4 réflexions au sujet de « Faut-il se réjouir d'avoir un déficit public de 5,2% ? »

  1. lavandin

    c’est peut etre une amorce de raison d’espérer,mais pas encore de se réjouir : il s’agit de 5,2 pour cent du PIB, et non du budget de l’Etat. Le déficit du budget de l’Etat est donc nettement supérieur

  2. lama12

    Le Produit Intérieur Brut est une notion débile par elle-même, car on additionne la véritable production de biens et services, avec les administrations publiques, qui coutent et ne produisent rien.
    Partant de là, le déficit ne fait que constater la faiblesse de l’économie : pas assez de travail, donc de production de biens et services, et poids excessif des dépenses publiques.
    Et, comme en France, on surcharge les entreprises et les particuliers de taxes et cotisations diverses (le SB en fait la recension régulièrement)qui freinent la production, sans faire d’effort de productivité dans les services publics, on n’est pas prêt d’arriver à sortir de cette spirale infernale.

  3. C.B.

    La fin du billet d’Yves Daoudal en lien vaut le clic:
    “Il y a peu, les mêmes ministres des Finances donnaient leur accord aux sanctions contre la Hongrie, coupable d’avoir un déficit de… 3%.”
    Et nous serions, cocorico, fiers d’être de bons élèves de l’Europe?

Laisser un commentaire