Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay / L'Eglise : L'Eglise en France

Etudiants de l’ICES vs lobby LGBT : la cause est juste mais pas les moyens donc les sanctions sont justes !?

Etudiants de l’ICES vs lobby LGBT : la cause est juste mais pas les moyens donc les sanctions sont justes !?

Le communiqué de l’évêque de Luçon, Mgr Jacolin, est une pépite :

Il y a un mois, des étudiants de l’ICES ont provoqué un incident public en bousculant des personnes qui tenaient un stand LGTB [sic !] sur la place Napoléon à la-Roche-sur-Yon.

A la suite de quoi, les conseils de discipline prévus par le règlement intérieur auquel les étudiants et leurs familles ont souscrit ont pris des sanctions à l’encontre des élèves concernés. Ces sanctions me paraissent justifiées et proportionnées à la gravité des fautes de chacun.

Ces étudiants m’ont écrit en me demandant de les rencontrer. Je leur ai donné rendez-vous. Un seul s’est présenté. Je l’ai écouté et je lui ai exprimé mon sentiment sur cette affaire en le chargeant de le transmettre aux autres étudiants concernés.

Je regrette que certains d’entre eux aient cru bon faire paraître sur des réseaux dits « sociaux » la lettre qu’ils m’avaient personnellement adressée sans préciser que j’avais accepté de les rencontrer. Cela montre, hélas, un manque de discernement, sinon d’honnêteté, qui ne plaide pas en leur faveur.

Sur le fond de l’affaire, lorsqu’on se dit chrétien, la justesse d’une cause qu’on défend ne justifie jamais l’emploi de moyens violents. Rappelons-nous ce que disait saint Pierre aux communautés chrétiennes qui avaient à souffrir pour leur foi :

Soyez prêts à tout moment à présenter une défense devant quiconque vous demande de rendre raison de l’espérance qui est en vous ; mais faites-le avec douceur et respect. Ayez une conscience droite, afin que vos adversaires soient pris de honte sur le point même où ils disent du mal de vous pour la bonne conduite que vous avez dans le Christ. Car mieux vaudrait souffrir en faisant le bien, si c’était la volonté de Dieu, plutôt qu’en faisant le mal.

Pour terminer, je tiens à redire publiquement toute ma confiance et ma reconnaissance à Monsieur Eric de LABARRE et aux équipes de l’ICES pour leur travail remarquable au service de la croissance intellectuelle, humaine et chrétienne des jeunes étudiants.

Je profite de l’occasion pour annoncer que, conformément aux statuts canoniques de l’établissement je reconduis Monsieur Eric de LABARRE pour trois ans dans ses fonctions de Président de l’ICES.

✠ François JACOLIN

évêque de Luçon, chancelier de l’ICES

Je ne ferai pas d’autre commentaire, Mgr Jacolin pourrait me dire que leur emploi n’est pas justifié…

Il faut tout de même reconnaître que nous assistons à un mouvement de fond en faveur des revendications LGBT, comme le montre cette autre affaire :

Le P. Robert Chisholm, curé de la paroisse Saint-Grégoire-le-Grand, à Picton, dans l’Ontario, avait simplement « rappelé » à ses paroissiens que « les catholiques et les autres chrétiens ne doivent pas participer aux manifestations LGBTQ2 du “mois des fiertés”, tenues ce mois, qui promeuvent une culture et encouragent des activités contraires à la foi et à la morale catholique ».

Apparemment il est le seul curé canadien à avoir osé dire de telles choses. Parce que l’archevêque de Kingston a publié une déclaration officielle concernant uniquement « une annonce du bulletin paroissial de la paroisse Saint-Grégoire-le-Grand de Picton ». L’archevêque souligne que cette annonce a été faite sans l’aval de l’archevêché, que le message « ne reflète pas l’esprit de charité accompagnatrice et de compassion qui doit toujours caractériser notre foi », et que l’archidiocèse « regrette toute blessure que ce propos inapproprié a provoquée ».

Faudra-t-il brûler le catéchisme de l’Eglise catholique ?

