Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Européennes : la consigne de vote des francs-maçons

La Grande Loge Féminine de France, la Grande Loge de France, le Grand Orient de France, la Grande Loge Mixte de France, la Grande Loge Féminine de Memphis Misraim et bientôt la GLDF, la FFDH, ont signé un communiqué appelant à voter aux élections européennes, contre les candidats représentants des mouvements ou partis extrémistes, populistes, europhobes voire racistes, antisémites, homophobes. Sic.

Mais on peut voter pour les avortueurs, les euthanasieurs, les tritureurs d'embryons humains, les destructeurs du mariage, les idéologues du fédéralisme, les fossoyeurs des souverainetés, les négationnistes de l'identité..

Partager cet article

21 commentaires

  1. Cela tombe bien. J’avais justement envie de voter pour l’une des listes populistes et europhobes. Le fait que les francs-maçons le déconseillent ne fait qu’ancrer ma conviction.

  2. Voter aux élections européennes, “contre les candidats représentants des mouvements ou partis extrémistes, populistes, europhobes voire racistes, antisémites, homophobes” ?
    Mais de quels partis parlent-ils ? Vous en connaissez, vous, des partis “populistes, racistes, antisémites et homophobes”, en France ?
    Manifestement les Francs-macs perdent les pédales et n’arrivent plus à maîtriser le pédalo à la dérive qui commence à sombrer…

  3. Rien de nouveau sous le soleil.

  4. A Dijon M. Rebsamen a trouvé que le candidat frontiste avait fait “un très bon score, un trop bon score”, et au soir du premier tour alors qu’il était très en colère, l’édile socialiste membre du GOF a, selon son habitude, traité son adversaire frontiste de manière arrogante et presque injurieuse.
    M. Rebsamen se caractérise par son arrogance et sa suffisance.

  5. A la lanterne !

  6. Il faut diffuser le plus largement possible cette info, si elle est vraie

  7. Dites moi qui fait partie de la secte maçonnique afin que je ne vote pas pour lui.
    Et au gouv, on a un état des lieux des membres de cette secte, du loby LGBT et du lobby sioniste ?

  8. Sans leurs tabliers, ils sont nus et ne représentent rien !
    Ils ont déjà perdu quelles que soient les consignes de vote que personne ne suivra !
    A force de se prendre pour quelqu’un, ils ne sont personne !

  9. Encore une déclaration qui va produire l’effet inverse à celui escompté.

  10. les francs maçons préfèrent la sodomie au début d’un quelconque sentiment patriotique…..Ils ont des valeurs….. et ceux qui ne pensent pas comme eux sont des saligauds……

  11. Vive la sacro sainte démocratie !

  12. Cette consigne a pour les FM que des avantages.
    Elle ne vise explicitement personne.
    Elle est diffamatoire pour ceux qu’elle vise implicitement (le Front National, Christine Boutin).
    D’une part elle accable de tous les torts ceux qu’elle vise implicitement.
    Elle est donc inattaquable en justice.
    Etant inattaquable en justice cela sous entend qu’elle dit vrai.
    Le FN n’est ni raciste, antisémite, ni extrémiste.
    L’extrémisme est un jugement de valeur. Madame Taubira, Monsieur Peillon sont 1000 fois plus extrémistes que le FN.
    Le populisme, nouveau crime se substituant progressivement au fascisme vu l’inopérance de l’accusation, est le nouveau système d’autodéfense de nos élites politiques incompétentes voire corrompues.
    Au final qu’est-ce que le populisme ?
    “Le populisme désigne un type de discours et de courants politiques, prenant pour cible de ses critiques « les élites » et prônant le recours au « peuple » (d’où son nom), s’incarnant dans une figure charismatique et soutenu par un parti acquis à ce corpus idéologique1. Il suppose l’existence d’une démocratie représentative qu’il critique” (wikipedia).
    Il y a deux aspects :
    – la critique des élites
    – le recours au peuple
    1) A-t-on le droit de critiquer nos prétendues élites ? Assurément mais à la condition de ne pas mentir, calomnier de s’en tenir à la pure vérité.
    Contrairement au point de vue exprimé par Patrice Gueniffey dans un article du Figaro relatif aux rapports entre Paris et la province, nos élites (qui ne sont pas que parisiennes) ne sont pas dans leur globalité honnêtes.
    D’abord intellectuellement. Elles mentent et elles ne cessent de mentir.
    Chaque élection présidentielle en est l’illustration la plus éclatante : le candidat qui est élu a toujours été celui qui promettait le plus d’avantages, de privilèges, de rêves (français ou pas) et qui demandait le moins d’effort.
    Pourtant le président de la république est la clé de voute de nos institutions.
    Si tel n’est pas le cas pourquoi a-t-il fallut attendre 2007 pour qu’une réforme (insuffisante) des retraites ait lieu alors que le problème du déséquilibre des régimes était posé depuis les années 70 par Alfred Sauvy et d’autres démographes ?
    Pourquoi après avoir promis l’eden sur terre avec l’Union Européenne ne pas avouer son échec (et éviter de dire à la manière des communistes qui expliquent que si l’URSS a échoué c’est parce qu’elle n’était pas assez soviétique, si l’UE échoue c’est parce qu’elle n’est pas assez supranationale) ? Sans parler du oui à Maastricht arraché par Mitterrand en jouant de sa maladie dans les coulisses du plateau de télévision pour chloroformer Philippe Séguin ou des peuples qu’on fait revoter ad nauseam ou dont on enterre en première classe les votes (voire le traité de Lisbonne).
    Le chômage qui a toujours été le fardeau de notre Nation au point que le plein-emploi est devenu un mirage : que de promesses pourtant ! Peut-être que le fait que nos dirigeants aient eu une vision biaisée de la création de richesse n’y est pas pour rien ? Peut-être que leur formation et l’organisation de l’Etat y concourent ?
    En matière de démagogie ils en connaissent un rayon.
    Jamais quand la Gauche est au pouvoir trop d’efforts ne sont demandés à la Fonction Publique (sauf l’armée…).
    Quant à la Droite, les professionnels de la médecine de ville peuvent compter sur sa bienveillance (alors que notre système bâtard de médecine conventionnée tout en autorisant des dépassements est une cause de nos déficits).
    A chacun ses vaches sacrées.
    Elles mentent aussi quant à leur rapport à l’argent (non qu’être riche soit un crime, encore faut-il respecter les lois).
    L’affaire Cahuzac est emblématique.
    On en arrive à la probité de nos élites politiques.
    Pas une année depuis 15 ans sans qu’une “affaire” soit révélée ou connaisse des rebondissements…
    Le recours au peuple est donc une faute.
    Curieux système alors, la démocratie, qui prétend représenter des citoyens mais refuse de les écouter.
    La démocratie directe s’appuyant sur l’organisation de référendum serait le mal qui nous rongerait.
    Soit le Peuple, la Nation est le souverain, et alors quoi de plus normal que de se soumettre à ses choix, soit il ne l’est pas et alors ce n’est pas la peine de trainer dans la boue les monarchistes.
    La Suisse ne serait pas un modèle de démocratie mais le pire des systèmes perméable aux bas instincts de la plèbe.
    Pourtant, après avoir tabula rasé tout notre passé nos élites n’ont-elles pas (re-)trouvé comme dernière amarre, comme ultime anamnèse le général de Gaulle.
    Lui qui pour sauver, temporairement, la République l’a mariée avec la démocratie directe.
    Procédé finalement abandonné sauf pour des questions secondaires.
    Nos élites ont peur du Peuple.
    Tant il est vrai que la Rue est leur hantise : cruel retournement de l’histoire !
    Ils voudraient une démocratie mais sans le peuple.
    Pouvoir faire leurs grandes expériences progressistes mais sans que les cobayes ne se rebellent.
    Après le despotisme éclairé, l’oligarchie d’une prétendue élite illuminée.
    Il faut aussi tordre le cou à une légende, une de plus, sur les origines du nazisme base de l’argumentaire faussement démocrate anti-populiste.
    Hitler est arrivé au pouvoir légalement.
    Outre que les bulletins de vote comportaient une grosse case à cocher pour lui et une plus petite pour son adversaire, l’Allemagne non seulement était en faillite mais surtout en guerre civile : il se présentait avec ses SA comme l’ultime rempart contre les rouges (voir l’incendie du Reichstag) qui avaient mis à feu et à sang la Russie et qui agissaient pareillement dans les pays d’Europe orientale. Hitler a usé sans vergogne du mensonge, se présentant comme un artisan de paix mais préparant la conquête de l’espace vital germanique.
    “La campagne électorale se déroule dans un climat d’intimidation. Utilisant les nouveaux pouvoirs dont il dispose en tant que chancelier, Hitler fait cesser la parution de journaux qui critiquent le gouvernement et les rassemblements publics sont prohibés dans plusieurs localités par les autorités ; les membres de la SA perturbent les réunions des adversaires politiques des nazis et passent à tabac nombre d’opposants5. Cette « brutalisation » de la campagne électorale est favorisée par le décret présidentiel du 4 février 1933 pour la protection du peuple allemand qui donne pleins pouvoirs au gouvernement pour interdire réunions et publications, et qui est largement utilisé par Hitler contre les communistes, les socialistes et les membres du Zentrum4 ; elle est également facilitée par la décision d’Hermann Göring, en tant que ministre de l’Intérieur de Prusse, de recruter 50 000 membres de la SA, de la SS et du Stahlhelm comme auxiliaires de police, ce qui leur assure une totale impunité6” (wikipedia).
    Comment peut-on encore comparer aucun de nos pays soit-disant rongés par la vermine fasciste, raciste et la situation de l’Allemagne au début des années 30. Là est encore l’escroquerie intellectuelle.
    Où est la propagande raciste dégoulinante de haine dans le programme, le discours des dirigeants du FN ?
    Nos élites pour conserver le pouvoir, assurer un effet cliquet à leurs législations révolutionnaires et xénolâtres et neutraliser leurs adversaires ont inoculé un tel délire paranoïaque dans l’esprit des français que le moindre débile encarté au FN qui tient des propos racistes est censé représenter l’ensemble de son parti. La moindre feuille de choux négationniste lue par 10 crétins stipendiés par les RG est le symptôme d’un retour des années noires.
    Là encore la France est prisonnière de la connerie de nos élites marqués au fer rouge de mai 68 où les CRS étaient comparés aux SS et de Gaulle à Hitler.
    Reste la phobie.
    S’opposer à la création d’une europe supranationale relève de la phobie.
    De même considérer comme tous les chrétiens depuis 2000 ans que l’homosexualité est contre nature est de la phobie.
    Mais Philippe Muray a déjà tout dit dans ses exorcismes spirituels.
    « Je suis frappé depuis quelques années par l’opération de médicalisation systématique dont sont l’objet tous ceux qui ne pensent pas dans la juste ligne : on les taxe de phobie. Et personne n’ose seulement délégitimer cette expression en la problématisant (c’est-à-dire en disant ce que se devrait de dire à tout propos un intellectuel : qu’est ce que, au fait, ça signifie ?). Il y a maintenant des phobes pour tout, des homophobes, des gynophobes (encore appelés machistes ou sexistes), des europhobes, etc. Une phobie, c’est une névrose : est-ce qu’on va discuter, débattre, avec un névrosé au dernier degré ? Non, on va l’envoyer se faire soigner, on va le fourrer à l’asile, on va le mettre en cage. Dans la cage aux phobes. “
    “Une nouvelle théocratie voit le jour, attisée par les médias qui en ont furieusement besoin pour croire qu’ils existent. La nostalgie de l’«autre», de l’adversaire disparu, conduit de plus en plus d’humains à rechercher des oppositions, des mauvais objets, des méchants à réprimer pour que l’existence retrouve une signification.
    Pour ceux-là, qu’on appellera philes, la chasse aux phobes de toutes sortes est une question de vie ou de mort. Il s’agit de se transfuser du sang frais grâce à des ennemis ; et, au besoin, créer ceux-ci de toutes pièces pour se ressusciter soi-même, ressurgir de l’effroyable royaume des ombres qu’est devenu notre monde mondial, libéral et libertaire.”
    La maçonnerie et son progressisme en toc, tel un colosse, tremble sur ses pieds d’argile après que ses bastions politiques de Limoges, Nevers, Quimper soient tombés.
    Pas aux mains des patriotes hélas.
    Mais ce n’est qu’un début. Continuons le combat.
    Contre tous les mensonges.
    Contre tous les menteurs.

