Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Face au lobby de la contraception, le milieu pro-vie s’active

Lu sur C-Fam :

"Les protestataires pro-vie présents au Sommet de Londres la semaine dernière ont montré que l’opposition à la campagne de plusieurs milliards de dollars pour la contraception ne disparaîtra pas.

Cette conférence a été organisée à l’occasion du 100ème anniversaire des premières conférences de Londres sur l’eugénisme. Cela a permis au Département d’Etat du Royaume-Uni pour le Développement international (DfID) et à la Fondation Bill et Melinda Gates d’exploiter les couloirs du pouvoir pour convaincre les gouvernements, scientifiques, médias et activistes de faire des efforts pour continuer à blâmer les enfants pour la pauvreté de les soucis de leur mère.

Puisque les campagnes du passé donnent une idée de celles à venir, la Fondation Gates et  le  DfID peuvent compter sur les militants pro-vie pour se battre contre leurs campagnes futures. Les militants de la vie ont, dans un délai très court, réussi à faire circuler des messages vidéo, à faire publier des articles dans les journaux du monde entier, et à mobiliser les politiciens pro-vie.

Melinda Gates a déclaré qu’elle était convaincue de l’existence de « besoins non satisfaits » de contraceptifs depuis ses rencontres avec des femmes des pays en développement, organisées par les associations de planning familial locales. Pour combler ce besoin, Human Life International a publié une vidéo irritante de jeunes femmes africaines et asiatiques donnant des « faits à l’intention de Melinda Gates ».

« Vous pouvez avoir les meilleures intentions du monde, mais vous ne semblez pas comprendre quels sont les besoins réels des jeunes femmes », affirment-elles. La contraception orale contient des substances cancérigènes qui peuvent entre autres empirer la santé des sidéens, ajoutent-elles. « Nous avons besoin de meilleures écoles, de meilleurs hôpitaux, et de meilleures routes… afin de développer une culture qui respecte les femmes. »

A ce sommet, l’entreprise pharmaceutique Pfizer a annoncé qu’elle allait développer un nouveau produit Depo-Provera qui puisse être délivré par des professionnels de santé moins qualifiés. Le nouveau contraceptif injectable sera expérimenté sur des femmes au Sénégal et en Uganda. Merck a promis d’investir 25 millions de dollars pour la promotion et la distribution des services de planning familial afin de communiquer sur la question de la mortalité maternelle. Ces entreprises pharmaceutiques projettent une augmentation de leurs profits à hauteur 17 milliards de dollars grâce aux contraceptifs. […]"

Une lettre ouverte à l'attention de Melinda Gates est à signer.

Partager cet article

1 commentaire

  1. “Le nouveau contraceptif injectable sera expérimenté sur des femmes au Sénégal et en Uganda.”
    Et pourquoi pas aux États-Unis et en Grande-Bretagne, par exemple dans les centre du Planning Familial?
    Comment cela pourrait-il être bon pour les femmes africaines, mais pas pour les états-uniennes ou les grandes-bretonnes?
    Les femmes africaines ont-elles moins de valeur que des animaux de laboratoire?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services