Partager cet article

29 commentaires

  1. “mais pas les moyens”,
    ont-ils posé une bombe?
    ont-ils agressé physiquement les membres LGBT?
    y a-t-il eu ITT?

    un chahut étudiants sans conséquence ni plus ni moins, encore un évêque et un directeur qui se ridiculisent , trop préoccupés du qu’en dira-t-on

  2. Le vocabulaire employé par l’évêque est stupéfiant: “l’emploi de moyens violents”. Quelques ballons crevés, une table renversée. Il faudrait que l’évêque se renseigne sur ce qui se passe dans le public et les sanctions disciplinaires correspondantes. Un exemple récent: agression filmée d’un élève, attouchements…Sanction: zéro
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/quand-un-rectorat-invalide-la-sanction-prise-par-un-college-20190617?utm_source=app&utm_medium=sms&utm_campaign=fr.playsoft.lefigarov3

  3. J’aurais été curieux de lire le communiqué dudit évêque après l’épisode des marchands du temple !

  4. Le lobby LGBT est hyper puissant et malheureusement même certains évêque s’y soumettent…c’est attristant car finalement quels pasteurs courageux avons nous ? bien peu…Au nom de la charité il n’y a plus de VERITE et c’est très grave ! Prions pour que de vrais pasteurs nous guident dans ces temps si troublés !

  5. PS Attention important: Il a été dit dans un précédent article du Salon Beige “Nous ne reviendrons pas sur le rôle du gestionnaire de la communication digitale, Cyril Pasquier, qui fut la face publique d’un ralliement volontariste à la cause LGBT.” (salon beige du 13 juin)
    SI les fonctions de ce monsieur consistent à être webmaster (à vérifier ce que sont les fonctions de Directeur de la communication digitale), les étudiants et professeurs doivent faire extrêmement attention aux mails qu’ils s’envoient les uns les autres avec une adresse mail liée à l’ICES. Je crois que techniquement le webmaster a la possibilité de lire les mails émis ou reçus sur des adresses électroniques l’établissement, ce qui permettrait de repérer les mauvais sujets.
    A vérifier et faire attention donc.

  6. Comme je l avais écrit lors de la rédaction de cette lettre il y a quelques jours, il n y avait rien à attendre de la hiérarchie ecclésiale, surtout quand elle va sans le sens du progressisme et ne veut pas faire de vagues, le poisson pourrit par la tête.

  7. Donc, pas de charité chrétienne et fraternelle non plus du côté de l’évêque de Luçon, Mgr Jacolin.
    La pression médiatique est tellement forte qu’aucune voix s’élève du côté de clercs tétanisés (obéissance à l’épiscopat oblige) pour apporter un peu de réconfort à des étudiants qui bousculent des personnes devant un stand LGBT.
    Sacrifiés sur l’autel de nos adversaires sans la moindre compassion par la part de notre hiérarchie.
    On demande à ces jeunes un comportement irréprochable mais, “que celui qui n’a jamais péché jette la première pierre” alors (visiblement le cas de cet épiscope).
    Encore une fois, seuls les fidèles laics peuvent se mobiliser pour défendre la foi. Quelle triste époque! Sûrement pour un plus grand bien à venir, Deo gratias.
    Question: existe-t-il une collecte pour venir en aide à ces pauvres étudiants?

  8. Nos évêques n’ont plus que paix, douceur et miséricorde… à la bouche, mais nous avons également un Dieu de Justice. Le tout est de discerner la ligne de crête. Dans notre société impie, dire que l’homosexualité est un péché, est dorénavant pris comme une violence et le Christ lui même serait censuré.

    «Je suis venu jeter le feu sur la terre» (Luc 12,49); «Je suis venu non pas pour apporter la paix, mais l’épée» (Matthieu 10,34). Jésus traite ses contemporains de «race de vipères» (Matthieu 12, 34), manie l’imprécation («Malheur à toi…»), chasse les marchands du temple de Jérusalem et les invective: «Ma maison sera une maison de prière, mais vous, vous en avez fait une caverne de bandits» (Luc 19,46). ”

    Miséricorde ET Justice… éternel débat qui semble divisé, A TORT , les cathos “progressistes” d’avec les “tradis”.
    Évêques, osez être cathos !… et au diable les merdias.

