Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Euthanasie : attention aux dons d’organes

Un lecteur me fait suivre le message adressé ce matin à la FFDOT (Fédération Francaise Don Organes Tissus Humains) :

"Il y a 25 ans, alors âgé de 19 ans, j'ai accepté l'idée de prélèvement d'organes après ma mort et ai adhéré à la FFDOT. La carte que je détiens depuis le XXX porte le numéro XXX.

Malheureusement, la législation actuelle veut imposer l'euthanasie en France et donc la possibilité de prélever des organes sur des corps sains. Père de 5 enfants, je m'oppose fermement à cette idéologie qui lentement va autoriser la mise à mort de patients encombrants pour pouvoir profiter de ses organes et les redistribuer. Où est passé le serment d'Hypocrate ?

En définitive, j'ai décidé de résilier ma carte et de m'opposer à tout prélèvement. Merci de me confirmer par mail ma résiliation."

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

13 commentaires

  1. C’est ce que faisaient notamment les “médecins” nazis dans les tunnels allemands de Jersey: sectionnant le bras ou la jambe d’un prisonnier vivant pour essayer de greffer un soldat allemand qui avait perdu un membre. L’horreur est de retour si elle n’était jamais partie.

  2. “Où est passé le serment d’Hypocrate ?” Avortement, euthanasie, FIV, GPA……où est passé Hypocrate, il s’est rangé sous la bannière de Mammon, of course.

  3. Il faut aussi savoir que certains organes doivent etre prélevés “coeur battant” ….
    c’est pourquoi en france on est declare mort pour un encephalogramme plat.

  4. Pour vous dire le mensonge des médecins, devenus fous et se prenant pour Dieu: Les prélèvements d’organes se font sous anesthésie générale car ils se sont aperçu que les “donneurs” mourraient sur la table d’opération (de douleur). C’est un fait aisément vérifiable.
    Nous sommes dans l’horreur absolue!

  5. Le don d’organes est une forme d’acharnement thérapeutique, osons le dire sans pathos, en tout cas lorsqu’il concerne les organes vitaux du receveur (coeur, poumons, …).
    Il faut bien distinguer le don d’organe sans péril de vie du donneur (1 rein, un bout de foie) et le prélèvement des organes essentiels, pour lesquels en effet la limite de la mort du donneur est avancée à l’encéphalogramme plat pour une bonne qualité des organes prélevés.
    Enfin le respect du corps des morts est l’ultime souci, tellement le regard des transplanteurs est dévié : un mourant est un amas de “matériel” et plus une personne. Je peux témoigner avoir vu une femme consentante au don, à défaut d’avoir dit non, revenir du bloc délestée de presque tous ses organes, yeux inclus, au point que les médecins l’ont “remplumée” pour que la famille ne se rende pas trop compte. Aucun respect, aucune limite.

  6. Au procès Bonnemaaison, des médecins, pour justifier l’euthanasie ont parlé que sur les donneurs d’organes, on prélève les organes sur le mourant avant qu’il ne soit mort.
    A ce procès, des médecins ont dit en pleine cour d’assises des horreurs.
    Quant à l’acquittement de monsieur Bonnemaison, c’est la preuve que la justice n’est pas indépendante car entre les remarques du juge, celles de l’avocat général qui montraient qu’ils étaient persuadés de la culpabilité de monsieur Bonnemaison durant tout le procès et les questions posées par le juge aux jurés et l’acquittement, on a l’impression qu’il s’est passé quelque chose entre le mardi 24 au soir et le mercredi 25 juin sinon on ne comprend plus.
    J’ai envoyé les minutes, c’est à dire les comptes rendus des dépositions à ce procès aux journaux, aux médias et politiques car je veux témoigner de tout ce qui s’y est qui est une horreur et comment le mercredi l’acquittement a été prononcé.
    On peut s’inquiéter, la France est devenu un pays totalitaire ou nous y allons peu à peu, la pensée unique de gauche et tous les anciens soixantuitards. C’est une honte, jusqu’où la France va descendre, on n’a pas encore atteint le fond semble t’il!

  7. A Michel-Ange.
    Il faut s’inscrire sur le Registre national des refus (de prélèvements d’organes).

  8. Il y a longtemps je me suis affilié à un organisme spécialisé pour me protéger d’un cannibalisme éventuel. Déjà à l’époque ces dons étaient trafiqués, mais secrètement.
    Maintenant on se fait gloire d’achever les handicapés !

  9. à lapaladine, cela fait belle lurette que nous sommes en pays totalitaire bien avant abruti 1°, mais ça se voit encore mieux maintenant remercions tous les c…. qui ont voté oui à Maastricht puis aux autres traités!

  10. Il faut le dire et le répéter :
    JAMAIS AUCUN prélèvement d’organe n’a été réalisé, n’est réalisé, ou ne sera réalisé, sur un cadavre.
    Les prélèvements sont SYSTÉMATIQUEMENT faits sur la personne vivante… Et non après sa mort comme on vous le fait croire.
    Après votre mort il n’y a plus aucun organe à prélever…

  11. Pour Vincent Lambert il y a une chose qui me chagrine. Pourquoi le faire mourir de faim et de soif si on veut à tout prix récolter ses organes dans les meilleures conditions? Le foie, les reins et tous les organes vitaux d’une personne morte déshydratée avec de sérieuses carences alimentaires ne doivent pas valoir des masses au marché de l’organe volé et vendu pour autrui.

  12. Il y a quelques années, une entourloupe a eu lieu : avant, on ne prenait les organes que sur la dépouille des gens qui avaient une carte de donneur d’organes, et depuis, si on ne veut pas risquer d’être dépecé vivant, il faut être inscrit au Registre National des Refus aux prélèvements, comme l’indique CTout.
    Il y a un tel bourrage de crâne à propos de la noblesse du “don d’organes”, sur le thème : “sauver des vies”, que bien peu comprennent que c’est devenu n’importe quoi.
    Et la gratuité du don en France fonctionne avec le vol d’organes des pauvres, des prisonniers etc, dans d’autres pays.
    La seule bonne solution, c’est de trouver d’autres moyens de soigner les gens.
    Par exemple, le docteur Willem a une thérapie pour soulager la muscuviscidose qui évite aux malades d'”attendre” les poumons d’un de leurs semblables.

  13. Sorciers dédiés à Mamon, à l’orgueil, au pouvoir……Nous n’avons plus rien à envier à Hitler……HONTE A CEUX qui sortent des lois aussi immondes.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique