Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Faute terrible de François Hollande

D'Yves de Kerdrel :

"Et dire que François Hollande s’est fait élire en promettant d’apaiser la France et de rassembler ses citoyens ! Un an et demi après son entrée à l’Élysée, jamais le pays n’a été aussi divisé et fracturé. Jamais il n’y a eu autant de ressentiment, de nervosité et de rancoeur, y compris parmi les électeurs socialistes. Il ne reste plus rien au pouvoir actuel pour faire croire qu’il existe encore. À part crier au renouveau du racisme et porter en héroïne nationale Christiane Taubira, pourtant à l’initiative d’un insupportable laxisme pénal.

Quand Napoléon a fait fusiller le duc d’Enghien, Talleyrand avait eu cette phrase très juste : « C’est pire qu’un crime, c’est une faute. » Tout ce qui touche, fragilise et affaiblit la cohésion nationale constitue une faute terrible de la part d’un chef d’État. Encore plus lorsque ce même président a mis au sommet de ses engagements de campagne le rassemblement de tous les Français. Depuis, chaque catégorie professionnelle a été stigmatisée et transformée en bouc émissaire : les patrons, les riches, les investisseurs, les médecins, les footballeurs, les classes moyennes, les artisans, les auto-entrepreneurs… Seuls les professionnels de l’assistanat, les clandestins et les délinquants ont trouvé avec nos gouvernants et tous les bien-pensants de la gauche caviar des défenseurs à la hauteur de leur mérite. C’est pourquoi les Français qui travaillent sont de plus en plus nombreux et décidés à ce que l’on remette enfin l’église au milieu du village et la pendule de son clocher à la bonne heure."

Partager cet article

24 commentaires

  1. Sa plus grande faute, c’est le mariage Taubira !

  2. Le fait que Hollande soit impopulaire n’a aucune importance : il oeuvre dans le sens du système, c’est tout ce qui importe à l’UMPS. Pire, la gauche trouvera là un moyen de se régénérer en honnissant le président actuel lorsque le moment sera venu de se remettre en campagne afin de surfer à nouveau sur le thème du “changement”…pour finalement contineur dans le même sens si elle accède à nouveau au pouvoir. C’est donc presque une aubaine : ça fait diversion ! Car le fond du pb n’est pas là : il faut sortir du jeu démagogique des partis !
    Le fond du

  3. Oui le mariage Taubira voulu par cette femme inflexible, méchante dans son regard . Je pense que les députés la craignent…
    FH va fléchir devant des groupuscules
    qui ont raison de se battre. Il n’a pas fléchi devant des millions de personnes qui n’ont rien cassé. Cherchez l’erreur : elle est dans l’homme lui même .

  4. Pour être un “bon président” il faudrait aimer la France et les français …
    C’est sa faute principale à mon avis !

  5. Faire passer en force la loi pour le mariage pour tous était la pire façon pour faire éclater la cohésion au niveau national. C’était se mettre à dos l’église, la synagogue et la mosquée.

  6. « Tous vos droits seront des devoirs, toutes vos erreurs des calamités, et toutes vos fautes volontaires des crimes »
    Louis XVI à son fils, Louis-Joseph, mort à l’âge de 8 ans.
    Cette phrase, extraordinaire, devrait être gravée en lettres d’or dans le cerveau de nos politiques… Avec le PS et l’UMPS, on est en plein dans les fautes volontaires !

  7. Le changement c’est maintenant, il fait se pour quoi il est payé, le petit Nicolas aurait fait de même, “on ira ensemble, qu’on le veuille ou non, vers le nouvel ordre mondial”.

