Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

“Etats-Généraux” : la génération de 68 réunie à Lille

Lu sur Nouvelles de France, un premier compte-rendu des Etats-Généraux du christianisme :

E "Une assemblée plutôt âgée, et très souvent lectrice de La Vie, inquiète du décalage entre l'Église actuelle et sa propre foi. "Humanae Vitae (encyclique de Paul VI sur l'avortement et la contraception, publié en 1968 NDLR) marque un retrait par rapport au Concile", déplore par exemple Jean-Pierre Mignard, avocat qui plaide pour "un nouveau concile partant de la base""Il faudra bien qu'un jour l'Église reconnaisse qu'elle s'est trompée sur la sexualité, comme elle l'a fait pour Valladolid", continue le catholique socialiste, applaudi par une grande part de l'assemblée. "J'ai
connu une femme qui avait été violée et qui se trouvait enceinte. Et
pour moi c'est une grande question. Une grande question…"

s'interroge Jean-Marie Devulder, diacre qui vient au secours des
sans-papiers
de Calais. Dans l'amphi, les intervenants sont plus francs :
"Je ne suis pas d'accord avec monsieur Tugduall Derville, comment pouvez-vous être certain de détenir la vérité ?"
demande un participant au délégué national de l'Alliance pour les
Droits de la Vie, association pour la dignité de l'embryon, pendant le
débat "un chrétien peut-il se mettre hors-la-loi ?". "Nous
les jeunes, on ne se pose pas du tout ces questions. Moi, je suis
d'accord avec Benoît XVI… Je ne me reconnais pas dans l'assemblée"
,
se plaint à la sortie un étudiant à un professeur de théologie à
l'Iifac, une structure rattachée à la Catho, qui lui répond : "C'est une génération qui a été marquée par Mai 68. Mais n'hésitez pas à vous exprimer, pour montrer justement un autre visage de l'Église…"

Mais la jeunesse
brille par son absence
. […] "C'est La Vie qui organise, ça me donne tout de suite moins envie d'y aller", explique Jean-François, jeune professionnel proche du Chemin Neuf. "Les lecteurs de La Vie, pour moi, c'est ces cathos qui se retrouvent le soir mais ne vont pas à la Messe le dimanche", poursuit-il. En quittant une conférence, Pauline, étudiante en Master d'Histoire, est très remontée : "Ce
sont des gens qui ont un malaise dans leur foi, et veulent adapter
l'Eglise à eux plutôt que le contraire
. Ils n'y connaissent absolument
rien et ils veulent s'exprimer quand-même. Valladolid, par exemple… Et
puis ils se plaignent que l'Eglise ne bouge pas, mais c'est eux qui ont
du mal à bouger !
"
[…] Tout ça fait plutôt sourire Gabriel, étudiant lui aussi, de sensibilité plutôt traditionnelle : "Fallait-il
attendre autre chose? La simple proposition "d'Etats-Généraux du
christianisme", organisés à l'initiative d'un simple journal
franco-français au bord du dépôt de bilan fait un peu sourire
…"
"

Partager cet article

13 commentaires

  1. à quelle partie du concile fait-il allusion ?

  2. L’article de Nouvelles de France est très bien vu. Mais que celà ne décourage pas justement les jeunes cathos de venir y porter une autre parole, une autre image.
    Qu’on ne les laisse pas, ces “anciens”, porter un message en lequel nous ne nous reconnaissons pas.
    (Faut se faire violence, parfois, surtout quand on voit certaines interventions de l’audience, mais leur maladresse est plus touchante qu’influente, aujourdh’ui. Et c’est là où il faut y aller)

  3. Bien que protestant, j’ai pris la peine de m’informer sur la controverse de Valladolid, et je vous recommande l’ouvrage de Jean Dumont, qui m’a servi de base de travail sur le sujet, “La Vraie controverse de Valladolid : premier débat des droits de l’homme”, et qui prend le contrepied de celui de Jean-Claude Carrière qui préfère le scandale…
    On y découvre comment l’Eglise catholique a d’emblée demandé de respecter les Amérindiens, qu’ils se convertissent ou non.

  4. Valladolid, XVI e s…pffffff
    Quel est le rapport ? En quoi l’Eglise se serait-elle trompée ? Sur l’esclavage condamné dès Jésus-Christ et dès le XII e s par les papes ?
    L’Eglise n’a pas attendue Valladolid pour dire haut et fort la Vérité !
    Tout comme pour l’embryon d’ailleurs…

  5. @ Pirluit
    Ce n’est affaire de subjectivité et d’opinion personnelles ou de sensibilité : la plupart des intervenants, à ce que m’en rapporte un ami lillois, ne sont même plus catholiques, sans qu’ils en aient clairement conscience.

  6. “Je vomirai les tièdes ” quelque part dans l’Apocalypse …

  7. Je rejoins [email protected] car ses commentaires concernant les “états généraux… Ils sont ,à mon avis, très justes. Le marasme que 68 a généré dans l’Eglise comme ailleurs est immense. Ce désir adolescent des chrétiens marqués par cette idéologie de coller aux idées du monde est à contrer. Cependant, plus le temps avance, plus je prends conscience que s’est constitué un manichéisme très malsain. En effet, la fidélité aux dogmes est bonne et nécessaire mais attention de ne pas diaboliser ceux chez qui la conscience de l’importance du respect des dogmes est entravée. Certes, je crois vraiment qu’ils font fausse route mais en les fustigeant sans arrêt, nous les renforçons dans leurs positions et sommes guettés par le pharisianime eh oui! Je connais un prêtre de gauche progressiste. C’est un ami. J’ai souvent les cheveux qui me dressent sur la tête par rapport à ses idées mais c’est le seul qui soit venu m’épauler dans la période la plus sombre de ma vie il y a quelques années. Dans cette période là pour moi, il s’est montré vraiment un digne représentant du Christ.
    Quelque soient les erreurs et les mauvais chemins doctrinaux qui sont certes à combattre, n’oublions JAMAIS que nous serons jugés sur l’amour!!!

  8. Laissez-les mourir, ces faux chrétiens ravagés et cyniques. Ils remettent tous les dogmes en cause, sauf…les leurs!

  9. Je suis de la génération de 1968. Je ne veux pas m’approprier l’Eglise pour autant. C’est elle qui m’éclaire, c’est ma mère. Merci de ne pas toucher à ma mère.
    Comment êtes-vous certain d’être dans la vérité ? Mais par la foi et par la raison.
    Pour conclure, j’aime bien la réflexion de Gabriel :
    “Fallait-il attendre autre chose? La simple proposition “d’Etats-Généraux du christianisme”, organisés à l’initiative d’un simple journal franco-français au bord du dépôt de bilan fait un peu sourire…””
    Remarque très pertinente. Moi j’ajouterais que cela me fait rire, cher Gabriel. “La Vie” aura disparu depuis longtemps et sera définitivement oubliée que l’Eglise continuera d’enseigner la Vérité.
    Et tant pis pour ceux qui auront raté le train du progrès et du développement.

  10. Lusso,
    Merci d’être constructif !
    ( dommage car ce que vous dîtes sur les dogmes est plutôt bien vu…)
    In Christo

  11. Si la date de ces Etats généraux avait été choisie en anticipant un éventuel échec du voyage du pape en Grande-Bretagne (comme les médias l’affirmaient)…et bien c’est raté !

  12. @Lusso,
    Le prêtre “progressiste” dont je parle dans mon précédent post se trompe dans son rapport à l’Eglise et à ses dogmes, c’est indéniable et il est capital de l’amener à une prise de conscience. MAIS, il n’est pas ce que vous dites à savoir un “faux chrétien ravagé et sinistre”. N’oublions pas que si le Seigneur vomit les tièdes, il maudit les pharisiens. Ces mêmes pharisiens qui ne faisaient aucune erreur doctrinale, qui étaient irréprochables sur le plan dogmatique. Mais voilà, sur le plan “cardiaque” c’était la dureté minérale si vous voyez ce que je veux dire… gravissime!

  13. Cher Michel,
    Je viens de regarder la video entre M. l’Abbé Ribeton et la “catholique” Pedotti. Cette vidéo résume à elle seule l’idéologie viscéralement anti-catholique de l’assemblée des Etats Généraux. Un soixante-huitard a même traité Benoît XVI de despote… avec l’applaudissement de la salle ! Il est aussi amusant de voir que la seule jeune qui s’est exprimée soit la plus catholique que tous les autres.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services