Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Européennes : du rififi chez les souverainistes

L L’alliance du MPF et du CPNT sous la bannière de Libertas n’en finit pas d’intriguer les militants souverainistes. Ainsi, Georges Martin a démissionné de son poste de Président de la fédération MPF de Seine et Marne, a créé son association de réflexion et dénonce, entre autres:

"L'alliance avec un mouvement "paneuropéen" sur lequel, ainsi que son président M. Declan Ganley, nous n’avons eu que très peu d’informations, et sur lesquels pèsent de nombreuses interrogations".

Cette critique n'est pas nouvelle. Elle se double d'un flou sur les positions même de l’alliance Libertas. On peut par exemple trouver cette phrase dans le compte-rendu de la convention fondatrice du mouvement, qui s’est tenue la semaine dernière à Rome:

«Le projet de Libertas c’est précisément que l’Europe renoue avec l’esprit du traité de Rome, avec l’Europe que souhaitaient ses pères fondateurs

Et Paul-Marie Coûteaux le faisait remarquer à Philippe De Villiers :

"Cher Philippe, je n’ai pas écrit ce que j’ai écrit depuis Maastricht pour célébrer à Rome (…) le traité de Jean Monnet. Ouvrez enfin les yeux."

On sait que Frédéric Nihous, président du CPNT, n'est pas eurosceptique. Edouard Fillias, l'ex-président du parti eurofédéraliste Alternative Libérale, serait en charge, via son agence de communication, de la campagne virale de Libertas. Lors de cette même convention, Lech Walesa, invité par Ganley, s’est vu conspué par les… partisans de Libertas Pologne. Le même Walesa a même déclaré :

W «Ce projet européen a tous les ingrédients pour devenir une force historique positive dans le monde et grandir encore plus que ce qu’il est maintenant. Mais pour que cela arrive, nous devons tenir compte du message de Libertas et mettre les gens au cœur du projet.»

Cette prise de parole de Walesa a fait grand bruit en Pologne, Walesa affirmant ne pas soutenir Libertas et n’avoir parlé à cette convention que pour l’argent. 2 jours auparavant, Walesa se produisait à Varsovie à la conférence du Parti Populaire Européen, dont fait partie l'UMP. Pour les européennes de juin, Walesa s’est engagé au sein du parti majoritaire en Pologne, le PO (parti de la plate-forme civique polonaise), affilié au PPE.

Michel Janva

Partager cet article

12 commentaires

  1. Rien de bien nouveau sous le soleil.
    Les pères fondateurs démocrates chrétiens on nous les ressort à toutes les sauces.
    C’est comme quand la droite parle de gaullisme. Bref, c’est tarte à la crême…
    Mais bon, pas vraiment de quoi en faire un flan… y a pas plus urgent ?
    S’unir un minimum pour limiter la casse ?
    Après, moi je m’en fiche pas mal. Je suis loin d’être un démocrate. Mais si on pouvait quand même embêter nos chers médias, sarko et les gauchos, ce serait déjà une belle petite victoire.

  2. MPF + CPNT, ça me choque pas, au contraire.
    L’idéal étant évidement de pouvoir y rajouter le FN.
    Rêvons un peu…

  3. Quand vous évoquez le fait que l’allaince Libertas intrigue les souverainistes, il s’avère surtout que c’est P.M Couteaux qui catalyse ce mouvement d’humeur.
    Que faisait-il donc les 20 et 21 septembre dernier, à l’Espace Cardin, aux cotés de Declan Ganley ?
    N’est-ce pas la déception de ne pas avoir été choisi comme tête de liste qui motive ses prises de position ?
    De plus, le fait de ne pas avoir “conclu” avec N. Dupont-Aignan ne doit pas arranger son humeur…

  4. Ces “nouvelles” sont connues et dénoncées depuis le début par le Front National, dont le souverainisme et le combat contre l’euro-mondialisme ne font, je crois, aucun doute pour quiconque.
    Mais comment s’étonner après avoir eu 20 vingt fois le même scenario sous les yeux: alliance de la carpe et du lapin du MPF (un jour avec pasqua, un autre avec libertas, tiens, bizarre, jamais avec Le Pen…)? Que faut-il donc pour desciller les yeux des gens!
    L’opportunisme politique du MPF, même si j’apprécie toujours écouter les propos de son leader, aura fait sa perte et surtout la perte de sa crédibilité: on ne peut impunément revendiquer le vote des électeurs patriotes et s’allier toujours avec les européistes du RPR puis de l’UMP pour gagner 2 sièges de députés en Vendée…
    Espérons cette fois que les patriotes sauront séparer l’ivraie du bon grain et voir QUI défend la France et ses enfants face au péril démoniaque de l’euro-mondialisme assassin!
    C’est en tous cas ce qu’indiquent les derniers sondages, Deo gratias…

  5. Ne nous moquons pas trop de Libertas : la droite nationale historique, au XIX ème entre monarchistes, puis au XXème, depuis l’AF et les monarchistes, en passant par le FN, a connu tellement de scissions et sécessions, qu’on finit par se demander si cela n’est pas une marque de notre imperfection et inaptitude intrinsèque à combattre efficacement le système issu de 1789.
    Cette crise au sein de Libertas est une leçon de modestie pour P de V., mais aussi pour tous.
    Car le 8 juin au matin, il faudra faire les comptes d’un camp souverainiste qui ne semble pas du tout se mobiliser pour aller voter…..