  8. Hollande avait promis le changement : qu’il “change ” le Président ! C’est Urgent!
    OU qu’il change de politique (si tant est qu’il soit capable d’en avoir une ) et soit enfin un Président Normal, à savoir :
    -Responsable et adulte! Qui tienne la barre et ne se fasse pas conduire par des lobby LGBT ou CGTéistes!
    -Qu’il s’occupe de l’économie et de moraliser les banques et pas de faire la morale à des enfants maladroits taxés de racistes et surtout d’en faire un fromage! Quel besoin d’invoquer des petitesses pour croire pouvoir y acquérir enfin une grandeur qui ne se mesure qu’à la prestance et aux actes?
    -Qu’il s’occupe des médias menteurs (qui ne savent plus ni compter les manifestants ni y
    admirer leur pacifisme et applaudissent les “gamins”sportifs du Troca, véritables délinquants) et ne s’acharnent pas sur des médias “provocateurs” qui essayent de relayer l ‘exaspération du peuple.(Même maladroitement)
    -Qu’il ne parle pas de moral et d’intégrité avec un Cahuzac couvert par derrière et hué par devant, une concubine aux frais des français, des ministres qui donnent des leçons d’éducation à nos enfants quand les leurs ont fait de la taule!
    -Qu’il s’occupe de la qualité de l’enseignement et de la morale chrétienne (pas besoin d’en inventer une laïc et n’arrivera jamais à sa cheville , c’est perdre du temps et de l’argent) et pas des rythmes et Horaires !
    -Qu’il ne parle pas d’égalité quand il fait la lèche aux musulmans et agresse les français et tolère la cathophobie montante façon femen, antifa, bouffe-curé, ses grands amis qu’il encourage et encense!(Dis-moi qui tu fréquente je te dirai qui tu es!)
    Qu’il ne s’occupe pas des familles quand on voit qu’il n’a jamais su gérer la sienne et s’engager dans la stabilité pour ses enfants!Ni d’inciter nos filles à pratiquer l’IVG avant de s’intéresser à leur construction de femme et à les réconcilier avec leur dimension de femme et de mère!
    Qu’il laisse nos ventres et nos sexes tranquilles, cette ingérence est intolérable ! Ce n’est pas ainsi qu’on redresse l’économie même si en Inde cela en empêche certaines de crever de faim !
    Qu’il ne vende pas nos enfants et ne tue pas nos vieillards l’air de pas y toucher et de compatir…au nom d’une liberté qui s’appelle rentabilité et mépris de l’Homme!
    Qu’il ne donne pas sa bénédiction et son absolution à nos condamnés en incarcérant la France bien élevée qui proteste…..
    ….Si vous ne m’avez pas compris je peux encore continuer!
    Question : Si Hollande parvient à moins de 5% de satisfaits dans les sondages, pourra-t-on se faire rembourser par les socialo et leurs copains des frais qu’il nous coûte depuis son arrivée au pouvoir? Comme pour le barème aux élections présidentielles?

  9. Le président normal fait tout simplement normalement ce pourquoi il a été adoubé par la Franc-maçonnerie. Effectivement le personnage n’a strictement aucune importance. Seul celui qui tient le fouet derrière le rideau a de l’importance. Et le seul moyen de le faire tomber dans l’abime pour l’éternité est le Chapelet de notre Sainte mère. Prions, prions, prions, le père se laisse toucher.

  10. Aujourd’hui, tout le monde critique Hollande mais en démocratie la responsabilité originelle de la situation actuelle incombe aux français. En effet l’élection de Hollande s’est faite à partir d’une critique de gauche de son prédécesseur Nicolas Sarkozy. Or si le bilan de Sarkozy était critiquable, c’est bien sûr par sa droite, comme ne correspondant pas à ses promesses : sa réforme des retraites était largement insuffisante, ses mesures en matière de réduction de la dépense publique, de lutte contre l’insécurité, de réforme de la justice, de l’éducation nationale, de contrôle de l’immigration etc. étaient toutes critiquables car insuffisantes ou se réduisant à de simples intentions verbales. Or, ce qui est grave, c’est que Hollande a été élu sur une critique de gauche de Sarkozy, l’accusant d’être trop répressif (peines plancher), trop opposé à l’immigration et aux camps de roms, trop soumis au pacte budgétaire européen pour la limitation des déficits. On pouvait difficilement après cette campagne s’attendre à ce que Hollande mène une politique à droite de Sarkozy, plus ferme sur l’insécurité, sur la défense de la famille ou lançant des réformes de structure sérieuses pour équilibrer le budget autrement que par des hausses d’impôts etc..

  11. Aboutissement normal du système républicain et du suffrage universel, le Pays a le gouvernement qu’il a élu et qu’il mérite. Ayant férocement brûlé cartes marines et Instructions Nautiques établies tout au long des siècles, des individus ennivrés et incapables à la passerelle du navire ne pouvaient faire mieux que ce que nous vivons aujoutd’hui, en attendant l’ultime naufrage qui ne saurait tarder. Déjà rameutés,les requins se lèchent les babines à la pensée du festin qi’ils vont s’offir en dévorant les passagers que nous sommes, qu’il aient voté pour, ou qu’ils aient voté contre.
    “Dieu et mon Roy, Seules Balises de Détresse, Sauvez la France !”

  12. Au contraire, il est en passe de remplir sa promesse. Les français sont de plus en plus unis. Contre le gouvernement. 85% d’impopularité, même hollandouille ne l’avait pas imaginé !

  13. Je vous trouve injuste…
    François Hollande a tenu sa principale promesse : il rassemble les Français !
    Oui, il rassemble les Français contre lui !
    Tous, nous voulons qu’il parte et tout de suite. C’est lui ou la France.

  14. HOLLANDE s’est sans doute trompé, mais la France s’est trompée en l’élisant à la magistrature suprême.
    La Constitution de 1958 fait du Président de la République la clé de voûte des institutions. Il est le chef de l’État et non du gouvernement.
    Le pouvoir exécutif prime le législatif.
    La dissolution de l’Assemblée Nationale est prévue pour régler soit un conflit entre ces deux pouvoirs soit pour mettre fin à une paralysie du pays.
    Le quinquennat a modifié les choses en profondeur en plaçant le Président de la République au coeur de l’action.
    La dissolution de l’Assemblée Nationale a par voie de conséquence changé de nature.
    La mesure, qui est prise par le Président sans contreseing et n’a jamais été appliquée depuis l’instauration du quinquennat, risque de tourner à la mise en cause de l’institution présidentielle.
    Celle-ci est taillée pour un homme ou une femme d’envergure nationale voire internationale et non pour un simple notable de Corrèze. Que ce soit le septennat ou le quinquennat, HOLLANDE n’a pas cette envergure.
    De même la fonction de Premier Ministre est conçue pour une personnalité de taille, qui soit à la fois le meneur de l’action gouvernementale et le chef de la majorité. Sans être forcément le chef du parti principal de cette majorité, il a nécessairement une forte autorité sur lui.
    La présidence SARKOZY a dévoyé cela, puisqu’on y a vu FILLON réduit à l’état de simple exécutant des ordres du Château et SARKOZY rester de fait le président de l’UMP, Xavier BERTRAND n’étant qu’un prête-nom.
    AYRAULT n’a pas la dimension d’un locataire de l’Hôtel Matignon. Il reste un professeur du secondaire de province devenu apparatchik du PS et notable de Loire-Atlantique. Rien de plus.
    On dit couramment que la fonction façonne la personne. Ce n’est actuellement le cas ni à L’Elysée ni à Matignon.

  15. @ Isabelle (15 nov 2013 08:04:33)
    Très subtile remarque !
    Quand l’échec sera patent, irréversible, les socialistes essaieront de se refaire une “virginité” en rejetant Hollande comme seul bouc émissaire…
    Cette “dé-hollandisation” risque d’être la bouée de sauvetage du PS comme la déstalinisation permit au PC de L’URSS de sauver la mise à moyen terme.
    C’est pourquoi il importe de ne pas critiquer le seul président, mais le socialisme dans son ensemble, y compris sous les oripeaux de l’UMP et consorts.

