Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Etablir un bulletin de paie coûte 2 fois plus cher en France

Le coût réel d'un bulletin de paie par salarié atteint 33 euros par mois et 393 euros par an en France. Soit plus du double que dans le reste du monde où il est en moyenne de 182 euros. Les réglementations qui fixent le nombre de lignes d'un bulletin de salaire et le nombre de données qu'il est indispensable de collecter pour établir une fiche de paie expliquent ces différences.

Partager cet article

6 commentaires

  1. La France est étouffée depuis longtemps par la bureaucratie.

  2. plutot l’inefficacité de la bureaucratie française, publique comme privée.

  3. C´est vrai qu´en France on a un joli nombre de lignes. Mais au moins c´est explicite. Quand je vois le bulletin que j´ai maintenant (travaillant à l´étranger) je regrette parfois ma fiche bleue…

  4. @ junior,
    Explicite ? Vous voulez rire ? On ne peut comprendre un bulletin de paye que si on est comptable…
    Et la seule info qui compte – à savoir le coût du salarié – n’est pas donné…

  5. Ce n’est pas très important puisqu’à l’allure ou ça va il n’y aura bientôt plus du tout de salariés, donc plus besoin de bulletin de paye…

  6. Si le bulletin de paie est comme une facture de cantine scolaire :
    (attention au départ)
    “Vu les lois 82 213 du 2 mars 1982 et 83 663 du 22 juillet 1983, portant décentralisation (sic).
    Vu les lois 94 629 du 27 juillet 1994 relatives à la famille, notamment en son titre V chapitre 1er : aide à la scolarité.
    Art. II ” L’aide à la scolarité est servie par des organismes débiteurs des prestations familiales “.
    Art. V ” L’aide à la scolarité de substitue aux bourses nationales “.
    Vu le décret 85.934 du 4 septembre 1985, relatif au fonctionnement du service annexe à l’hébergement des EPLE.
    Notamment l’article 4 : ” Les frais d’hébergement sont forfaitaires, payables par trimestre, et d’avance “.
    Vu la décision du CA en date du 30 septembre 2013 sur le budget 2014 et fixant les tarifs d’hébergement.
    J’ai l’honneur de vous demander de vous acquitter préalablement, et avant le :
    11 février 2014 […]”
    (soit moins de 3 semaines après la date de l’envoi, 23 janvier)
    _______________________________
    N’ayant pas encore envoyé le montant demandé à la date mentionnée, reçu un rappel, avec, rien que dans la colonne ‘Observations’:
    “Article R. 531-52 du code de l’éducation
    Délibération No 10 du 29-10-2012 du Conseil Général
    Délibération No 59 du 04-12-2012 du Conseil d’administration […]”
    et je vous épargne les 14 lignes suivantes sur les modalités, le recouvrement, la contestation etc.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique