Européennes : vision positive

Dans Présent, Me Trémolet se réjouit des élections :

U "Non ! Ce n’est pas une crise aiguë d’optimisme , mais un simple regard sur les vingt-sept nations où l’on votait. D’abord, de façon quasi générale, six Européens sur dix ne se sont pas déplacés jusqu’à l’urne. C’est une constante, en France, puis en Europe, depuis les premières élections de l’époque révolutionnaire. Une infime minorité s’agite pour la distribution des prébendes pendant que la majorité plus qu’absolue de ceux qui travaillent pour payer ces prébendes se désintéresse de ces jeux qui lui paraissent, avec raison, totalement vains. Elle pense, confusément, cette grande majorité, que «plus ça change et plus c’est la même chose», et que, donc, « mieux vaut cultiver son jardin ». A côté de cette foule immense, […] une autre majorité, relative, celle-là, est pour le statu quo. Elle vote à droite, ou ce qu’elle croit être tel. Souvent on lui ment. C’est le cas en France. […]

Et puis, il y a aussi ce qu’on appelle «la poussée de l’extrême droite», les «europhobes» qui caracolent en tête en Autriche, s’avancent en Hongrie et Roumanie, aux Pays-Bas et jusqu’au Royaume-Uni. Chez nous, les chefs sauvent leur place, ce qui est déjà bien. Jean-Marie Le Pen sera le doyen, Bruno Gollnisch est récompensé de ses efforts, et Philippe de Villiers résiste à tous les vents contraires.

Oui, mais il y a Cohn-Bendit, l’écologie… n’est-ce pas le grand danger ? D’abord, ce grand danger nous a débarrassés, momentanément au moins, de l’Europe socialiste, ce qui est une bonne chose. Martine Aubry – j’en prends le pari – ne s’en remettra pas et Ségolène est, enfin, réduite au silence. Laissons les morts enterrer les morts, ce n’est pas de ce côté que la nouvelle flamme jaillira. Ce n’est pas non plus du côté de François Bayrou dont la mine défaite, contrite, du faux cul de sacristie pris en train de boire les burettes, faisait, elle aussi, un beau motif de réjouissance.

E […] Les héros sont fatigués. Dany le Rouge, avec José Bové entrent au Parlement, révolutionnaires en peau de lapin dont le seul but, comme disait mon ami Edouard Parker, est de se faire une place. Ça y est, ils l’ont, leur écharpe, leur fauteuil, leurs indemnités. L’avion et le TGV consomment moins de CO2 depuis qu’ils sont gratuits. Là encore, je prends le pari, Cohn-Bendit, José Bové, Eva Joly ne sont pas la troïka léniniste qui va terroriser la France, ni l’Europe. […] Avant de disparaître, ils feront un peu plus de mal, et, peut-être, sans le vouloir, un peu de bien, dans le genre du démolisseur. Car l’Europe à laquelle ils s’attaquent – ou font semblant de s’attaquer – n’est pas la nôtre. Alors, après tout, qu’ils soient pour ou contre M. Barroso nous laisse complètement froids. Nous restons sur le bord, chantant Suave mari magno. Tout ce qui travaille à abattre ces institutions forcément mauvaises rendra service."

17 réflexions au sujet de « Européennes : vision positive »

  1. PG

    Je suis moins optimiste : car les Verts européens vont accélérer au Parlement le vote de toutes les législations anti Vie et de destruction de la famille. La gauche socialiste se sentira obligée de suivre et la droite molle du PPE, appliquée à devenir ”écologique” comme le fait maintenant l’UMP, en rajoutera une couche.
    L’institution européenne, comme toute institution socialiste révolutionnaire dans son projet -détruire les nations et l’ordre naturel- peut continuer à tout écraser sur son passage en se renforçant. Le seul obstacle qui peut faire chuter cette machine folle serait dramatique pour tous : l’aggravation de la crise économique, à un point tel que la ruine économique des états oblige à revenir en arrière.
    Bonne nouvelle ? Certes. Mais à quel prix pour chacune des nations et avec quelles souffrances et soubresauts collectifs ?
    La chute de l’édifice pourrait très bien aussi amener la submersion par la gauche la plus extrêmiste, style Besancenot et autres.

  2. Olivier M

    J’aime bien l’expression “faux-cul de sacristie en train de boire les burettes” pour qualifier Bayrou…très drôle, bravo!
    là où je ne rejoins pas l’excellent Trémollet de villers, c’est lorsqu’il déclare que “la grande majorité [les abstentionistes], pense confusément,que «plus ça change et plus c’est la même chose», et que, donc, « mieux vaut cultiver son jardin ».
    C’est faux: ce comportement permet aux euro-mondialistes de gouverner, et de gouverner “salement” dans l’esprit comme la forme, cette majorité si docile…et si prompte à payer pour les porris sans réagir.
    C’es cela qu’il faut combattre!
    A tout prix, pour l’avenir de nos enfants!
    Ou alors, vous pouvez déjà commander vos djellabah chez Magellys, parce que c’en sera fini…
    Français ouvrez-les yeux! Français, réveillez-vous et abandonnez votre lâche oisiveté politique!
    Vos enfants exigent votre combat pour leur avenir!

  3. Denis Merlin

    D’accord avec PK et PG.
    Se réjouir de l’abstention, ne pas voir que les élus de la gauche, ne le sont que par la fraude (découpage + propagande déloyale obsédante).
    Ne voir dans l’avenir que des luttes de personnes entre révolutionnaires, c’est un peu court (euphémisme).
    On ne peut approuver l’éditorialiste de se désintéresser ainsi de la justice.

  4. Ex FN 76

    Et le FN vient de perdre 4 de ses 7 députés Européens ruinant ainsi toutes ses chances de reprise.
    Seulement 28 pour l’UMP mais le FN n’aura pas su profiter de la crise.
    Dès la reprise le FN sera mort.

  5. Olivier M

    @ ex-FN76:
    “Le FN sera mort”…c’est apparemment votre souhait…
    Mais ne prenez pas vos rêves pour des réalités.
    Les faits vous contredisent en effet clairement:
    Le FN vient de reconquérir une grande part du chemin perdu en 2007, après le rapt de l’illusioniste Sarkozy.
    En effet, avec 6,5% de moyenne nationale, il fait les 2/3 de son score de 2004 (9,8%), ce qui n’est pas rien avec 60% d’abtention.
    En outre, le mode de scrutin a été calculé, vous le savez bien, pour réduire au maximum sa représentation au parlement européen (à la proportionnelle intégrale, le FN aurait eu 7 ou 8 élus).
    Par ailleurs, alors qu’on constate toujours une meilleure mobilisation des électeurs nationaux aux élections nationales (législatives) plutôt qu’aux européennes, on constate que par rapport aux législatives de 2007, le FN a fait un bond en avant; et même par rapport aux municipales de 2008, là où il pouvait être présent.
    Dans le Var, le FN dépasse les 11% de moyenne, les 12% dans les Alpes maritimes, etc., scores qu’il n’avait pas faits depuis longtemps.
    Et je ne parle pas du Nord-Ouest où Marine LE PEN a réalisé ce que tous ses adversaires craignaient: le meilleur score.
    Ce n’est qu’un simple constat, fort encourageant d’ailleurs; il est donc paradoxal de déclarer le FN “mort” alors qu’on assite, faits à l’appui, au contraire à sa réelle remontée dans l’opinion.
    La rancoeur est mauvaise conseillère.
    L’avenir pour le FN s’ouvre à nouveau.
    Et au vu des résultats, il s’ouvre au FN seul.

  6. louis

    Sur Cohn-Bendit : Est-il pédophile ? A mon avis, non mais je ne connais pas non plus son statut social, marié ? Célibataire ? Ce qui est certain c’est un provocateur intelligent, fier de sa judéité, de sa bi-nationalité, de ses “exploits” de soixante-huitard et de sa méchanceté colérique.Un prototype de Robespierre ou autre acteur de “notre” révolution ? En un temps où tout était possible dans les milieux marginaux de drogués et d’hyppies ou “babas cools”, il a fait état de certaines relations avec de très jeunes enfants mais c’était dans le cadre “éducatif”.Un vrai pédophile est une personne qui, à son corps défendant ( “à l’insu de son plein gré”, pour continuer dans le registre humoristique sur des précisions qui ne font pas rigoler), n’a d’attirance psycho-sexuelle que pour des enfants ou adolescents très jeunes.Il faut le préciser car le mot “pédophile” est mis à toutes les sauces comme si c’était juste un vice choisi tel que d’aimer plutôt des frites ou des pâtes.Quant à la nuisance des “verts” elle n’est plus à démontrer, ce cancer nous ronge dans tous les chapitres politiques et sociaux de notre vie quotidienne, c’est le politiquement correct le plus nocif qui s’insinue jusque dans les bulletins météo.Les gens déçus du PS ont beaucoup voté vert, couleur véritablement nocive (mais ils ont les yeux pleins de m… !)qund il s’agit de l’islam, danger immense entretenu par rouges, verts et bleus-blancs.

  7. Sancenay

    je suis étonné que l’on puisse penser réellement que si par exemple tel parti avait 4 élus au lieu de trois , ce qu’une participation plus importante pouvait faire espérer au mieux en l’état de la dissémination des listes et de létat totalement ( au deux sens du terme ) verrouilé de la campagne , cela empêché “les euros-mondialitse de gouverner”, comme le dit notre ami “Olivier M”
    à l’inverse le désaveu général cinglant infligé à l’échelle européenne à ceux qui accaparent tout pouvoir les conduit immanquablement à une obligation de résultat.Résultat qui va être bien compliqué à obtenir.
    Faute de quoi le système se soumettra par lui-même à l’épreuve de la révolution.
    Mais lorsqu’on est au bout de la révolution comme c’est le cas aujourd’hui, le seul chemin possible , mécaniquement, c’est le chemin inverse.Comme cela s’est passé en Pologne, par exemple.
    En outre , n’oublions pas que l’objection de conscience est une position d’Eglise bien davantage que celle de la tête dans le sable .

  8. Sancenay

    Sur les verts, nébuleuse assez diversifiée, je partage assez volontiers l’analyse de Maître Témollet , malgré les provocations tordues de jadis de Cohn-Bendit, qui est cependant comme tout saxon , très “pragmatisch” et fut assurément utilisé comme tel pour empêcher les communistes réellement révolutionnaires de prendre les rennes,alors qu’ils étaient à l’affût en 68.
    Même risque de guerre civile, même recette éprouvée: à quelque chose malheur peut être , si ce n’est assurément bon, “moins pire”.
    ET il faut bien avouer que le coup a été parfaitement joué, même si cela ne répond en aucun cas à nos attentes sur le fond et sera sans doute bien insuffisant sur la forme.
    Par contre je ne partage guère l’optimisme, pas plus que l’intérêt projeté de Maître Trémollet sur “l’abattage” éventuel des institutions par ceux qui s’apprêtent à en vivre grassement et de manière tout à fait convenue.
    Au contraire , je les vois plutôt les prolonger avec,certes une pointe de réalisme utile, mais non moins prédateur, en terme de prébendes perçues auprès des tenants et aboutissants de la “révolution écologique”, dont sera malheureusement exclu son objet central: l’homme , de sa conception, à sa mort.
    A moins que…à moins que pour surexister et échapper à ses commanditaires, Dany le Rouge,et qui sait,en sus, en mal de “repentance”* tardive n’ouvre le débat, sur la place de l’homme dans l’écologie,débat qui le libèrerait de sa lourde tutelle libéro-matérialiste, car celle-ci serait bien alors obligée de s’expliquer sur le fond , ce qu’elle refuse sytématiquement de faire, au prétexte de “l’Union qui fait jackpot à tout coup” pour tous les partenaires du jeu, certes, mais pas hélas, pour l’humanité.
    Le “diable”, en est capable, et c’est ce qu’on peut attendre de lui de moins pire.
    Je le dis avec autant d’humour que de sérieux, car je sais que comme tout politique averti, Dany-le vert lit le Salon beige!
    * Dany est trés intelligent et il a droit de mieux vieillir qu’il n’a commencé. C’est en tout cas ce qu’on lui peut lui souhaiter avec miséricorde.

  9. allegrovivace

    Bien cher Monsieur et Maître,
    Vous pourriez aussi être plus explicite et aller au bout du bout de ce qui nous occupe. A savoir que la République et le mondialisme sont une contre-Eglise avec ses dogmes : suffrage universel, démocratie républicaine, négation de Dieu dans la Cité, etc…
    Donc, voter (pour qui que ce soit) en république, c’est cautionner, maintenir en coma artificiel la république. Les personnes savent, certes confusément après deux siècles de propagande républicaine,que le système est en survie et dans l’impasse. (…)
    Il appartient aux plus lucides, les gens dits de droite et singulièrement les catholiques, de changer de logiciel, d’Institutions. Nous avons l’expérience millénaire capétienne et la MONARCHIE DE DROIT DIVIN à redécouvrir et incarner car l’avenir n’existe pas sans de bonnes institutions conformes au Beau, au Bien et au Vrai : “tout restaurer dans le Christ” comme l’a dit Saint-Paul, l’apôtre des nations.
    Pour déménager les ruines où nous sommes et ensemencer la bonne terre qu’elles recouvrent, ne tardez pas à visiter le site :
    http://www.viveleroy.fr
    CHRISTUS VINCIT
    [@ allogrovivace :
    Je vous encourage à vous abonner à Présent. Je n’ai repris que la moitié de l’article de Me Trémollet. La suite devrait vous intéresser… Mais je ne peux pas tout mettre sur ce blog.
    MJ]

