant la promotion de la musique metal, gothic ou toute autre forme de satanisme plus ou moins affiché (comme je ne laisse pas de commentaire faisant la promotion de la culture de mort). Je renvoie les lecteurs à ces études sur les liens entre Metal, Gothic et Satanisme. A ceux qui pensent que ce genre de musique n’a rien à voir avec l’Adversaire, je les laisse méditer sur la ruse la plus connue du démon.

Michel Janva

Partager cet article

6 commentaires

  1. Noter comment Le Monde, hier, a publié un copieux et complaisant article au sujet des “vrrais satanistes” qui, bien entendu, condamnent les “bêtes” dégradations de cimetières, car “le vrai satanisme” est quelque chose de tres intelligent, et modéré, et philosophique, et écologique, et spirituel et non violent, et à peine, mais vraiment qu’un tout petit peu, et d’ailleurs, qui ne l’est pas chez les gens biens, anti-catholique.
    Bref, à la lecture de l’article de l’imMonde, la matrice satanique pour les profanation de cimetières, est à rejetter, ce sont des jeunes nihilites plus néonazis qu’autre chose.
    Drôle de journal où l’on fait parler les coupables. Quand L’imMonde donnera-t-il la parole aux catholiques sur les affaires de profanations, ou sur le satanisme ?

  2. […]
    A chacun sa religion, vous c’est Dieux, Jesus, Marie…, pour d’autre c’est Allah, Mahomet,…, pour les juifs, je ne sais qui, pour d’autres c’est simplement la nature… mais si tout le monde respectait les convictions religieuses des autres, je pense qu’il y aurait beaucoup moins de guerres dans le monde. Chacun a le droit de choisir son dieu, non?
    Merci de faire preuve de tolérance comme tout bon chrétien en a le devoir.
    [Quand relativisme et tolérance font bon ménage, la vérité est mise sous le boisseau. Or on sait qui est le Prince du mensonge. En outre le satanisme n’est pas une religion, c’est l’anti-religion. Celle qui détruit les cimetières, profane tout ce que l’homme a de sacré…
    MJ]

  3. Il est en effet vrai que les “vrais satanistes” ne dégradent pas les cimetières…
    Pour le reste, entre ceux qui pratiquent des rituels dont les thématiques se retrouvent en effet dans la plupart des courants d’art contemporain, et ceux qui n’ont plus rien contre lequel se rebeller à part l’Eglise, je rejoins l’avis de nos blogueurs.

  4. “faire preuve de tolérance comme tout bon chrétien en a le devoir”
    C’est comique cette éternelle prétention de ceux qui ne croient en rien à vouloir déterminer les devoirs de ceux qui croient en Dieu (et pas en Dieux, sic).
    Non monsieur. Je suis chrétien. J’essaie d’être bon, et d’être bon chrétien, et ma foi – que j’ai la prétention de connaître plutôt bien – ne me prescrit en aucun cas la tolérance. Mais si le contenu de la foi chrétienne vous intéresse, je vous donne des cours de catéchisme ou de théologie quand vous voulez.

