Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture : cinéma

Exil de Depardieu : division chez les acteurs

Line Renaud et Michel Sardou ont condamné le départ de Gérard Depardieu. La critique la plus ridicule reste celle de Philippe Torreton, avec cette phrase ubuesque, tirée du parfait manuel de socialisme :

"On va se démerder sans toi pour faire de ce pays un territoire où l’on
peut encore, malgré la crise, se soigner correctement, où l’on peut
accéder à la culture quelle que soit sa fortune, où l’on peut faire des
films et monter des spectacles grâce à des subventions obtenues en
prélevant l’impôt
…"

De l'autre côté, Gérard Depardieu est soutenu par Catherine Deneuve, Jamel Debbouze, Claude Lelouch, Gad Elmaleh, Brigitte Bardot et Fabrice Luchini, lequel a déclaré :

«Depardieu, c’est un ami. Et je ne juge pas mes amis». «Par contre, ceux qui jugent Depardieu, surtout
s’ils sont acteurs, ils devraient juger aussi leur filmographie. Quand
on attaque Depardieu, il faut avoir une filmographie solide
».«Moi je ne fais pas des leçons de morale, chacun dit ce qu’il veut». «C’est suicidaire de se confronter à un monument du cinéma».

Partager cet article

18 commentaires

  1. Qui est-ce ce Torretton ?

  2. Permettez-moi de vous souhaiter de bonnes et saintes fête de Noël à vous et à ceux qui vous sont chers.
    Merci pour votre blog qui est une source d’informations précises, objectives, argumentées et vérifiables.
    Merci encore et que Dieu vous bénisse.
    Gilles

  3. Sans compter le très bien vu “Nous sommes tous des Depardieu” :
    http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20121219trib000738349/nous-sommes-tous-des-depardieu-.html

  4. Pourquoi s’attaquer à Depardieu qui n’est qu’un parmi des milliers ?
    Pourquoi le menacer de lui enlever sa nationalité ? avec le résultat qu’il n’en veut plus alors qu’il n’y avait même jamais pensé.
    En tout cas il déclare publiquement que personne n’est obligé de s’affilier à la Sécurité Sociale et qu’on peut choisir un autre mode de protection médicale. C’est un des côtés positifs de l’histoire.
    Une belle brochette d’envieux qui n’ont pas réussi et l’en rendent coupable.

  5. Je ne suis pas sûr que vous ayez compris ce que dit Torreton, dont je n’ai que votre citation:
    Vous semblez ne pas connaître le financement du cinéma français:
    il veut peut-être dire que les films français de Depardieu sont financés par l’argent public via les télés publiques, les régions, les conseils généraux, l’aide du CNC, et les SOFICAS (déduction fiscale)… De plus quand Depardieu ne tourne pas, il est rémunéré par la caisse des intermittents du spectacle. Que Torreton soit socialiste, ce que je ne sais pas, sinon qu’il a travaillé avec Tavernier, qui n’est pas à proprement parler un homme de droite!, c’est possible, mais il faut savoir qu’en outre, à chaque fois que vous voyez un film étranger en France, une partie de l’argent est reversé à la caisse d’aide au cinéma français, qui avec…finance des films qui ne vous plaisent pas forcément…et souvent le mot est faible!
    Et les mêmes socialistes bon teint, avec cet argent volé (celui des impôts) vont souvent tourner en Europe de l’Est où les salaires sont moindres! Souvenez-vous de la mort de Marie Trintignant.
    [J’ai bien compris, et ce que dit Torreton, c’est que l’argent de Depardieu c’est l’argent de l’Etat. MJ]

  6. Depardieu a été traité de “minable” par Ayrault et l’obscur Torreton parcequ’il est un copain de Sarkozy … et c’est tout !

  7. Torréton ? Connais pas !

  8. Pour faire simple, les acteurs(ou intermittents de spectacle), coutent 1 milliard d’euros par an à l’UNEDIC (donc aux salariés du privé).Donc double peine pour les spectateurs qui paient leur place de cinéma 11 €, et cotisent pour verser les allocations de chômage des acteurs entre deux films.
    Alors qu’ils tournent dans les pays de l’est de l’Europe, pour des questions budgétaires.Il me semble avoir entendu dire que le dernier Astérix a été tourné en Hongrie.
    Conclusion : “il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark”