  9. Notre Seigneur n’a pas dû lire Saint Pierre lorsqu’il chassa les marchands du Temple…

    Quant à l’évêque, on a du mal à comprendre sa rigidité. Contrairement à ce qu’il écrit, cette sanction semble totalement disproportionnée puisque face à des personnes “bousculées” (en dehors du cadre de l’école qui plus est) nous avons des jeunes à l’avenir compromis. Un père peut-il être aussi impitoyable face à des enfants qui demandent pardon ?

    Puisqu’il est question d’Ecriture sainte, voici deux passages à méditer :
    “Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.”
    “Ne jugez pas, pour ne pas être jugés; le jugement que vous portez contre les autres, sera porté aussi contre vous; la mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous.”

  10. L’argent étant le nerf de la guerre, il suffit de faire pression auprès du diocèse avec le denier du culte et le suspendre temporairement ou définitivement en expliquant par courrier ce geste. Ce n’est pas très chrétien mais la réaction de l’évêque ne l’est pas plus. Alors pourquoi se gêner ?

  11. Je voudrais rappeler que lorsque des femen ont profané Notre Dame de Paris, s’y promenant seins à l’air et endommageant une cloche, elles ont été relaxées.
    La “faute” de ces étudiants de l’ICES ne mérite pas la moindre punition dans ces conditions.
    Abbé Bernard Pellabeuf

  12. Donc acte . Création d’une jurisprudence au sein de cette école. tout élève qui crevera des ballons ou invectivera un gars lmpt ou pro vie ou anti euthanasie dans la rue sera viré de l’ices.

  13. “Sur le fond de l’affaire, lorsqu’on se dit chrétien, la justesse d’une cause qu’on défend ne justifie jamais l’emploi de moyens violents.” dit l’évêque dans cette “pépite”.

    Alors pourquoi justifie-t-il les moyens extrêmement violents utilisés par le monsieur auquel il renouvelle sa confiance pour 3 ans à la tête de l’ICES ? Pour lui, crever un ballon et renverser une table c’est violent mais exclure à vie des étudiants chahuteurs ne l’est pas. C’est un point de vue matérialiste curieux pour un évêque. C’est de l’hypocrisie; au service de quoi? je me le demande. Mais peut-être cet évêque n’est-il pas chrétien?

  14. @pailler: croyez-en mon expérience, les directions diocésaines et autres chefs d’établissement catholiques voient tout ce que leurs employés, élèves et autres écrivent sur internet, et en effet en profitent pour faire la chasse aux “déviants” qui “pensent mal”. Croyez-moi, l’enseignement catholique est gangrené et la liberté d’expression y est très limitée, sous des dehors de miséricorde et de tolérance. Cette histoire et cette réaction ne me surprennent pas. Ils sont entre gens “bien” et craignent plus que tout les passionnés, les “extrêmes”, le feu de l’action. Notez que toute notre époque est ainsi, c’est une époque sans génies, sans grands hommes. Dans l’entreprise, si on a un différent avec son chef, il est recommandé d’aller voir le n+1 pour être écouté et défendu, ou d’aller voir une instance externe; mais dans l’enseignement catholique, si vous allez voir le n+1 ou une instance “autre”, vous tombez toujours sur des gens “du système”, appartenant au diocèse, qui vont donc forcément se défendre les uns les autres. Face à ce système, il est impossible de se défendre. Il n’y a pas de soupape de sortie à l’enseigement catholique. Ces gens se cooptent. Celui qui est différent, doit soit être fort, soit être exécuté. Au nom de ce qu’ils appellent la miséricorde, mais qui peut sembler bien souvent un grand manque de charité. En effet on ne compte plus par exemple les professeurs maltraités qui ne peuvent trouver à qui parler de leurs problèmes. Ah ça… j’en aurais à raconter… enfin bref. Sachez qu’en effet on est lus, regardés, vérifiés… c’est assez stressant. Il faut être fort et pouvoir expliquer ses pensées, ses actes… ne pas être un passionné, faire des actions de manière instinctive, car on ne vous le pardonnera pas. La “prudence” recommandée dans l’Evangile doit s’exercer aussi face au système de l’enseignement catholique. Il est à certains égards profondément décevant. Et ces gens ont toujours le sentiment d’être des sages, des gentils, des pieux… parce qu’ils ne sont pas passionnés, pas audacieux, pas vraiment courageux. C’est triste… c’est notre époque. Elle casse les élans, les forces, les révoltes, pour un ronron qui est en effet assez loin de l’audace demandée dans l’Evangile.

  15. Il est pourtant des circonstances où la fin justifie les moyens, sans quoi cet évêque Cauchon ne serait pas en poste aujourd’hui pour oser enseigner le contraire, tout simplement parce que la Chrétienté ne serait jamais parvenue à s’imposer comme religion dominante et comme matrice de civilisation ! Et ce d’autant plus qu’à d’autres époques l’Eglise était beaucoup moins regardante quant aux moyens de parvenir à ses fins temporelles et spirituelles… Et alors ? Doit-elle s’en excuser ? Bien sûr que non ! C’est le rapport de force qui fait l’histoire, point barre ! Mais ce qui est sûr, c’est que si cette institution continue comme ça avec une telle mentalité de Bisounours, encore une ou deux décennies, elle va en sortir de l’histoire, et vite !
    Autre cas de figure : pourquoi considère-t-on aujourd’hui à juste titre comme des héros les maquisards et résistants de 1940-44, alors que question violence, c’était tuer l’ennemi ou être tué ! Au nom de quoi ces jeunes ne serait-ils pas, d’une certaine façon par leur courage, des héros de notre époque ? Parce que nos nos élites laïques et ecclésiastiques seraient mortes de trouille à l’idée de contrarier un certain lobby qui “n’existe pas”, dont dépend étroitement la succursale LGBT ? Pour ne pas faire de vagues et être toujours du bon côté du manche ? Pour le reste, je rejoindrais le post précédent d’ODE, ce qu’il décrit est particulièrement édifiant… Pourtant, il va bien falloir que des héros sortent du bois, mais ce qui semble sûr, c’est qu’ils pourront sortir de partout, sauf de l’Eglise Catholique officielle : triste époque…

  16. Cet évêque est un clérical “mondain” qui se préoccupe davantage du qu’en dira-t-on, plutôt que des lois de Dieu.
    Voyons ce qu’en dira le pape François, puisqu’il a déjà publiquement fustigé le cléricalisme et les catholiques mondains.

  17. Et que penses-t-il des simulacres profanatrices de “messe” faite par les sodomites??
    Mon Dieu nous sommes au fond du gouffre…

  18. Je suis d’accord avec la nécessité de contrer la dictature LGBT et le manque de courage de beaucoup d’évêques
    Je n’approuve pas les sanctions disproportionnées de l’iCES
    Cependant ici désolé je trouve l’action de ces étudiants puérile et stupide
    On ne voit pas en quoi elle fait avancer notre cause

  19. Si Mgr Jacolin n’était pas évêque j’appellerai à ne pas le nommer évêque, mais là…

    Suite à la lettre des étudiants j’avais fait le vœu que l’évêque ne se discrédite pas afin de ne pas discréditer l’église.
    C’est raté…

    Je relève toutefois que Mgr Jacolin et Mgr Jacolin ne sont pas d’accord entre eux… Il y a le Mgr Jacolin qui parle d’une bousculade et le Mgr Jacolin qui parle de “l’emploi de moyens violents”… Or ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire viennent aisément !
    J’en déduis une certaine confusion révélatrice d’un malaise venant s’ajouter au manque de charité et au déni de justice à peine supportable chez un Macron mais beaucoup moins chez un “Mgr”.

  20. lacheté des clercs, les évêque Cauchon qui préfèrent sanctionner des jeunes catholiques mais qui ne disent rien quand leurs églises brulent et pire, font réciter des versets du coran en chaire!

