Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Euthanasie : il existera toujours des cas dramatiques échappant à la loi

Dans Ouest-France, Jeanne Emmanuelle Hutin prend position contre l'euthanasie :

"Alors qu'en France, on se prépare à légaliser l'euthanasie ; en Belgique on « fête » d'une bien triste manière, les 10 ans de la loi qui l'autorise : le 9 mai, deux propositions de loi étaient déposées par le Parti Socialiste Flamand pour étendre l'euthanasie aux personnes atteintes de démence et aux enfants ! Oui, vous avez bien lu : « L'euthanasie pourrait être demandée par le mineur lui-même s'il dispose de la faculté de discernement. S'il ne dispose pas de ses facultés de discernement, l'euthanasie pourrait être demandée par ses parents […]

Ce texte prévoit également d'ouvrir l'euthanasie aux prématurés et aux nouveau-nés qui présenteraient des complications, à la demande des parents » . Les Pays-Bas ont déjà ouvert la voie en autorisant l'euthanasie aux 12-17 ans. Dans la proposition de loi belge sur les personnes atteintes de démence : « Les auteurs souhaiteraient également réduire l'objection de conscience des médecins en imposant au médecin qui ne souhaite pas pratiquer l'euthanasie, de communiquer le dossier médical à un médecin favorable à l'euthanasie […] ». […]

Légaliser l'euthanasie, appelée « aide active à mourir », c'est non seulement enfreindre l'interdit fondateur de la Civilisation : « Tu ne tueras pas. » Mais c'est aussi, ouvrir la boîte de Pandore : il existera toujours des cas dramatiques échappant à la loi. […]"

C'est la même technique que celle utilisée pour légaliser l'avortement.

Partager cet article

4 commentaires

  1. Pour le moment, on se contente de légaliser la demande, donc d’insinuer qu’une telle demande est acceptable en tant que telle et qu’il n’y a pas besoin d’essayer de décoder la vraie demande sous-jacente.
    Dans un deuxième temps, il y aura injonction d’accepter ce que “tout le monde” trouvera normal [mais ce qui est surprenant, c’est que les promoteurs de cette liberté de choisir son moment de mort, alors qu’ils ont prôné un âge où ça devrait devenir monnaie courante, ne se pressent pas de donner l’exemple quand ils atteignent l’âge fatidique: Michel Lee Landa fondateur de l’ADMD a largement passé 80 ans, Jacques Attali va sur 70 ans…]

  2. “Mesdames et messieurs les médecins qui refusez de tuer,nous z’avons les moyens de vous faire opéir… et de vous bunir pour addeinte aux droits de l’homme. Vive la liperté zozialiste et témokratique…Le changemant, Z’est maintenant…Pcc Adolf

  3. On peut imaginer qu’en avortant une femme enceinte croit se débarrasser d’un amas de cellules que quelque chose a déposé dans son corps.
    Mais de là à demander de tuer son enfant qu’elle a vu, entendu, touché, c’est inimaginable !

  4. On parle de démence pour justifier ces crimes mais nous savons bien où se cache la démence véritable, criminelle, de ces tarés qui ont pour eux la science, la logique, l’intelligence etc….
    Il faut vraiment prier pour eux car on ne voit pas qui pourra les convaincre de changer de cap.
    Or ils ont aussi les promesses de la vie éternelle !!!
    Demandons à Marie de se pencher sur ces authentiques malades mentaux.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services