  10. PG

    @ Sancenay
    Objection de conscience, oui, quand aucun vote ne permet d’exprimer positivement un choix moralement conforme(les 3 points non négociables). On s’abstient pour protester, en enlevant sa voix au camp qui en a besoin, pour lui montrer qu’il ne répond pas à ces obligations morales, et qu’on accepte qu’il soit battu. Ainsi 2 ème tour des présidentielles ou législatives.
    Mais l’abstention le 7 juin a certes montre un dégoût diffus, commun à des courants de gauche comme de droite, mais elle a eu une grave lacune : cette abstention n’exprimait pas clairement le refus de la culture de mort, condamner l’abandon des racines chrétiennes, etc…., comme on pouvait le faire expressément, au travers de votes en faveur des listes qui défendaient ces exigences morales.
    D’accord avec vous, 3 ou 4 ou 6 ou 8 députés ne changeraient rien tout de suite. Mais peut-être auraient-ils facilité la création d’un groupe parlementaire, et donc la coalition avec des députés d’autres nationalités ?
    Et surtout ils auraient montré aux pouvoirs que 10 à 15 % des Français, voire un peu plus, demeurent opposés à cette Europe. Là, le doute subsiste sur la motivation exacte.

  11. Sancenay

    à PG,
    vous aurez constaté sur ici , ou ailleurs que ma propre abstention était dûment motivée et explicite, et je ne la regrette pas : c’est à mon sens le seul moyen de mettre la pression de manière sensible à terme sur les tenants du sytème, à condition de l’exprimer clairement, et pour cela le net est le moyen qui est très efficace et qui plus est ,nous est recommandé par l’autorité morale qui à mes yeux défend , et de loin le mieux les points non négociables, le Magistère.
    j’ai cru longtemps comme vous-mêmes et sacrifié beaucoup de chose pour cela( ce que je ne regrette en aucun cas), que le jeu politique était suffisamment ouvert pour déserrer l’étau du Système.
    Force m’est de constater que celui-ci n’a jamais fait depuis 20 ans que refermer ses machoires infernales sur nos libertés, quand ce n’est pas sur nos personnes, de la conception à la mort.Et c’est mécaniquement logique: une population dont le vieillisement est quasiment institutionnalisé, ne saurait trouver en elle-même les ressorts nécessaires à sa survie physique et mentale.( sans parler de “l’information” et de “l’éducation”)
    Et je ne conviens pas davantage avec vous que des listes défendaient suffisamment les points non négociables, puisqu’aucune, en dehors de celle de Solidarité, avec les faiblesses, mais aussi le courage, de sa jeunesse, et qui n’existait pas sur ma région n’a fait , comme cela est de droit, naturel , du respect de la Vie, en toute circonstance , la priorité absolue , seule façon de prendre la prétendue “crise”, politique, économique, financière, sociale, etc, par le bon bout.
    Bien sûr je respecte , et estime votre point de vue, et sur le sujet tactique des groupes, vous avez raison, mais secondairement.Cependant rassurez-vous, comme l’avait prédit Sa Sainteté Jean-Paul II dans son livre -testament,” Mémoire et identité”, le secours arrive des pays de l’Est, où l’on connaît bien l’usage de l’objection de conscience!
    Comme je l’ai dit ici, j’estime , en mon âme et conscience que la gravité de la situation au plan de la si funeste considération portée à l’humanité et des conséquences tragiques qui ne peuvent qu’en découler, dépasse très sensiblement les considérations politiques ordinaires.
    Et que les spectacles ou les pâles professions de foi qui nous ont été donnés de constater , en particulier , à l’émission lamentable de Madame Chabot, nous ont indiqué, que personne n’était capable, ou en mesure, d’exprimer avec la hiérarchisation argumentaire idoine et la dignité requise , la légitime révolte circonstanciée qui convenait.
    Je suis navré, mais la priorité n’aurait su être “l’immigration, la fiscalité etc, ou la Turquie”, soyons sérieux, quand bien même ces sujets , quoique traités désormais, hélas en aval de ce qui se produit depuis 20 ans, doivent être débattus.
    Devant cette parodie de campagne, qui ne sert en fait qu’à masquer , bien faiblement la dérive totalitaire avérée du Système, , selon le propos même du Président de l’UE ,Monsieur Klaus, il aurait été décent de quitter la scène avant, plutôt qu’après à mon sens…
    Et au train où vont les choses, je suis convaincu que la politique de la chaise vide, en d’autres prochaînes occasions, sera bientôt recommandée par beaucoup , et non des moindres, nous aurons assurément, hélas, l’occasion d’en reparler, je n’en doute pas un instant.
    bien cordialement,

Laisser un commentaire