  16. Les remarques d’Isabelle et d’Exupéry sont très justes. S’en prendre uniquement à Hollande permettra encore au système de se maintenir. Hors, quelque soit “la faute terrible de Hollande”, lui seul prendra et le parlementarisme jacobino-libéralo-socialo-ecolo-mondialo-maçonnique résistera. Le communisme a survécu à Staline. L’URSS et ses goulags sont restés en place jusqu’en 1991.

  17. Les rois de France avaient au moins le panache de ne pas trahir les interets de la nation ,et ils n’étaient pas si stupides à vomir d’incessantes accusations haineuses racistes envers les Blancs et les chrétiens , comme le fait au quotidien umps et médias subventionnés …

  18. Quand un régime politique dure quinze siècles, il est permis de penser qu’il n’était pas si mauvais que cela. Ainsi en fut-il de notre monarchie et des quarante-cinq Rois Très Chrétiens qui créèrent et façonnérent le royaume de France, fille ainée de l’Eglise. Et celle-ci survécut à des guerres, d’effroyables massacres républicains, des défaites. La France retrouvera sa grandeur, catholique et royale, mais il faut d’abord que les Français aient faim, qu’ils aient froid, qu’ils aient peur. C’est dans l’adversité que se forge le destin des nations. Cela viendra, assurément. Peut-être plus vite qu’on ne le croit.

  19. Dommage que Hollande ne puisse être poursuivi pour Haute Trahison pour son œuvre…

  20. Haute trahison, ou tout simplement bêtise irrémédiable de militant de base ? Napoléon disait que si la malhonnêteté avait des limites, la sottise n’en avait point.

  21. Hollande et Eyraud ne font que continuer la politique de l’UMP, ni plus ni moins:
    1/ Endettement à tout va
    2/ Harcellement fiscal
    3/ Appauvrissement général du pays
    4/ Frontières largement ouvertes à toutes les immigrations
    5/ Euro fort qui ruine les entreprises
    6/ Loi Taubira qui suit la loi Raffarin sur l’homophobie
    7/ Monopole médiatique
    8/ Mépris (haine?) pour les français de souche et les catholiques
    9/ Destruction de la famille, avortement
    10/ Subventions aux spectacles les plus haineux
    11/ etc…
    Il n’y a rien de nouveau, c’est seulement l’overdose.

  22. François a réussi à rassembler ses concitoyens, comme il l’avait promis; Mais contre lui…

  23. à grand jean :
    dommage que Louis XVI ne se soit pas appliqué les bons conseils donnés à son fils …

  24. @ nemo Louis XVI, malgré un esprit dépressif depuis la mort de sont fils puis de son installation forcée aux Tuileries, a fait face pendant trois ans et demi au raz-de-marée idéologique le plus subversif de toute l’histoire de France et du monde. Le roi n’a pas livré n’importe quel combat. Il a dû affronter des puissances extrêmement subversives de l’ordre établi, et dont il n’y avait eu jusqu’alors aucun exemple connu. Ce sont les puissances des idéologies, celle de la philosophie des Lumières, de la doctrine nationale, de la franc-maçonnerie, du patriotisme révolutionnaire. Extrêmement subversives, parce que de nature utopique. Et l’on sait que l’utopie détruit ce qui est pour affirmer ce qui n’est pas, lui donnant l’apparence de l’être. Il n’est donc rien de plus subversif. L’humanité, jusqu’à ce jour n’avait jamais connu semblable entreprise. Louis XVI, dernier roi de France, fut l’homme qui dû se mesurer, seul, contre la multitude jacobine et maçonnique. Depuis la révolution, l’utopie est toujours au pouvoir en France mais aussi en Europe avec l’invention idéologique de l’UE, calquée sur le modèle soviétique, lui-même inspiré de la révolution dite française. Si Louis XVI a commis des erreurs, il a des excuses, c’est un précurseur dans le combat qu’il a mené contre l’utopie devenue totalitaire. Tous ceux qui se sont succedés aux commandes de la ripoublique et qui ont conduit la France au fond des abîmes, en ont-ils des excuses ?

Publier une réponse