Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Extrémiste : c’est celui qui le dit…

Minute rapelle le bagage de certains de nos grands démocrates :

"En tête de la lutte contre le Front
national et contre les « extrémistes
» se trouve le premier
secrétaire du Parti socialiste, Harlem
Désir
. Lui n’a jamais été extrémiste.
C’est donc un homonyme qui a milité,
à la fin des années 1970, dans les rangs
des JCR, les Jeunesses communistes
révolutionnaires, pouponnière de la
LCR d’Alain Krivine
. […] De même pour David Assouline, porte-parole du PS que l’on
voit partout en ce moment et qui animait,
samedi dernier au gymnase Japy, le
forum « La République face aux extrémistes
». Ce David Assouline, conseiller
de Paris – allez, il finira sénateur… ah
non, zut, il l’est déjà ! –, n’est qu’un sosie de cet autre David Assouline qui
était resté trotskiste au moins jusqu’au
début des années 1990
, soit durant une
quinzaine d’années : d’abord à l’OCI,
puis, ayant été exclu sous l’accusation
de complicité avec un soi-disant agent
de la CIA, à Ligue ouvrière révolutionnaire
(LOR) qu’il avait fondée, puis à la
LCR
, se présentant aux législatives en
se réclament de la si pacifique Commune
de Paris. Cet Assouline-là avait
aussi participé à la campagne présidentielle
du dissident communiste Pierre
Juquin en 1988 et Jean-Christophe
Cambadélis l’avait trouvé si peu
modéré qu’il lui avait refusé l’entrée de
l’Unef
, le syndicat étudiant.

Jean-Christophe Cambadélis justement. […] Lui non
plus n’a jamais manié la barre de fer.
L’auteur du Manifeste contre le Front
national, en 1990, a toujours été un démocrate sincère. Il avait 35 ans, en
1986, quand il a rejoint le PS, avec, dit-on,
quelques centaines de militants
trotskistes issus du PCI, après quinze
années de militantisme à défendre la
dictature du prolétariat, à se prosterner
devant le portrait du fondateur de
l’Armée rouge.
Il faut dire que quand la revue
« Démocratie et socialisme » est dirigée
par Gérard Filoche, tout est
possible. Ce « militant syndical »,
membre de la direction du PS, aujourd’hui
âgé de 67 ans, n’a rejoint le PS
qu’en 1994. Jusqu’à ses cinquante ans,
et après avoir débuté sa carrière militante
à l’Union des étudiants communistes
et au PCF, il avait été l’un des
principaux dirigeants de la Ligue communiste,
puis de la Ligue communiste
révolutionnaire
(la première avait été
dissoute), oeuvrant en même temps à
la direction de la Quatrième Internationale,
fondée par le grand Léon –
Trotsky bien sûr. […]"

Partager cet article

10 commentaires

  1. Non mais eux c’est pas pareil, ils étaient de la gauche de la gauche, ça n’a rien à voir avec l’EXTREME droite extrême !

  2. Idéologie communiste = + ou – de 150 millions de morts
    Idéologie communiste = démocratie
    Cherchez l’erreur

  3. vous n’y êtes pas braves gens. c’est le PS, gardien de la morale républicaine, qui dit qui c’est qui est ou pas extrémiste. Et c’est évidemment toujours à droite qu’on l’est. croyez les qu’on vous dit: las anti-fa, act’up et compagnie qui agressent et qui cassent, c’est pour la bonne cause, la défense des valeurs républicaines de progrès. y faut bien que vous compreniez, de gré ou de force, c’est pour votre bien qu’on veut vous arracher à vos convictions rétrogrades.
    C’est la nouvelle lutte des classes: il faut détruire pour construire un nouveau monde. C’est Pol Pot qui disait je crois que le Cambodge dont il rêvait comptait 4 millions d’habitants. Ils étaient alors le double.

  4. Ce sont des hypocrites et des menteurs de première catégorie.
    Médaille d’Or.

  5. Mon Désire que sa Effiloche dans le tréfonds de leurs misérables esprit,que nous reviennes les beaux jours,ou la haine était beaucoup moins virulente.

  6. Merci pour la diffusion de cet historique édifiant !
    Nous n’en finissons pas d’ouvrir les yeux sur les ramifications du Mal qui perverti et sabote la France.

  7. Heureusement que certains possèdent toutes ces archives sous le coude, prêts à les ressortir quand il le faut !
    Merci.

  8. L’idéologie communiste n’a pas été jugée au tribunal de Nuremberg. Ce qui faisait dire à Churchill “qu’à Nuremberg, des criminels de guerre ont jugé d’autres criminels de guerre”. Qui peut ignorer le livre noir du communisme de Stéphane Courtois ? Le communisme: 100 millions de morts.

  9. Hum, un doute m’habite à la lecture de cet article, toutes ces informations ne seraient pas tirées, sans même un effort de réécriture, du livre de Patrick Gofmann intitulé “le trotskisme dégénéré” ?

  10. @ Observateur nationaliste :
    C’est bien la première fois qu’on accuse un journaliste de Minute de plagiat et c’est tout à fait déplaisant.
    Je connais l’auteur de cet article. Il n’a jamais lu ce livre de Gofman. Il ignore même jusqu’à son existence.
    Merci de ne pas porter d’aussi graves accusations à la légère.
    Cordialement
    Bruno Larebière
    ancien rédacteur en chef de Minute

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]