Fernand Le Rachinel démissionne du Front National

P866485d727287g_apx_470__w_ouestf_2Dans un contexte de difficultés financières et internes pour le Front National, l’imprimeur et député européen Fernand Le Rachinel annonce avoir remis ce mardi à Jean-Marie Le Pen sa démission. Il a notamment déclaré dans un communiqué :

"Il n’est plus possible de supporter davantage les accusations graves et infamantes portées par le Front national (…) la confiance personnelle et politique placée en Jean-Marie Le Pen a été trahie"

En revanche, Fernand Le Rachinel conserve son mandat de député européen pour quelques mois encore…

Philippe Carhon

Addendum : Dans un entretien accordé à Cherbourg maville.com, Fernand Le Rachinel entend rester en politique et participer au prochain scrutin européen :

"J’entends être de cette bataille-là, avec Carl Lang, qui a toute sa légitimité dans cette région. Nous avons fait de bons scores aux dernières européennes et on n’entend pas se laisser faire. Je reste donc en politique et je partirai dans le cadre d’un rassemblement national avec des souverainistes, des gens de la société civile et certainement d’autres anciens du FN. Ce sera un regroupement des forces de droite"

 

7 réflexions au sujet de « Fernand Le Rachinel démissionne du Front National »

  1. sacha

    Je suis membre du Front National depuis 1986, responsable local et je peux confirmer que beaucoup de gens n’acceptent pas la manouvre des Le Pen dans notre région. Pour ma part je suis en attente, mais je suivrai très prochainement notre ami Fernand…

  2. P.G.

    @ Sacha
    Excellente manoeuvre, Sacha : vous ferez élire ainsi un député européen UMP ou PS de plus, avec ou sans Fernand, avec ou sans Marine, avec ou sans C. Lang, avec ou sans vous : tant de militantisme pour nuire à la souveraineté de la France, et pour régler des querelles sans intérêt pour notre avenir et celui de nos enfants, c’est un peu marcher sur la tête, non ?

  3. Olivier M

    Bien d’accord avec P.G.; l’autocritique permanente est stérile et contre-productive. Comme l’a fort justement répété Nicolas Bay, ex- secretaire général du MNR, récemment évincé par Mégret, le rassemblement national des souverainistes, que chacun appelle de ses voeux, ne peut pas se faire contre le FN mais sinon avec, au moins autour du FN. Car le FN reste, quoiqu’on en dise, la plus puissante et la plus solide ossature de la droite nationale en France.
    Quant à Carl Lang, il est très bien c’est certain, mais c’est d’abord une personalité du Front, sans lequel il ne serait rien.
    Aux dernières élections de 2007, il n’a fait de score personnel, très loin de là, dans la ciconscription qu’on lui avait conservé à Valenciennes.
    La division ne sert que l’ennemi.
    Qui s’en frotte toujours diaboliquement les mains…
    (Tu n’es rien et tu dois tout au Parti….
    Brrrr….vous me faites peur.
    Quant à la puissante et solide ossature du FN, il semblerait que ce ne soit plus le cas depuis longtemps.
    Ceci dit, je reconnais que la solution n’est pas simple. Beaucoup de bonnes volontés cherchent des solutions. Et il ne faut pas les bannir sous prétexte qu’elles ne croient plus au FN d’autant plus qu’elles ont vécu à l’intérieur du FN depuis de longues années et savent de quoi elles parlent (Bompard, Antony, Le Rachinel, MF Stirbois etc…
    Philippe Carhon)

  4. sylvia

    Il est intéressant dans cette bataille “intestine” de se poser la question de “pourquoi tout ce cirque”? le problème vient du fait que le père LE PEN pousse tellement la fille LE PEN en avant que derrière tout s’écroule… et ça n’est pas la logique des choses que de mettre en avant sa fille puisque normalement ce sont les adhérents et militants qui éliront le futur président du FN !!!

  5. anne gaëlle

    Merci Sylvia de rappeler les FAITS et les CAUSES véritables de la crise dans le mouvement natiional, n’en déplaise à P. G. (Pascal G. ?)… Ce ne sont pas les valeureux militants qu’il faut accuser mais ceux (les clans lepen et lepenolâtre) qui les ont trahis !
    La solution ? Refondation du mouvement national avec désignation des responsables par les militants et les cadres (donc au revoir Marine la fifille, imposée par pépère sans le vote des militants).

  6. Sylvie

    Fernand Le Rachinel n’a plus le choix : rejoindre Philippe de Villiers et il sera le bienvenu au M.P.F. On l’attend de pied ferme.
    Qu’il sache que son adhésion au M.P.F. sera ressenti comme un renforcement des forces de droite.

  7. PG

    @ Anne-Gaëlle et P. CARHON
    Le FN est plein d’imperfections : mais les mouvements qui se sont créés par dissidence ont reproduit les mêmes erreurs et souvent en pire.
    La question n’est pas celle des structures mais aussi des idées.
    Et égalementcelle de l’audience. Celle du FN a fortement baissé aux dernières présidentielles puis législatives. Mais médiatiquement et politiquement, malgré tous les reproches ou ressentiments des uns et des autres, de M.M. Bompard à Antony, ou d’autres en interne, c’est le seul parti qui conserve une audience médiatique et une visibilité dans le jeu démocratique électoral.
    On peut créer des structures culturelles, de réflexion, de militantisme strictement catholique, etc….. et c’est souhaitable. Mais sur le plan politique, difficile de faire sans le FN. C’est ce qu’ont compris les dirigeants du MNR qui autour de N. BAY veulent faire de la politique aux prochaines européennes, et non se servir de ces élections pour vider des querelles sans rapport avec le bien commun.
    Eric ZEMMOUR a écrit plusieurs fois que le FN conserve un grand potentiel politique : mettre en accusation perpétuellement celui qui l’a fondé est facile, mais cela ne résoud ni la question des idées, ni celle de l’audience électorale. Et là, les opposants, souvent assez bas et vulgaires (je souhaite à Anne-Gaëlle de conserver autant de vigueur à 80 ans que le ”pépère” JM LP), se montrent malheureusement pour l’ensemble de la droite nationale, peu constructifs et peu créatifs.
    En cassant ce qui reste, on ne bâtit pas : ce qui est capétien réside dans la continuité.

Laisser un commentaire