Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Eugénisme

Eugénisme : un couple poursuit un médecin pour n’avoir pas rapidement prévenu que leur enfant était porteur de la trisomie

Eugénisme : un couple poursuit un médecin pour n’avoir pas rapidement prévenu que leur enfant était porteur de la trisomie

Dans une tribune publiée dans Valeurs Actuelles, Jean-Marie Le Mené dénonce :

« La loi Veil a inventé le mensonge qui transforme la mort en soin. »

Nouvel exemple avec ce médecin, qui a comparu, mardi 26 janvier devant la chambre disciplinaire normande de l’ordre des médecins, car un couple lui reproche « deux mois de retard » de diagnostic de trisomie 21 chez l’enfant qu’ils attendaient. L’existence de cette anomalie ayant été confirmée par la suite, ils ont eu recours à l’avortement.

Une première échographie avait été réalisée au cabinet du Dr R. en juillet 2018. Le gynécologue avait estimé que la grossesse, démarrée fin mai, devait arriver à son terme fin février 2019. À l’issue d’une seconde échographie, qui n’avait pas révélé d’anomalie, le spécialiste avait prescrit une analyse sanguine, prévue dans le cadre du dépistage de la trisomie 21.

La femme a affirmé n’avoir jamais reçu le résultat de ce test réalisé à la mi-août. Malgré des appels téléphoniques, elle n’avait pas réussi à joindre le médecin, parti en vacances et dont le cabinet devait fermer ses portes jusqu’à la fin de l’année pour des travaux.

De nouvelles analyses avaient alors été effectuées jusqu’à ce que l’anomalie soit finalement décelée en octobre, conduisant à la décision d’éliminer l’enfant.

Le couple reproche au médecin un manquement à l’information et à la continuité des soins, pour n’avoir pas été orienté vers un autre professionnel. Le Conseil départemental de l’ordre des médecins de l’Eure s’est associé à la plainte du couple. Le médecin avait plaidé l’erreur d’acheminement du courrier : il leur avait adressé en reprenant l’adresse mentionnée par le laboratoire, mais qui était erronée.

Partager cet article

3 commentaires

  1. C’est monstrueux !
    Peut être seulement un faux positif…

  2. En quoi le fait d’avoir été prévenus plus tôt aurait changé quoi que ce soit à l’issue (fatale) de cette grossesse ? Ces gens sont des hypocrites.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services