Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

Face aux cathophobes, Benoît XVI montre l’exemple

B Le journaliste Vincent Trémolet de Villers dénonce l'"inquisition médiatique" contre Benoît XVI. Extrait :

"Je le regardais lors de la messe à Luanda, dans la chaleur suffocante, dire de sa voix presque timide la peine que lui cause la souffrance de l’Afrique: «Grand continent, si riche d’espérance […].» Il était doux comme l’agneau et digne comme les princes. Tellement supérieur à cette coulée de boue qui voudrait salir sa soutane blanche. Rien, chez lui, ne correspondait à ce que je lis, ce que je vois et ce que j’entends. Il nous montrait comment se tient un homme face aux loups. Je dois l’avouer: j’avais honte d’être journaliste."

MJ

Partager cet article

4 commentaires

  1. Le pompon, c’est quand I-télé parlait des huées que le Pape subissait de la part des africains, alors que les images qui défilaient au même moment montraient une foule en liesse, que nul ne pouvait dénombrer ! Je l’ai vu de mes yeux.

  2. Vincent Trémolet a certainement moins de raison d’avoir honte d’être journaliste […].
    Ce n’est pas parceque la majorité des médias se sont prêtés au jeu du lynchage du Saint-Père que toute la profession en est salie, au contraire cela distingue ceux qui respectent leur métier et leurs lecteurs.
    Et l’on peut même volontiers citer parmi ceux-là Monsieur Taddéi de la 3 qui a passé il y deux jour au journal de la nuit l’intégralité de la déclaration du Saint-Père sur la mauvaise pédagogie employée à propos du préservatif et sur l’action de l’Eglise à cet égard en Afrique.
    Monsieur Taddéi à même tenu à s’étonner que l’on ne trouvait cette déclaration que sur le net et non à la télévision jusque là…
    Il me semble que pour mieux résister dans cette piteuse et ringarde guéguerre déclarée à la religion catholique qui n’est pourtant pour rien dans la crise mondiale actuelle,nous devons dans nos ripostes pratiquer de manière sélective: féliciter et encourager les bienveillants et les alliés objectifs, corriger fraternellement les égarés, recadrer les hésitants, et fustiger comme il se doit, avec une pointe d’humour en plus pour mettre les rieurs de notre côté,
    les idéologues furieux et les manipulateurs qui croient avancer masqués.
    Cela n’a pas toujours été compris sur le Salon beige, n’est-ce pas mais depuis les récentes ataques contre Le Saint-Père, il me semble que nous allons dans le bon sens et qu’une joyuese et vigoureuse résitance s’organise.
    A vos claviers :” sommes les pigistes libres du journal libre et gratuit!”

  3. il me semble que cette phrase “j’ai honte d’être journaliste” sonne comme une réponse à celle de Matthieu Grinpré qui avait publié dans le monde un article “J’ai honte d’être catholique”

  4. Chers amis,
    Ce texte est magique. J’en ai fait l’expérience : un copié collé sur des sites où les opinions hostiles au Saint Père abondent, et le silence se fait !

Publier une réponse