Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Exercice de chimie organique dans un lycée

Ce n'est pas une blague (malgré la faute d'orthographe)cliquer sur l'image pour l'agrandir :

G

Partager cet article

41 commentaires

  1. Quel lycée ? Ou alors il faut taire son nom…

  2. A quand le pendant en biologie qui affirmera qu’il y a des produits cancérigènes dans les gaz lacrymos ?

  3. c’est dans quel lycée ?

  4. je parie que c’est un lycée hors contrat !

  5. je serais intéressée de savoir où cet énoncé est tombé…

  6. Je vois 2 fautes : “gazs” et “poucettes”, qu’il eût fallu écrire “gaz” et “poussettes”.
    Hormis cela, le cas est intéressant, et le ton employé suffisamment ironique pour comprendre que son rédacteur n’est pas un franc partisan de la dénaturation du mariage.

  7. C’est tout à fait déplacé et de mauvais goût, même si l’exercice est visiblement rédigé par un sympathisant de la Manif pour tous.
    On aperçoit trois fautes d’orthographe.
    Les professeurs de chimie feraient mieux de réviser leur français plutôt que de faire de la politique en classe. Même de la politique “d’extrême-droite”.

  8. cela dit, à bien, c’est plutôt orienté critique du comportement des CRS en les ridiculisant. Mon gamin me ramènerait cela je pense que je pourrais même féliciter le prof.

  9. L’humour de chimiste a toujours un goût douteux. Vivement un exercice de physique sur l’énergie développée par les coups de matraque.
    Peut-on avoir droit à la deuxième page de l’exercice?

  10. Hé hé c’est très drôle. En plus c’est une forme de résistance que je trouve bien courageuse.

  11. +1

  12. Bah ! Des poucettes (quoique tombées en désuétude) à la place des menottes seront peut-être utilisées pour la répression de la prochaine manifpourtous !
    Blague à part, dommage que l’orthographe nuise à la portée de cet exercice de chimie…

  13. EXCELLENT !

  14. Ce professeur aura donné la possibilité à ses élèves de parler d’autre chose que de la chimie…
    “discrètement” il aura montré à ses élèves, photos à l’appui, la violence avec laquelle les force de Manuel Gaz ont agi durant la manif pour tous…
    Il risque de se faire taper sur les doigts par ses supérieurs.

  15. @ ID , si les gazs lacrymogènes étaient cancérigène cela aurait fait scandale chez les CRS, les GM et les CI qui les utilisent au quotidien pour leurs entraînements; sans compter qu’ il arrive régulièrement qu’ils soient également exposer lors des manifestations par les retours …vous imaginez à quel point ils en ingurgitent en quantité comparé à un manifestant qui se fait gazer peut être une ou deux fois dans l’année !
    pour ce qui est de cet exercice de chimie , les bras m’en tombent ….sans compter que faire deux fautes pareil pour un enseignant, laisse songeur.

  16. Mais c’est quoi la réponse? C’est ça qui est intéressant!

  17. Petite explication d’un étudiant en pharma (un peu de soleil avec toutes ces nouvelles).
    En fait on va avoir une ionisation de la molécule au pH physiologique , ce qui va entraîner la formation de liaisons avec le récepteur VR1 situé à la surface des nerfs .
    Cette liaison provoque un influx de calcium et de sodium à l’origine d’une dépolarisation responsable de la sensation douloureuse .

  18. BRAVO au prof et tant pis pour les fautes !

  19. L’exercice est excellent! Oui il y a des fautes – bon – Je lis que des personnes semblent indignés… la résistance, c’est partout et cela ne fait que commencer. J’irai même jusqu’à suggérer aux enseignants d’adapter ce genre d’exercice pour les élèves dès 6 ans. Comment “quoi!” mais oui, je préfère cela à ce que l’éducation nationale va imposer dès à présent à ces jeunes enfants: LA THÉORIE DU GENRE dès la primaire!
    Mais comme vous le savez, l’éducation commence à la maison, c’est déjà les parents (je veut dire un papa et une maman dans la mesure du possible). Mes ainés apprécient déjà l’exercice, imprimé, entre leurs mains! vite un instit avec un autre exo pour mes plus jeunes enfants! La RÉSISTANCE, C’EST MAINTENANT!

  20. Haha, les cas difficiles que sont les femmes et les enfants, surtout en poussettes.
    Le second degré est évident, bien joué!

  21. La connaissance de la langue français n’est plus ce qu’elle était.
    L’auteur peut corriger son texte s’il prévoit de le réutiliser l’année prochaine.
    Ligne 1: (environ 1 point) et non (environ 1 points)
    Ligne 5: poussettes (et non poucettes)
    Ligne 6: ces gaz (et non ces gazs)
    Par ailleurs, il vaudrait mieux écrire
    soit
    en contact avec la peau, les gouttelettes provoquent une douleur vive
    soit
    les gouttelettes en contact avec la peau provoquent une douleur vive
    plutôt que
    les gouttelettes provoquent une douleur vive en contact avec la peau.
    Bel exemple de problème concret comportant une réelle ouverture pluridisciplinaire.

  22. @Marchenoir
    Voulez-vous nous faire comprendre que vous étiez un fort en thèmes et que vous ne souffrez pas que l’on puisse être tenté d’aller voir ailleurs que dans la classe ce qui s’y passe ? Pourtant, j’espère ( pour moi ) et je crains ( pour vous ) qu’il ne faille vous y faire. Si la loi Taubira est rédigée sans faute d’orthographe, votre ” résistance ” sera-t-elle vaincue ?

  23. Puis on voit bien ce que veut dire CRS.
    On dit que l’orthographe (on devrait dire orthographie) est la science des imbéciles^^

  24. Mille BRAVOS !!!

  25. Il y a des matières scolaires délicates à enseigner à cause de la difficulté à les présenter sans prise de position, au premier rang, l’histoire. Quand on fait réciter ses leçons à un enfant, on note des biais évidents sur, par exemple, la Révolution industrielle. Les manuels et les professeurs sont d’ailleurs souvent plutôt innocents dans l’affaire, simple relais un peu inconscients des conceptions ambiantes.
    Mais si maintenant on se met à enrôler la chimie, une des deux sciences les plus dures avec la physique, mathématiques mise à part, pour faire passer ses idées morales, sociales, etc., c’est la porte ouverte à tous les débordements. A ce jeu-là, les enseignants de gauche risquent de faire déchanter bien vite ceux qui trouvent cet exercice irrésistible.
    Pour les amnésiques :
    http://en.wikipedia.org/wiki/Suppressed_research_in_the_Soviet_Union
    http://en.wikipedia.org/wiki/Deutsche_Physik

  26. J’ai quelques difficultés à comprendre le message de “Marchenoir”. A qui vous adressez vous et pour faire comprendre quoi?(je crois être le seul sur ce sujet à avoir parlé de résistance, qui comme vous l’aurez compris est une résistance face à ce régime totalitaire…)

  27. Il est impossible qu’un manuel en cours d’utilisation puisse faire allusion à la manif pour tous pour des raisons évidentes.
    Les bouquins sont achetés en début d’année scolaire.
    Par contre, le style de l’exercice est bien dans le ton actuel des programmes.
    Un détail je suis enseignant de physique-chimie.
    [Ce n’est pas un manuel. MJ]

  28. Même si je suis d’accord avec vous que l’orthographe est perfectible, ça ne m’empêche pas de penser que j’aurais bien aimé avoir un prof comme celui-là pour me faire passer mon bac S. M’enfin bon, je l’ai déjà.
    Mine de rien, je vois que l’étudiant en biologie que je suis est amusé par l’énoncé de ce texte, surtout qu’un bon biologiste doit également avoir des connaissances poussées en chimie organique.
    Ainsi, pour Gweltas et pour compléter PM, si cette molécule est soluble dans l’eau, c’est en raison des groupements hydroxyde (HO-), éther (-O) à gauche, et au centre les groupements amide (-NH-) et aldéhyde (=O). En fait, il faut savoir que les atomes d’azote (N) et d’oxygène(O) sont électronégatifs, en raison de la présence de doublets non liants dans la structure électronique de ces atomes. Dans l’eau, vous avez des atomes d’hydrogène (H) qui sont en revanche électropositifs (je vous rappelle que la formule chimique de l’eau est H2O). Du coup les atomes d’azote et d’oxygène de la capsaïcine vont interagir avec les atomes d’hydrogène de l’eau en formant ce qu’on appelle des liaisons hydrogènes. C’est ce qui explique la solubilité de cette molécule dans l’eau, et à fortiori avec les muqueuses des yeux et de la bouche, qui contiennent de l’eau. On dit d’ailleurs que ces atomes, donc les molécules, sont polaires.
    Et justement, si ça pique, c’est principalement en raison du cycle aromatique présent à gauche (l’hexagone avec ses trois doubles liaisons) au milieu des groupements polaires cités avant.
    Remarquez que cette molécule est présente dans le piment.

  29. Gérard Laguérie :
    “@Marchenoir
    Voulez-vous nous faire comprendre que vous étiez un fort en thèmes et que vous ne souffrez pas que l’on puisse être tenté d’aller voir ailleurs que dans la classe ce qui s’y passe ? Pourtant, j’espère ( pour moi ) et je crains ( pour vous ) qu’il ne faille vous y faire. Si la loi Taubira est rédigée sans faute d’orthographe, votre ” résistance ” sera-t-elle vaincue ?”
    ****
    Votre façon de personnaliser le débat est typique des méthodes d’extrême-gauche. Je ne vois pas le rapport entre ce que furent mes notes en thème latin à l’école et l’éthique du professorat contemporain.
    1. Oui, il est scandaleux que des professeurs soient nuls en orthographe.
    2. Oui, il est scandaleux que des professeurs fassent de la propagande politique en douce au lieu d’enseigner leur matière.
    3. Non, le choix n’est pas entre une loi Taubira et des professeurs sachant écrire le français, et pas de loi Taubira mais des professeurs illettrés.
    Ce genre d’alternative malhonnête est, elle aussi, typique de la réthorique d’extrême-gauche.
    L’employer au service d’une cause de droite ne la rend pas plus honnête.
    Vous êtes l’auteur de l’exercice ?

  30. Je me souviens avoir lu dans un bouquin que pendant mai 1968, un professeur de chimie avait pris comme sujet de cours (purement theorique, naturellement) : la fabrication des cocktails Molotov.
    Ici, c’est quand meme plus gentil.

  31. Génial cet exercice !!!
    Bravo pour ce sens de l’à-propos et cette ironie, bien gentille !
    Pour ceux qui râlent sur les fautes d’orthographe : un peu de compréhension, c’est un prof de chimie, pas de français !
    D’ailleurs, j’ai connu des profs de français qui parlaient très mal leur “matière”…

  32. PM
    La ionisation mérite d’aller en taule avec ses copains : molécule, PH physiologique, Calcium et surtout Sodium et Gomorrhe.

  33. “un peu de compréhension, c’est un prof de chimie, pas de français !” Ça c’est la meilleure ! Les élèves vont adorer. En dehors des cours de français, on écrit n’importe comment.

  34. J’ai compris. Si les chimistes peuvent écrire “gazs”, les professeurs de mathématiques peuvent écrire “le téorème de Talesse” ?

  35. “Pour ceux qui râlent sur les fautes d’orthographe : un peu de compréhension, c’est un prof de chimie, pas de français !”
    “D’ailleurs, j’ai connu des profs de français qui parlaient très mal leur “matière”…”
    ****
    On mesure à quel point nous sommes avancés sur la pente de la décivilisation, lorsqu’on lit de telles “justifications” sur un blog qui se veut traditionaliste.
    Le fait que des professeurs de français ne connaissent pas le français excuserait des profs de chimie qui ne connaissent pas l’orthographe ? Vertigineux !
    C’est la morale du “Y’a toujours pire, donc moi je peux”.
    Il fut un temps où les valeurs étaient à l’endroit, et où les comportements étaient inverses : il y en a un qui fait mieux que moi, donc je dois m’efforcer de faire aussi bien que lui.
    Mais je suis sûrement un horrible facho d’extrême-droite.

  36. Robert Marchenoir doit vivre chez les bisounours…
    Des exercices traitant de sujets sensibles, on en voit couramment : certains sujets de bac touchant à l’avortement (que l’élève doit dans tous les cas justifier), des exercices donnés à des élèves de 5ème à partir d’un livre (dans un établissement “catholique sous contrat” – ce qui signifie souvent “plus catholique du tout”) sur des documents du planning familial, traitement “objectif” de pans entiers de l’Histoire de France ou des sciences de la nature dès qu’il s’agit de sexualité humaine…
    Bien sûr, Robert Marchenoir, il est scandaleux que… et que… mais ouvrez les yeux : nous devons vivre dans cette France-là ou plutôt ce qu’il en reste après quarante ans de socialisme. Et, soyez en bien certain, celle qu’on nous prépare pour demain (c’est à dire dès aujourd’hui) sera encore pire ! Alors, stop ou encore ?
    L’énoncé de cet exercice est, en lui-même, un sympathique acte de résistance. J’espère seulement que ce professeur courageux ne sera pas dénoncé par un parent ou un collègue, à la gaystapo.

  37. Oh, Monsieur Marchenoir : tous les profs font de la politique, pour une fois qu’il y en a un qu’est pas de gauche.
    Par contre les “gazs” contre les “poucettes”… peut-être il est catalan, et qu’il soutient Barcelone ???
    Mais l’horreur tôt gaffe c’est pas quelque chose de naturel… enfin, pour un prof, c’est … nazs.

  38. “tous les profs font de la politique”. Non, c’est faux. Et de plus on ne suit pas les mauvais exemples. Point final.

  39. Pendant qu’on y est, pourrait on savoir comment interagit le citron avec le gaz lacrymogène, puisqu’il paraît que l’eau citronnée atténue les effets?

  40. SUPERBE ! Tant que nous saurons rire des atteintes reçues pendant les manifs et les tourner ensuite en dérision, nous serons les plus forts !

  41. Bon, ça vfa! Je ne vois pas en quoi on peut triquiter ce sujet: c’est de la physique donc les fautes d’orthographes ne comptent pas et ça sert à rien de contredire l’énoncé, il suffit juste de se rendre aux manif pour le constater. Vive M. Pi****!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.