  13. Je suis pour le peuple et avec le peuple. Mon choix est fait .

  14. Le concept Europe tel que le conçoivent les franc-maçons n’est qu’un prémisse après celui de la création des États-Unis pour préparer le monde à la venue de l’AntéChrist. Les États-Unis n’étant que la base pour préparer la venue de l’UE. Il fallait bien un modèle à copier à ces pauvres européens pour retrouver un peu de couleur après 2 guerres mondiales fratricides qui n’ont servi qu’à mettre ces mêmes États-Unis à leur place dans le rang des nations. Et la boucle est bouclée. Pour que le monde adhère aux idées de l’Antéchrist il faut que le monde soit uniformisé et surtout sans racines judéo-chrétiennes en matière de valeurs, de morale et de principe de vie. Pour se faire il faut balayer tous les restes de cette culture dans les endroits où elle subsiste encore en vers et contre tout, j’ai nommé les nations qui ont promue et ont créée cette culture, les nations européennes. Comment? En effaçant de la mémoire des gens l’existence même de ces nations et de leur culture en créant cet amas sans âme et sans vie d’union européenne gouvernée par des gens que le peuple ne connait même pas et qu’à fortiori n’a même pas placé là. Il est malin le malin.

  15. Les francs-maçons ne veulent pas qu’on vote pour le FN? S’il y avait alors une seule et unique raison de pouvoir le faire, ce serait bien celle-là…

  16. Ces imposteurs n’ont rien à dire d’intelligent et n’ont aucun programme valable à proposer ,mais cela ne les inspirent pas à respecter autrui pour autant !
    Leur message se reduit à ceci : surtout ne changeons rien sauf en pire et en plus ,pour que rien ne change ne votez surtout pas pour ceux qui eux veulent que ce soit mieux ….

  17. LA TACTIQUE
    Le mensonge est la grande arme du diable et de ses fils les méchants. Aussi le diable est-il figuré par le serpent, et les méchants aussi adoptent le serpent comme symbole cabalistique. De là vient que la méthode propre des méchants dans leur lutte contre les peuples chrétiens soit de tendre des pièges. Ils tuent les peuples chrétiens sous l’apparence de les sauver. Ils les réduisent en esclavage au nom de la liberté. Ils les haissent sous le prétexte de la fraternité. Ils les dominent sous le prétexte de l’égalité. Ils les tyrannisent sous le prétexte de la démocratie. Ils les volent sous le prétexte du crédit. Ils les empoisonnent sous le prétexte du divertissement.
    Et par ailleurs, mentant toujours avec une merveilleuse habileté, il accuse les vrais sauveurs d’être les ennemis des peuples. Et ainsi, le Christ, l’Église, le sacerdoce, les gouvernants chrétiens, sont présentés au peuple comme de vils séducteurs.

  18. Encore une preuve d’un des mensonges évidents institutionnels de la franc-maçonnerie… “La franc maçonnerie ne fait pas de politique!”.
    C’est une organisation politico religieuse élitiste secrète … Elle ne fait que défendre sa caste de privilégiés!

  19. L’union des églises de Satan, toutes hors la loi, car non séparées de l’État, tiens à vous rappeler qu’il n’y a que deux camps, l’Église de Dieu ou celle de Satan.
    Rappelons que TOUS les membres de ces loges, sans exception, sont excommuniés et que leur choix de l’Enfer est donc EXPLICITE…

  20. Analyse de ce document…
    Les franc maçons sont de toute évidence des adeptes de la République… à partir du moment où elle est organisée par eux et pour eux… et non des adeptes de la Démocratie…
    C’est pour quand la Démocratie en France?

  21. Tout cela annonce quelque chose qui vient..Tout ce brouhaha, ces prises de positions sans fondement,ces vacuités qui cachent des forets, ces emprisonnements sans cause, ces mensonges d’état..sont autant de signes de dominants en perdition…Relisons la bible.. Cette situation est souvent décrite.. avant le jugement du monde ou de Dieu, si on y croit…Ecoutez le bruit du monde.. on y entend le pas de Dieu… mais parfois, il est précédé d’un bruit de bottes…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services