Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Fausse nouvelle du jour : “La droite européenne lance la procédure d’exclusion du Hongrois Viktor Orban”

Fausse nouvelle du jour : “La droite européenne lance la procédure d’exclusion du Hongrois Viktor Orban”

D’Yves Daoudal :

Pour la palme de la désinformation du jour il y a trois nommés.

Le Monde :

La droite européenne lance la procédure d’exclusion du Hongrois Viktor Orban

Le Figaro :

La droite européenne lance la procédure d’exclusion d’Orban et son parti

Le HuffPost :

La droite européenne (sans LR) demande l’exclusion d’Orban du PPE

La désinformation de ces trois titres est tellement énorme qu’il est difficile de les distinguer. Même en tenant compte du fait que dans un titre il faut simplifier à l’excès. On considérera donc qu’en parlant d’« Orban » les uns et les autres entendent le président du parti hongrois Fidesz, c’est-à-dire en fait le parti lui-même (comme le précise Le Figaro). Le problème se situe dans l’expression « la droite européenne ». Car c’est doublement faux, quelle que soit la définition qu’on donne à cette expression. Plusieurs partis européens peuvent se réclamer de la droite européenne, si tant est que le PPE se dise de droite… Car en l’occurrence on désigne ainsi le PPE. Et c’est ici qu’apparaît la plus grosse désinformation. Car le PPE ne lance pas la procédure d’exclusion du Fidesz, encore moins « demande »-t-il son exclusion… de lui-même.

La vérité est que 12 partis membres du PPE demandent l’exclusion du Fidesz, et que l’« Assemblée politique » du PPE se réunira le 20 mars pour examiner la question.

Quand on ne connaît pas la situation, on peut penser en effet que 12 partis, c’est, en gros, le PPE lui-même. Sauf que le PPE c’est 51 partis membres, 6 partis associés (de pays non membres de l’UE, dont le parti norvégien qui fait partie des 12 contre Orban), et 19 membres observateurs.

En ce qui concerne le Parlement européen, puisque c’est essentiellement de quoi il est question, le PPE a 217 députés, et ceux qui demandent l’exclusion du Fidesz sont 32. Parmi eux aucun « poids lourd » (français, allemand, italien, espagnol, polonais), aucun député d’Europe de l’Est à l’exception des 3 « chrétiens-démocrates » lituaniens.

C’est donc un mensonge de dire que « la droite européenne » demande l’exclusion d’Orban.

Cette opération permet surtout de voir quels sont les pires partis appartenant au PPE. Les voici dans leur ordre d’importance :

1 Le parti social démocrate du Portugal (6 députés). Il faut dire qu’on ne voit pas vraiment en quoi un parti social démocrate serait de droite

– l’Appel chrétien démocrate des Pays-Bas (5 députés).

– Nouvelle Démocratie de Grèce (5 députés) – pas très nouvelle : c’est le vieux parti de Karamanlis.

4 Le parti chrétien-social du Luxembourg (3 députés).

– les Modérés de Suède (3 députés)

– le parti de la coalition nationale de Finlande (3 députés)

– les chrétiens-démocrates de Lituanie (3 députés).

7 Les chrétiens-démocrates flamands de Belgique (2 députés).

8 Le Centre démocrate humaniste de Belgique (1 député)

– les chrétiens-démocrates de Suède (1 député)

– le parti populaire du Portugal (1 député).

Voilà qui rétablit l’affaire à ses justes proportions. Mais qui remporte la palme ? Je pense que c’est le HuffPost. D’un côté il vend la mèche en précisant que LR ne fait pas partie des demandeurs (pour lancer une pique contre le parti de Wauquiez et Bellamy qui se fait le complice d’Orban), mais ce faisant il veut faire croire qu’en dehors de LR toute la « droite européenne » est unie contre le Fidesz, ce qui est le contraire de la réalité.

Partager cet article

1 commentaire

  1. Et qui détient le huffpost ? Anne Sainclair, donc toujours cette communauté,adepte des fausses nouvelles et autres mensonges.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services