  5. Je crois surtout que l’auteur de “Dieu seul'” connait bien mieux la question que vous. C’est d’ailleurs sans doute pour cela que les commentaires divergents ne sont pas validés ici?
    [Je crois que vous ne saisissez pas la gravité de la chose. Vous avez affaire au démon, qui est bien plus rusé que vous ne croyez. Demandez à un exorciste ce qu’il en pense. Par exemple, le père Domergue, qui a fréquenté ces concerts.
    “Les concerts de musique metal (black metal, death metal, néometal) demeurent aussi une porte d’entrée privilégiée vers le satanisme. Le chanteur Marilyn Manson ne cache pas son appartenance à l’Église de Satan, dont il serait “révérend”. Lors de ses concerts, il met en scène un univers profondément antichrétien. “Des foules entières le découvrent revêtu d’une soutane et d’une étole blanches, coiffé d’une mitre, vociférant quantité d’hymnes à l’encontre du Nazaréen et sur la mort du Pape… ou encore, tout de noir vêtu, figurant la présence de l’Antichrist au milieu de ses fidèles”, écrit le père Domergue. On ne compte pas, non plus, ces groupes aux noms évocateurs : F… me Jesus, Deicid, Samael (autre nom de Satan). Les paroles sont fortement antichrétiennes, emplies de haine. Elles louent l’apologie du mal et de Satan. Dans les salles de concert, on retrouve ces jeunes au visage livide, habillés de noir, portant piercing et symboles sataniques… La mode gothique, si elle n’est pas à proprement parler satanique, reste une porte d’entrée majeure. On ne joue pas innocemment avec les symboles ! Croix renversée, pentagramme, chiffre de la Bête (666) : le pas est vite franchi vers l’univers du Malin.”
    “le mouvement gothique est «l’une des portes d’entrée privilégiées» des satanistes, car il «représente la frange extrême et la plus subversive», selon le rapport annuel 2004 de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires). «Ce sont des micro-groupes hybrides aux attaches multiples et aux obédiences mal affirmées.» Une nébuleuse qui regroupe aujourd’hui plusieurs milliers d’admirateurs. Des gamins, issus généralement de milieux favorisés, qui troquent leurs vieux Tintin pour la Bible satanique comme livre de chevet. Anton LaVey, le «pape noir», mort en 1997, est l’auteur de cet ouvrage fondateur du satanisme contemporain. Après un succès international – 600 000 exemplaires vendus dans le monde – The Satanic Bible vient d’être traduite en français. 319 pages blasphématoires où l’on peut lire ce genre de propos : «Exercez la loi du plus fort et la Terre tout entière sera vôtre, possédée et maîtrisée…» ou encore : «Soyez la terreur de votre adversaire, rendez coup pour coup, dédain pour dédain (…) toujours quatre fois plus, cent fois plus.»
    Des propos relayés par le black metal, une variante extrémiste du rock traditionnel. Emergeant à la fin des années 80, ce genre musical aux paroles hurlées et sans accords use de mises en scène macabres et ultra-réalistes. Des «tableaux» à peine voilés par les interprètes : mutilations, masturbations, viols sur la Croix… Les noms des groupes sont sans équivoque : God Dethroned, Dark Funeral, Cephalic Carnage, Napalm Death… Quant aux paroles, cet extrait suffit : «Mort à tous les anges, qu’ils tombent du ciel ! Mort et destruction, le meurtre satanique s’enflamme ce soir ! Que Dieu saint meure !»”
    “l’abbé Benoît Domergue, prêtre du diocèse de Bordeaux, s’est investi dans l’étude approfondie des déviances de la culture rock. Des recherches qui le poussent à fréquenter jusqu’aux salles de concert. «Le black metal revendique clairement sa filiation avec le diable. Le meilleur promoteur du satanisme est Marilyn Manson qui rassemble 5 millions de fans à travers le monde quand 300 sites internet lui sont consacrés !» ”
    “Dans son dernier ouvrage Culture jeune et Esotérisme (Ed. Bénédictines, 2005), Benoît Domergue témoigne du caractère antéchristique de la culture actuelle. Il met en garde contre les milliers de jeux et de livres qui envahissent les rayons pour enfants et qui font des rituels sataniques leur fonds de commerce.
    «Certaines bandes dessinées et jeux vidéo à la mode sont clairement toxiques. Mais que faire contre un marché aussi prolifique, qui compte vingt millions de consoles de jeux laissées, souvent, aux mains des enfants et où le joueur devient lui-même acteur. Dans un jeu interactif comme Manhunt, c’est le gamer qui massacre des centaines d’ennemis avec les mains, étouffe ses adversaires avec des sacs plastique, égorge avec des tessons de bouteilles…» ”

  6. Je crois qu’il faut arrêter ce genre de débilités en disant qu’ils sont libres d’être en dehors de la Vérité, non, non et non.
    Comme l’a très bien rappelé Notre Saint Père le Pape, notre devoir, notre apostolat qui nous a été laissé par NS J-C est d’amener à la conversion des schismatiques, des hérétiques et des infidèles.
    […]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services