  21. Merci d’avoir pris le temps de détailler tout cela. Ce que je veux dire, c’est qu’il faut, compte tenu de ce risque d’espionnage que vous confirmez, prendre des habitudes de prudence pour ne pas subir de chasse aux sorcières. C’est quand même simple de communiquer avec ses amis avec une adresse hors ICES !
    Vous semblez le déplorer, mais comment faire autrement? Ce n’est pas la peine que dans un tel contexte, des jeunes ou des professeurs de l’institut soient saqués ou autre. Ils doivent construire leur avenir. En même temps il faut qu’ils continuent à échanger, à se soutenir les uns les autres, c’est la seule solution. Attention aux mails groupés aussi, qui permettent de récupérer la liste des “sympathisants”. Les mails groupés doivent toujours être en “copie cachée”.
    Un jeune que je connais a été admis dans un prestigieux établissement (public). Là-bas, c’est le même délire d’associations hyper revendicatives et toutes puissantes – avec la bénédiction de l’administration. Quand les étudiants s’adressent à ces associations sans utiliser l’écriture inclusive, on ne leur répond pas (je parle bien des associations, pas de la direction mais ce n’est quand même pas normal dans la mesure où ces associations reçoivent des subventions et des missions (culture…) pour théoriquement tous les étudiants.
    La plupart des étudiants qui sont là-bas ne sont absolument pas militants, ils s’intéressent à leurs études et point barre. Mais ils ont saturés du comportement de ces bandes d’excités. Ce jeune ne se sentait pas, à l’époque, concerné par le débat sur le mariage pour tous. Ce n’était pas son problème, “qu’ils fassent comme ils veulent”. Il constate désormais que ça devient son problème, puisque le vote du mariage pour tous, finalement affecte désormais sa liberté d’expression. Je pense qu’une majorité silencieuse est en train de se former, pas forcément chrétienne d’ailleurs, et qui commence à être vraiment soûlée par les outrances de ces gens.

  22. Encore un évêque qui fait au pantalon devant la gaystapo. Il se sert de St Pierre, mais St Pierre avait vécu avec le Christ, St Pierre était un saint, est-ce que ce Mgr est un saint alors s’il ne l’est pas pourquoi demande-t-il à des jeunes de l’être. Malheureusement l’Eglise est gangrénée par des gens de cet acabit c’est pourquoi elle est si mal en point et cela dure depuis les années 60, Ils ont mis au pilori Mgr Lefebvre et il y a encore des évêques et des pr^tres qui continuent à le crucifier en disant que la FFSPX n’est pas catholique, sauf que eux( les prêtres de La FFSPX) ne dérogent pas à la FOI, ils appellent un chat un chat et un homo un homo et que sa façon de vivre est contre nature, mais aujourd’hui nos évêques fonctionnaires sectaires au plus haut degré ne tolèrent pas qu’on ne pense pas comme eux, il faut être bisounours , la miséricorde ils verront quand ilds vont arriver là-haut, s’ils n’ont pas fait leur boulot, ce que c’est que la miséricorde.
    Et comme quelqu’un l’a dit plus haut coupez-lui les vivres et vous verrez s’il a un peu d’intelligence qu’il commencera à réfléchir et changera de position sauf s’il est indécrottable . C’est vrai que ce que je dis n’est pas très charitable mais il y en a marre de voir ce qu’ils ont fait de l’Eglise qui est en France. Pire que des politiques, ils ne supportent aucune contradiction, ils ont oublié qu’ils étaient les serviteurs du troupeau

  23. @Brigitte ” Ce n’est pas très chrétien” (de faire la grève du denier du culte). Si ! c’est chrétien dans la mesure où un chrétien doit agir avec discernement, ne pas supporter la commission d’une injustice…Et si ce chrétien tient à faire des dons, il ne manque pas d’œuvres charitables pour réaffecter la somme.
    Soutenons la GREVE DU DENIER DU CULTE dans ce diocèse.

  24. @sivolc
    L’évêque pouvait soutenir son directeur (dans les décisions prises) sans pour cela le confirmer à la tête de l’ICES. En effet le directeur a été mauvais dans la gestion de cette crise. Les échanges que nous avons actuellement ont été suscités par l’injustice et la disproportion de ces sanctions. Et nous conduisent logiquement à critiquer la décision de l’évêque qui se serait bien passé de cette publicité. Si une grève du denier du culte est lancée, cette affaire sera ressassée pendant des mois.
    Qu’un responsable soutienne un chef de service, c’est assez courant dans l’administration. Mais d’habitude, on se ménage une porte de sortie permettant de rectifier le tir. Par ex il aurait pu affirmer qu’il faut absolument sanctionner les actes, mais qu’il y a un vice de procédure dans la décision disciplinaire et qu’il faut rejuger le cas.
    En analysant bien la décision du conseil de discipline, n’y a-t-il pas des vices de procédure? Pouvaient-ils être assistés de quelqu’un voire d’un avocat? Les délais ont-ils été respectés?…J’ai vu tellement de décisions disciplinaires invalidées dans le public que je ne serais pas étonnée qu’il y en ait une ici.
    Le règlement intérieur, concernant les sanctions disciplinaires, est-il conforme aux droits de l’homme (possibilité de faire appel, devant quelle instances, sous quelle forme?…). Et le fait de sanctionner des étudiants pour des comportements hors établissement, et sans attendre l’avis des juridictions pénales me semble peu respectueux de la vie privée (ce qui pourrait entraîner l’illégalité de ce règlement intérieur, même s’il a été signé et donc accepté par les étudiants). Ce règlement est un acte privé, mais imaginez un contrat de travail, signé par un salarié, qui ne respecterait pas la vie privée des salariés…
    Cas intéressant, nous verrons la suite…

