Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Euthanasie pour les mineurs et les personnes démentes

En Belgique, les socialistes n'ont aucun complexe : une proposition de loi a été déposée en ce sens.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

9 commentaires

  1. La ligne de fracture est beaucoup moins entre droite et gauche qu’entre une approche du monde comme un don (de la nature, de Dieu) à gérer en charité et sérénité ou comme auto-construction humaine (philo Lumières) à gérer en liberté erratique.
    Ce point transcende le clivage droite/gauche, même si le mapping devrait être favorable à la droite.

  2. Souvenir des mes années de collège (années 1960): quand on abordait l’histoire du nazisme, on découvrait, entre autres horreurs, l’euthanasie des personnes démentes ainsi que l’eugénisme. Je suppose que cet argument a disparu des actuels livres d’histoire.

  3. L’horreur se banalise, la déshumanisation va son train…bientôt dans les agences de recherche d’emploi nous verrons paraître les annonces suivantes :
    Urgent- Hôpital psychiatrique, recherche pour juillet-Août jeunes personnes motivées afin de créer un Einsatzgruppen.
    Salaire attractif.
    Pas sérieux s’abstenir.

  4. Il y a un gisement d’efficience financière qui risque de peser lourd.
    Il est à se demander si les “deux sénatrices socialistes flamandes, Myriam Vanlerberghe et Marleen Temmerman” ne devraient pas être considérées comme des “personnes en voie de devenir démentes” à qui il conviendrait d’appliquer la loi en premier.

  5. L’officier Muller avait été chargé par le fûhrer de “délivrer par la mort”les personnes atteintes de déficits mentaux.Tout est dans
    la “délicatesse du langage.”…On les mettent “sans violence”dans des camions fermés dont l’échappement était branché vers l’intérieur.Ce qui permettait de dire aux familles qu’ils n’avaient pas “supporté le transfert.”…Notons bien que l’épiscopat catholique allemand avait très vite et vivement protesté, ce qui mit fin pour un temps à ce massacre. En France des milliers de malades mentaux sont morts de faim dans les H.P.Petite revanche, de nombreux résistants ont pu se cacher au milieu des malades, car les nazis avaient une peur bleue d’entrer chez ces “unter menschen” et ne faisaient pas de fouilles approfondies.En France,actuellemnt le délabrement de la psychiatrie publique entraine de graves déficits d’assistance et de soins. Là est bien le risque de “mesures de délivrance.”..par action ou omission

  6. Quand ces gens commenceront à s’entretuer comme nos révolutionnaires se sont guillotinés les uns les autres, certainement l’argument de la démence et de la loi sera employée pour s’euthanasier les uns les autres.
    N’est-ce pas l’effet du boomerang ?

  7. Mais bien sûr, quelle bonne idée. Il faudra ensuite étendre l’euthanasie à tous les accidentés qui sont restés infirmes. A tous les handicapés. A tous ceux qui souffrent de troubles psychiques. A tous ceux qui, de par leur héritage familial, risquent tôt ou tard de présenter lesdits troubles. A tous ceux qui sont atteints d’un cancer. A tous ceux dont un des parents est décédé du cancer. Etc. Puisque aucun être humain n’échappe à la souffrance ici-bas, poussons cette logique jusqu’au bout, faisons sauter la planète, et plus personne ne souffrira jamais. Ultime solution finale. Elle est sublime, si sublime, la «compassion» de ces suppôts de Satan.

  8. Il est peut-être opportun de prévoir les premières fabriques de “soleil vert” ?

  9. Ce droit de tuer est la porte ouverte à tous les crimes. Certains jeunes pensent que le cout de la retraite serait mieux supporté si on piquait systématiquement les gens à 70 ans.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services