  6. Bonjour,
    Je crois que ce post n’est pas très constructif et ne fait que nuire aux souverainistes. Il serait juste de préciser que ces allégations viennent d’un blog soutenu par libération (http://europeennes.blogs.liberation.fr/campagne/2009/05/le-myst%C3%A8re-libertas.html)
    Il faut donc être très dubitatif sur ce qu’ils avancent… La gauche nous veut rarement du bien, ce qui est plutôt bon signe!
    Tout d’abord, le départ de Georges Martin est marginal (ce n’est qu’un président parmi une centaine!)
    Ensuite, Paul-Marie Couteaux a toujours soutenu Libertas jusqu’au jour où il a su qu’il ne serait pas tête de liste en Ile de France… Ca laisse dubitatif sur les motivations réelles de Paul-Marie.
    Concernant la position de Declan Ganley, il a clairement dit lors de la conférence de presse du mois de mars qu’il s’y opposait et Libertas alancé une pétition contre cette adhésion!
    Pour ce qui est des logo, le nom de Philippe de Villiers et celui de Frédéric Nihous sont respectivement suivis de MPF et CPNT… bref les références sont bien là!
    Enfin, Libertas milite pour une Europe de la liberté et des libertés, dont le fonctionnement démocratique permet à chaque peuple d’exprimer son identité et de choisir librement son avenir. C’est en complet avec une démarche souverainiste qui souhaite que les peuples est la liberté d’être en désaccord!
    Un militant souverainiste convaincu de l’intérêt de Libertas!

  7. On vous l’avait bien dit!

  8. J’ai assité à cette convention.
    Tout d’abord, pour bon nombre d’entre nous, Libertas n’est qu’ un strapontin, une courroie de transmission pour tenter de placer nos hommes politiques dans dans l’ assemblée européenne. RIEN D’AUTRE. Et surtout pas une fédération de souverainistes européens qui serait représentée par un parti.
    Les moyens mis en oeuvre par Declan Ganley doivent servir à ce seul but.
    Nous verrons plus tard si il y a lieu de suivre ou de ne pas suivre un libéral comme D.G. Toutefois, je tiens à signaler que c’est le seul qui a invoqué Dieu, en déclarant en Anglais : God save Europa. (Il aurait put dire God bless Europa..).
    Par contre, sa directrice de communication ne semble pas apprécier les attaques directes contre les F.M., les parpaillots,les islamistes et les adorateurs de Mammon !… que j’ avais mentionné en lui adressant mes ‘Joyeuses Pâques’…
    J’en prend note..

  9. Ma remarque ne portera que sur un point de ce post : les convictions politiques de l’agence de comm’ qui est ou serait (je ne peux rien affirmer) en charge de la campagne.
    En matière de choix de fournisseur, comme chef d’entreprise, je me soucis avant tout du rapport efficacité/coût quand je choisis un prestataire. S’il s’avère qu’à rapport efficacité/coût un des prestataires possibles a l’avantage d’être de ma chapelle (religieuse, mais aussi politique, universitaire ou géographique), je le retiens en priorité.
    Il en est de même pour le MPF quand il choisit ses fournisseurs.
    En l’espèce, le choix d’une agence de comm’ pour la campagne du MPF a répondu avant tout à des critères d’efficacité/coût (le MPF surveille de très près ses moyens : notre budget annuel est égal au coût du ‘happening’ de Sarko pour son intronisation à la tête de l’UMP il y a 3 ans. 1 jour-budget UMP = 1 an-budget MPF).
    Inversement, une entreprise ne peut pas choisir de ne travailler que pour des entreprises, associations, organismes, collectivités locales ou partis qui ont les convictions de son dirigeant (surtout s’il est souverainiste !).
    il faudrait parfois nuancer le propos (je me vois mal devenir le sous-traitant du PC ou du NPA !) mais la règle est quand même bien là.

  10. Le MPF a viré un président de fédération sur dix en pleine campagne électorale.Dans l’armée romaines on appelait cela la décimation (on exécutait un dixième des légionnaires, pour obtenir la soumission des autres). Liste des départements en “attente de la nomination d’un président de fédération : 10,23,36,43,51,63,77,90.Pour la Manche et le Calvados, comme pour les deux départements de Corse, c’est la même personne.
    Pour vérification : http://www.pourlafrance.fr/federations/
    Mais à part cela, il n’y a pas de problèmes chez les souverainistes. Juste P.M Couteaux qui ferait une petite crise de nerfs !

  11. Je trouve certains commentaires hallucinants…
    Notamment celui de Chris du Fier, que je sais être membre du mpf pour avoir débattu avec lui sur Marianne. Comment pouvez vous dire “Les moyens mis en oeuvre par Declan Ganley doivent servir à ce seul but”
    J’aimerais quand même vous rappeler que le financement d’une campagne électorale par l’étranger est strictement interdit par la loi! Je suppose qu’il y a même des incriminations pénales à ce sujet!!! Votre aveu est pour le moins problématique et embarassant!
    Pareil pour Olivier Arcachon, qui ne semble pas avoir compris que l’opposition droite-gauche n’est plus vraiment le problème. Dois-je vous rappeler que Philippe de Villiers utilise souvent le terme d’umps? Par contre, le débat sur le protectionnisme relève d’un véritable clivage, et Edouard Filias est pour un libre-échangisme dans son ultra-libéralisme étriqué. C’est donc vraiment comparable à devenir sous-traitant du NPA s’il y en avait un!
    Enfin, les courriels de militants FN m’attristent. Philippe de Villiers n’aurait jamais dû leur laisser l’occasion de tisser leur toile et ne jamais leur donner prise. Au lieu de cela, sa lamentable tentative d’opa hostile a été un échec retantissant!
    Nicolas Dupont-Aignan, lui, sans jamais rien céder sur les principes, a su ne jamais se compromettre avec la démagogie haineuse du FN, et aujoud’hui il est en passe de remporter son pari.
    En 2009, osons une Europe différente!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services