  25. A n’en pas douter, cela ne se serait pas passer comme cela avec Mgr Castet (ancien évêque de Luçon qui a été obligé de démissionner car trop tradi, autrement dit, trop catho).

    Bref, texte lamentable et de faible portée… Mais qui ne m’étonne pas…

    Mgr jacolin n’est plus évêque en ce qui me concerne.

  26. Ce serait bien que cet évêque, la manif pour tous, Agnès Thill consacrent autant d’énergie à promouvoir la loi naturelle qu’à se revendiquer “propres”.
    @classico: Charles Péguy vous dirait que Kant a les mains pures mais qu’il n’a pas de mains. Que proposez-vous pour faire avancer notre cause? C’est facile de juger une action puérile et stupide pour hurler avec les loups. Quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage. Quelle que soit la façon de s’exprimer sur le sujet, le seul fait de s’exprimer est condamné. C’est justement le fait de faire entendre une voix discordante qui suscite l’indignation. A la rigueur, l’exprimer en silence pourrait être toléré et jugé ni puéril ni stupide, car cela apporte la certitude que notre cause n’avancera pas…
    La seule chose qui est stupide et puérile de la part de ces étudiants est de ne pas avoir mesuré l’absence de liberté d’expression et de s’être mis en danger en défendant des convictions qui ne correspondent qu’à une opinion personnelle pour ceux qui prétendent avoir les mêmes…
    Merci Monsieur l’Abbé Bernard Pellabeuf pour votre message.

  27. Mgr Jacolin rate une occasion de se comporter en chef et pasteur !
    Voilà des propos ternes qui traduisent la peur du “qu’en dira t on ?”. La troupe ne suit pas un chef qui a peur. La peur est une arme du diable pour nous dévoyer de notre conscience. C’était pourtant une belle opportunité de rappeler que l’Eglise ne condamne pas les personnes pour ce qu’elles sont mais qu’elle propose une vie saine, ajustée et unifiée. L’occasion est ratée ce qui encourage le lobby LGBT à poursuivre son oppression totalitaire: peur, culpabilité, soumission.
    Malheur aux tièdes !

  28. @classico,

    Vous dites : “Je suis d’accord avec la nécessité de contrer la dictature LGBT et le manque de courage de beaucoup d’évêques
    Je n’approuve pas les sanctions disproportionnées de l’iCES
    Cependant ici désolé je trouve l’action de ces étudiants puérile et stupide
    On ne voit pas en quoi elle fait avancer notre cause”

    En 2013 et 2014, nous avons défilé, gentiment, sans heurt ni violence, avec de zolis petits drapeaux roses et bleus… Nous avons même déposé une pétition vérifiée et validée par huissiers auprès du CESE, tout ça bine, propre, bien dans les règles, une façon de faire qui a dû bien plaire à Mgr Jacolin…. Et, qu’avons nous obtenu ? La loi est passée, la PMA est sur le principe validée, et la GPA le sera d’ici +/- 5 ans.

    Alors, je vous écoute, on fait quoi …?

    Ces jeunes ont mille fois raisons, leur action n’était ni puéril et encore moins stupide, et rappelons qu’il n’y a eu aucun violence (les 2 ITT annoncées sont des simulacres et dû uniquement au fait que des LGBT aient tenté d’agresser un des jeunes resté en fin de cortège. Cf. vidéos). Pour le moment, ils n’ont fait qu’émettre une opinion “homofolie ça suffit !”. Pour le moment.

    J’attends avec impatience vos bons conseils en la matière…

  29. @pierrot: grand merci pour votre commentaire que je partage intégralement!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services