Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Féministe, elle n’emmène pas son enfant malade chez le médecin car “ce n’était pas son tour”

Féministe, elle n’emmène pas son enfant malade chez le médecin car “ce n’était pas son tour”

Son enfant finit avec un tympan percé car “ce n’était pas son tour” : c’est beau le féminisme ! Marlène Schiappa peut être fière de Titiou Lecocq, son petit soldat radical. Il s’agit surtout d’une dérive très grave qui consiste à confondre tâches ménagères et soins de l’enfant.

Tout commence avec cette vidéo publiée sur L’Obs : complètement surréaliste notamment à partir de 2’25” :

“J’ai fait l’expérience de mon gamin malade que je ne voulais pas emmener chez le pédiatre parce que c’était tout le temps à moi de le faire. J’ai dit à son père : “Tu t’en charges!”. Il ne l’a pas fait à temps. Le gamin a fini avec un tympan percé (…) Ce que j’ai fait, c’est horrible mais en même temps ce n’était pas mon tour“.

Heureusement, un youtuber, Greg Tabibian, s’est rendu compte du scandale et a dénoncé les fait sur internet dans une vidéo intitulée “Quand une “féministe” met la vie de son enfant en danger“et a incité les gens à faire de même vers les services sociaux. Il est d’ailleurs surprenant que personne ne se soit rendu compte du scandale au sein de la rédaction de l’Obs, qui n’ toujours pas supprimé cette vidéo.

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

13 commentaires

  1. C’est beau la complémentarité des sexes…. Quelle belle abnégation, quel infini dévouement et quel amour maternel et conjugal chez cette femme ! Je n’ose imaginer l’ambiance sereine et douce qui règne dans cette famille. Pauvres enfants victimes de telles hégéries hystériques et égoïstes. Il n’est qu’à voir avec quel mépris et dégoût elle décrit et qualifie les tâches d’une mère au foyer. C’est à vous rendre définitivement misogyne.
    Et un divorce de plus en vue !

  2. Oui mais si le père est vautré tout le temps sur le canapé avec une bière à mater du foot (ou des films X en pleine journée devant les enfants, ça existe…), ou bien est toujours dehors pour aller à une manif avec les camarades du syndicat ou de son association humanitaire, à un moment madame en a ras la casquette et les conséquences arrivent inéluctablement…

    • Pensez-vous réellement que cette caricature d’hommes que vous faites est la plus répandue ? Non heureusement, la majorité des hommes remplit honnêtement sa fonction familiale, se voit encore comme le pilier de sa famille comme la culture chrétienne l’a ancré dans sa tête. Il travaille tout simplement, se laisse peut-être trop absorber par son métier et est sûrement très désorienté par cette remise en question de sa position sociologique et ancestrale dans sa famille.
      Le travail des femmes à l’extérieur est sûrement la plus grave révolution sociologique que notre société a pu connaître au XXº siècle et qui explique la plupart des maux dont nous souffrons aujourd’hui comme la délinquance et la drogue, la démographie en chute libre, l’immigration, et j’ose même dire, le chômage. J’entends d’ici les cris d’orfraie des égéries à la lecture de ces lignes…

  3. Elles ne s’imaginent même pas ce que l’islam va leur réserver au lendemain du changement de majorité démographique.

  4. dites moi que c’est un scénario d film pour la télé!

  5. Qui peut le plus , peut le moins . En effet, quand on tue des petites vies pour une histoire de ” je fais ce que je veux de mon corps ” , il n est pas etonnant de voir une mauvaise mère dire que son temps de liberté est plus important que les maladies de ses enfants, quelqu en soient les conséquences physiques . Rien n est plus important qu elle ; en dehors d elle , il n y a plus rien . Vous pensez si une vie a peu d importance , alors un petit tympan crevé , c est que de la gnognote ! Sa liberté avant tout .
    Ce post n allant pas à l encontre de la charte de SB , merci de le diffuser Mr Carhon .

  6. c’est marrant ces gueuses féministes toutes plus tarées les unes que les autres, en commençant par celle qui est le plus haut placé. Et avec ce genre de péronnelles la nature n’a pas fini de nous en faire voir de toutes les couleurs. Quant à cette égérie, c’est vrai qu’elle a l’amour maternel chevillé au corps. Les animaux sont moins bêtes, ils s’occupent de leurs petits malades mais pas les féministes

  7. Vite, une loi pour rendre obligatoire l’instinct paternel et facultatif l’instinct maternel !

  8. Nous sommes dans l’exhibitionnisme de la délinquance. L’idéologie prime le rôle maternel.
    Ne nous inquiétons pas! On connaît la célérité et l’efficacité des Parquets. A tout le moins une enquête préliminaire pour mauvais traitements à enfant a dû être ouverte. La garde à vue de cette personne et des perquisitions à son domicile ne sauraient tarder au vu de certains antécédents.
    Il s’ensuivra une saisine du juge des enfants en assistance éducative.
    Toutefois un gros doute est permis. Si cette personne est proche de Marlène Schiappa, elle a l’assurance d’une quasi-immunité pénale. Certains médias la porteront au pinacle en tant que chantre du féminisme.
    Et quid si le magistrat du Parquet et le juge des enfants sont des féministes?
    Sans connaître l’affaire au fond on peut penser que ce couple parental ne perdurera guère et que les enfants feront les frais de l’aveuglement idéologique de la mère.

  9. Une “mère” moderne qui ne ressent pas l’ombre du début d’un sentiment de culpabilité à l’idée que son enfant a le tympan crevé et qu’il souffre! J’ai relevé aussi un autre passage assez évocateur à la fin de la vidéo par rapport au partage des tâches ménagères. Elle dit en effet qu’en tant que femme elle est mal placée pour apprendre le ménage à son petit garçon; ce serait la responsabilité du père; il devrait montrer l’exemple en se mettant à quatre pattes pour nettoyer (4’28). En somme selon elle ce serait l’image symbolique qu’un père devrait donner à son fils. A genoux par terre! C’est là par contre la définition de l’homme moderne!

  10. Attendez mais là, non…je n’y crois pas !!! Elle ne peut pas avoir dit ça ! Comment? Le modèle du petit “garçon” (je mets entre guillemets, car c’est déjà lui imposer un genre qu’il n’a pas choisi, en somme, pauvre petit.e !), le modèle masculin, quoi, ce serait…le quoi? Le PERE !!! Non mais allô, quoi, j’hallucine (aux gènes) ! Elle est homophobe et anti-trans celle-là, non? J’en appelle aux droits-de-la-femme-et-de-l’homme (qui sont, comme chacun sait, l’orgueil de la France républicaine et révolutionnaire). Qu’elle laisse mourir d’une crise de péritonite son bébé parce que ce n’est pas son tour d’aller à l’hôpital, d’accord, c’est tout naturel ! Mais penser que le fils admire son père, ça, je le proclame hautement : c’est carrément nauséabond (de la mort qui tue). Elle doit être encartée à la Manif pour Tous, celle-là !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services