Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Fallait-il débrancher Michaël Schumacher comme certains le souhaitent pour Vincent Lambert?

Alors que le jour du jugement dernier des hommes s'avance pour Vincent Lambert (20 juin), on apprend aujourd'hui l'extraordinaire nouvelle que Michaël Schumacher est sorti du coma et a quitté le centre hospitalier de Grenoble. Plus personne n'y croyait et pourtant, la vie a montré avec ironie et au bon moment qu'elle restait en grande partie mystérieuse et bien inconnue de l'homme malgré sa tendance à l'orgueil et sa volonté de décider là où il est encore incompétent.

Alors, si l'on laissait la vie se dérouler en toute simplicité et en toute humilité? Espérons que Michaël aidera à sauver Vincent.

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

5 commentaires

  1. “Dieu soit béni !”, et vous aussi. Quelle merveilleuse nouvelle nous apprenez-vous !
    “Dieu seul existe. Le reste n’est qu’hypothèse – André Frossard”. En voilà bien la preuve. Qu’il en aille de même pour ceux en attente et leurs parents.

  2. Malheureusement, nos concitoyens considèrent que tout edt dû aux stars, sortes de demi-dieux modernes…

  3. Pauvre Vincent LAMBERT ; sa femme veut l’euthanasier comme un animal, alors que celle du champion a tout fait pour le sauver.
    Différence de moyens financiers, dirons certains, entre ces deux hommes et leurs familles : mais quand on construit ces crapeauducs sous des routes bretonnes (authentique, sud de Chateaubriant-Ile et Vilaine, pour plusieurs centaines de milliers d’Euros au total entre études, travaux, entretien ultérieur et com. politique verte) pour sauver une sous variété locale, on peut sauver Vincent Lambert qui n’est pas une sous espéce de la famille humaine mais possède en lui la totalité de ce qui fait la nature humaine et donc sa dignité.

  4. Heureusement pour lui, il s’appelait Schumacher…
    Se serait-il appelé Dupont, Durand ou Ben Machin, les médecins eussent tôt fait de baisser les bras, de déclarer la mort clinique une fois débranchés les appareils respiratoires, après avoir pris la précaution de demander à la famille l’autorisation d’une vente du corps “à la découpe”, entendez par là, l’utilisation de tous les organes disponibles sur le cadavre frais.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services