Etats Généraux de la Bioéthique : la mascarade organisée par le Gouvernement

Communiqué de presse de Jean-Frédéric Poisson :

Unknown-41"Pour justifier son futur projet de loi, le Gouvernement avait assuré qu’un vrai débat public aurait lieu sur les enjeux bioéthiques. Pourtant, semaine après semaine, cette consultation nationale s’apparente à une manœuvre politicienne voire à une véritable mascarade dont nous ne devons pas être dupes. Partout en France, des faits et éléments nous sont remontés sur l’organisation insincère et manipulatoire de ces états généraux de la bioéthique.

Dernièrement, Olivier PIRRA, délégué du PCD dans le Rhône, nous a informé que lors d’un débat citoyen sur la PMA organisé à Lyon le 1ermars par l’Espace de Réflexion Ethique Région Auvergne-Rhône-Alpes (ERERRA), Jean-Louis Touraine était le seul homme politique invité, sans débatteur en face. Bien connu pour ses positions anti-famille, pro-PMA et pro-GPA, il a introduit et conclu les échanges sans tenir compte de ce que les citoyens présents ont dit. Où est le débat s’il n’y a aucun contradicteur ?

Pire encore, l’organisateur de cette réunion a fait la promotion d’une journée d’échanges organisée par la clinique GIREXX au Novotel de Lyon Confluence le samedi 24 mars, où la PMA sera proposée « aux femmes seules et aux couples de femmes ». Faut-il rappeler aux organisateurs que cette pratique est illégale en France ? La loi qui autorise ces pratiques est-elle donc écrite d’avance alors que les débats ne font que commencer ? La tenue scandaleuse et illégale d’une telle journée, en toute impunité, doit être sanctionnée.

Il ne s’agit malheureusement pas d’un cas isolé. Les exemples se multiplient de jours en jours. Je dénonce fermement l’imposture de ces Etats Généraux de la Bioéthique et maintient que nous devons continuer à nous mobiliser pour informer les Français sur ce débat biaisé, antidémocratique et manipulatoire. Le PCD a décidé d’agir concrètement pour défendre la dignité humaine en prenant l’initiative de coordonner la participation des Français intéressés par la tenue d’un débat réellement ouvert et équilibré."

Laisser un commentaire