  9. Je ne crois pas que Torreton soit un mauvais acteur (cf notamment dans le rôle-titre “Capitaine Conan”), mais la politique lui a tourné la tête. En tout cas il a fait rentrer beaucoup moins de devises en France que Depardieu.
    Pour ce qui est des amis douteux et dictateurs de Depardieu, il n’est pas sûr que les amis jugés corrects d’autres acteurs aient fait du bien à la France et aient travaillé pour le bien commun des Français. Et n’oublions pas non plus tous les acteurs qui allaient dans les pays communistes avant la chute du mur et qui y étaient reçus comme des rois…et qui se sentaient des sympathies communistes (Gérard Philipe, Yves Montand etc).
    Les allocations des intermittents du spectacle: Gabin allait pointer quand il ne tournait pas. Cela ne date pas d’hier et il faut se rappeler le barouf qu’ils ont fait les intermittents, soutenus pas la gauche bien pensante quand l’on a voulu modifier leur régime d’assurances.

  10. @ Saint Georges
    Si DEPARDIEU a payé 145 millions d’Euros d’impôts en 40 ans de carrière, ce n’est pas uniquement parce que certains films reçoivent une aide de l’Etat : ceux-ci sont en général des flops commerciaux.
    La vérité est que l’affaire DEPARDIEU masque l’exil fiscal de centaines de milliers d’autres français moins connus depuis 40 ans : il y a 50 000 français à Bruxelles et qq centaines de milliers en Angleterre principalement sur Londres. Pensez vous qu’ils travaillent tous dans le cinéma ?
    Il faut arrêter de fantasmer : à partir de 1 à 2 millions d’Euros de patrimoine, il est nettement plus intéressant de vivre partout en Europe, sauf en France. Les gens qui partent sauvent notre avenir français : ils préservent leur fortune acquise par le travail ou héritée du travail de leurs parents et donc une partie de la richesse française du gaspillage de l’Etat jacobin socialiste.
    Je ne vois pas pourquoi Depardieu et qq centaines de milliers de Français ayant réussi et possédant un réel savoir faire devraient se faire tondre pour faire vivre les banlieues arabo-musulmanes : il faut être logique.

  11. On peut ne pas aimé le personnage public ce qui est aussi mon cas mais dire que toretton est un inconnu c’est une gageure. Certes il n’a pas la filmographie d’un Depardieu mais il est aussi acteur de théâtre pensionnaire de la comédie française. Au cinéma il fut un grand capitaine conan.

  12. Gardons nos indignations pour de plus justes causes .On se passera très bien de ce cinéma pourri.De l’air….!

  13. Torreton ? C’est un acteur plus que médiocre mais qui réussit parc qu’il est de gôche. Mais Dieu merci Fabrice Luchini a remis ce Torreton à sa place !

  14. Pauvre Torreton dont la confidentielle notoriété est dû au fait qu’il fut un temps le gigolo de Claire Chazal.

  15. Les subventions tuent la culture. Combien d’artistes non subventionnés travaillent dur, jour après jour, sans recevoir le moindre salaire (eh non, tous ne sont pas intermittents…) et présentent parfois – souvent – de véritables perles dans un milieu où rien n’est simple et où chaque projet terminé, il faut recommencer à zéro? Arrêter de subventionner la culture, éliminer le ministère correspondant, assainirait de beaucoup la vie culturelle française, et permettant à chaque troupe et à chaque artiste d’être sur un pied d’égalité. En effet, les subventions vont évidemment plus facilement aux petits copains, aux pièces d’avant-garde, aux artistes de gauche ou aux noms à consonance étrangère. Ceci est parfaitement injuste.

  16. L’argent gagné par Depardieu ne vient pas davantage de l’Etat ( cad de nos poches) que celui gagné par les autres acteurs. S’il en a gagné plus c’est que ses films se vendent mieux. Le grief qui lui est fait sur cette base ( c’est l’argent de l’état) ne tient pas debout. Il a rendu à l’état, sous forme d’impôts, 145 millions: combien de millions ses accusateurs en ont-ils rendu?

  17. 1) En ce qui concerne la filmographie de M. Depardieu qu’on me permette d’exprimer davantage que de très sérieuses réserves
    2) Pour ce qui est de cet exil il ne me semble pas mériter un tel retentissement

  18. Une subvention n’est rien d’autre qu’un vol legal, prendre l’argent dans une poche pour le mettre dans une autre; ce n’est pas le sens originel du mot contribition qui signifie la participation aux services publics dont on se gargarise…
    Quant à M.Depardieu, peut-être son patronyme donne-t-il des boutons à certains…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique