Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Médias : Désinformation

Faux scandale Buisson : le scandale c’est Taubira

Selon Yves Daoudal :

"Le « scandale » Buisson n’est pas dans ce que « révèlent » les enregistrements, contrairement à ce que vont répétant tous ces hypocrites qui jouent les vierges effarouchées. Les propos tenus (dont certains font plaisir à entendre) ne sont que des propos privés comme en tiennent tous les responsables en privé. Il n’est pas sans intérêt de noter que la personnalité la plus en pointe dans la dénonciation de ces enregistrements est Christiane Taubira, qui se dit « atterrée », parle d’« atteinte à la morale publique », de « déloyauté », d’atteinte aux « institutions ».

Mais c’est elle qui est responsable, en tant que ministre de la Justice, de ces atteintes et de cette déloyauté.

Car le scandale n’est pas dans ce qui est dit, le scandale réside dans le fait que ces enregistrements ont été saisis par la justice dans le cadre des perquisitions dans l’affaire des sondages de l’Elysée.

Par conséquent ces « révélations » viennent de l’institution judiciaire.

C’est ce qu’on appelle paraît-il le secret de l’instruction."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

15 commentaires

  1. bien vu ! ce serait la taubira du ps qui a sciemment fait fuité ces infos sur Buisson ….
    Mais rassurez-vous ,l’umps se rabibochera comme larrons en foire pour empecher le fn de gagner ,là-dessus et tout le reste ils sont bien d’accord meme si pour la galerie on fait semblant d’etre adversaires pour une vulgaire histoire de prébendiers parasitaires sur le dos des contribuables .

  2. LE PS est tonitruant dans l’affaire Besson avec rappel au droit, affaire d’Etat, etc…
    Mais silence TOTAL sur l’affaire de l’étudiante russe qu’on paie d’un accès à la nationalité contre le rôle de barbouze dans les Manifs pour tous. Cette séparation des indignations devient lassante. Et que dire, à propos de la Russe, aussi de l’habitude prise par les préfectures de donner la nationalité aux affidés des “assocs”, alors que les clampins sans protections sont mis à la porte ? On voir là une clientèle de vassaux des “assocs” se mettre en place, bon gibier électoral.

  3. Très exact ; une prétendue “justice” veut nuire à quelqu’un pour des raisons idéologiques et s’empare de ses biens propres qui avaient vocation à rester privés, ce qui est en soi contraire à la justice, puis les donne à la presse, ce qui est aussi une trahison du droit et de la justice. Tout cela sent la collusion politico-judiciaro-médiatico-gauchiste.

  4. les journalistes veulent nous faire croire que ces enregistrements leur ont été apportés sur un plateau par des proches de P.Buisson qui lui en voulaient, mais refusent de donner les sources, et avides de sang, voudraient bien trouver les autres enregistrements, 1 chance supplémentaire peut-être de couler la droite

  5. Ce n’est pas un ”faux scandale Buisson”, mais un vrai, doublé d’un autre , un double scandale :
    – 1/ le fait que P. Buisson ait enregistré tout le monde à l’Elysée, ce qui est plus qu’étrange comme manière de concevoir le rôle de conseiller politique,
    – 2/ le fait ensuite que la justice française et les syndicats de gauche qui la colonisent utilisent ces enregistrements à des fins politiciennes.

  6. A noter que les enregistrements ont été saisis en avril dernier (2013 !!!), cela sort à point : la presse du régime (subventionnée) s’active à quelques semaines des municipales pour sauver les meubles d’un PS en perdition, juste remerciements des subventionnés à ceux qui signent les chèques (les élus) mais pas aux payeurs (les contribuables) sur lesquels ils s’essuient tous les jours les pieds.

  7. Bravo, votre analyse paraît juste et il est surprenant que personne d’autre n’ai fait le même constat.

  8. A P.R.
    Ce ne sont pas des biens propres, c’est à dire uniquement personnels, qui ont été confisqués par la justice, mais des bandes qui en elles-mêmes constituent un vol : car enregistrer à l’insu des victimes c’est déjà un vol en soi.
    Quand on fait cela on a au moins l’intelligence de cacher pour qq années les enregistrements, afin que les secrets qu’ils contiennent demeurent des secrets.
    Ce M. BUISSON est étonnant de légèreté, pour ne pas dire plus, après son affaire de sondages facturés deux fois, qui malheureusement ne parait pas être expliquée autrement que comme un enrichissement important.

  9. Mais oui mais oui, tout est de la faute de ces sales gaucho maçono complotistes.
    Pathétique.
    La haine, tjrs la haine, mais a part ça, le néant.

  10. cette histoire est surtout bien utile à Copé car illico les médias s’en gavent et ainsi plus question d’en savoir plus sur les 11 millions d’euros voulus par Copé pour “sauver” l’ump .
    Une enquète minutieuse sur qui a reellement financé les 11 millions d’euros pourrait se réveler très grave et génante si cela a servi à recycler des fonds occultes par des margoulins islamistes qataris ou autres .
    C’est curieux le manque de curiosité du ps là-dessus …..
    Les lois de financements politiques sont censés etre très surveillés ,mais qu’on ne me dise pas que l’ump a réussi à soutirer 11 millions d’euros en un mois par la seule générosité des petits encartés ump …..

  11. Mais alors Madame TAUBIRA ne serait pas impartiale ?
    En plus elle violerait la loi en ne respectant pas le secret de l’instruction…
    Est ce que Monsieur Buisson va être jugé par des membres du syndicat de la magistrature ?…
    Elle est belle la France ! Pays de droits ???

  12. Oui, la NSA finance M. Buisson ! Dame Merkel me confirme cela par téléphone.
    C’est une véritable trahison au sens normal des relations amicales.
    Mais M. Sarkozy n’est pas un adolescent qui ne connaît pas la vie politique. Nicolas S. est un expert en ‘trahison’ : ‘plurigames’, balladurien contre chiraquien puis Dame-chiraquien, etc.
    Il y a une gradation à avoir en esprit : « ami, bon ami, ami de parti politique,… »
    A la quasi unanimité, médias et politiciens ont crié au scandale cataclysmique.
    Qui a volé à M. Buisson ces enregistrements ? La Police de M. Valls ? Un malfrat ? Un membre de sa famille ? Ensuite pourquoi est-ce diffusé ? Et pourquoi en ce moment d’élections ?
    Ce piétinement généralisé arrange bien le complexe médiatico-politicien qui veut marier, par la loi positive, un bœuf à un âne. Par simple jeu de déconstruction.
    M. Buisson usait de la raison humaine, son anthropologie est chrétienne, c’est certain.
    C’est un spécialiste de Gustave Thibon.
    La conviction de fond de Buisson serait celle d’un ‘royaliste’ (rien de stupide en cela), et son pragmatisme avait permis à Sarkozy de faire un score très honorable au présidentielle contre Hollande. C’est le vote musulman qui a fait élire Hollande, aussi. 93% des musulmans ont voté Hollande. Maintenant avec ‘le mariage pour tous’ et ‘le gender à l’école’, Hollande a perdu le vote musulman. Le parti FN a fait perdre aussi Sarkozy mais c’était une sanction prévue, de bonne guerre, alors que le vote musulman fut surprenant en 2012.
    Donc l’affaire Buisson tombe à pic pour torpiller Sarkozy. Et encore ce n’est pas certain.
    Et pour Buisson ce n’est pas si désastreux que cela, il était inconnu du grand public, là il est médiatisé.
    A qui va profiter le crime exposé par ‘le canard enchainé’ ?
    Certainement pas à l’Eglise en première analyse, ni à Benoît XVI ?

  13. @pascal
    De l’article ou de l’ensemble des commentaires, la seule haine que l’on peut voir c’est la votre !

  14. La gauche est « indignée ». Pour M. Ayrault c’est la « crédibilité » de M. Sarkozy qui est atteinte s’il ne porte pas plainte contre M. Buisson, et les médias (de gauche, mais faut-il le préciser ?) ne bruissent que de cette affaire.
    Personne, ou presque, ne s’étonne que cette « affaire » et celle de « Bygmalion » soient mises sur la place publique quinze jours avant des élections … Personne ne se demande par quelle voie, probablement illicite et illégale, le Point et le Canard enchaîné ont eu connaissance de documents qui ne leur ont certainement pas été communiqués par leurs légitimes détenteurs (en fait, il s’agirait d’une “fuite”, probablement organisée en haut lieu, des pièces provenant d’une saisie faite par la justice à l’Élysée dans le cadre des perquisitions à propos de l’affaire dite “des sondages de l’Élysée”. Je me demande pourquoi M. Buisson aurait laissé traîner de telles bandes après avoir quitté lui-même l’Élysée, à moins qu’elles ne lui aient été volées antérieurement, pour être retrouvées opportunément – et utilisées non moins opportunément pour les intérêts électoraux du PS)
    D’où vient que je pense qu’il y a beaucoup de fumée (« d’enfumage ») pour peut-être peu de feu.
    Dans un temps et un pays où un ministre du Budget (M. Woerth) trouve tout à fait normal de faire voler les fichiers d’une banque étrangère dans le but (louable à ses yeux) d’enrichir les finances de son pays, où la gauche trouve tout à fait normal qu’un domestique enregistre les conversations de sa patronne et que des collaborateurs se fassent acheter par une personne qui a tout intérêt à écarter leur employeur (affaire Bettencourt), où des juges se font largement payer pour participer à un arbitrage dans lequel ils ne sont pas neutres (affaire Tapie), qu’un collaborateur du Président de la République prenne des notes sous forme d’enregistrements semble une anomalie parmi d’autres…
    D’autant que, depuis que les téléphones portables peuvent discrètement enregistrer tout ce qui se passe autour d’eux, je serais bien surprise que beaucoup de ceux qui aujourd’hui crient haro sur le Buisson n’aient pas, discrètement, une fois ou l’autre, laissé leur téléphone allumé quand on tenait autour d’eux des propos « intéressants »…
    Le principal reproche que l’on peut faire à M. Buisson, c’est de ne pas avoir assez bien protégé ses enregistrements contre toute indiscrétion.
    De toute façon, un clou médiatique chassant l’autre, dans quinze jours on n’en parlera plus. La gauche aura prouvé qu’en matière de coups bas électoraux, elle s’y connaît mieux que personne et la prétendue « droite » qui en profite pour condamner la politique assez raisonnable que préconisait M. Buisson, aura prouvé qu’elle est incapable de s’unir, même pour défendre les siens, et que, comme on commence à le savoir, ses « chefs » sont beaucoup, beaucoup plus « à gauche » que ses électeurs.
    Quel en sera le résultat électoral ? bien malin qui pourrait le prévoir.

  15. Ce qui est difficile à comprendre, c’est qu un journal quelconque ne soit pas inquiété alors qu’il révèle au grand jour des conversations confidentielles, qui de surcroît peuvent contenir des secrets d’Etat ! Le code pénal ne s’appliquerait donc pas aux journalistes ? Complices et pompiers pyromanes …

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services