Bannière Salon Beige

Partager cet article

Salon Beige

Et une nouvelle médaille pour le Salon beige, une!

La Pravda

Voici quelques jours, j’ai appris avec amusement effroi que le Salon beige était désormais dans le collimateur des “bien-pensants” en dehors même de France. Le site Newsguard vient de nous faire l’honneur (discutable) d’une mention spéciale. Mais peut-être, amis lecteurs, ne savez-vous ce qu’est Newsguard? Vous êtes tout excusés. Moi-même, je n’ai découvert l’existence de cette estimable officine de délation que quand elle a commencé à me demander des justifications sur un ton comminatoire, voici quelques mois. J’avoue que je n’étais pas prosterné aussi bas et aussi rapidement que j’aurais dû – et même, ce qui confine au crime de lèse-majesté médiatique, que j’avais un tantinet ironisé et  demandé les titres qui permettaient à mon interlocutrice d’exiger ainsi mes humbles justifications. Après plusieurs sollicitations, voici ce que j’avais répondu le 4 août dernier:

Madame,
J’ai regardé les liens que vous m’indiquiez sans beaucoup mieux comprendre à quel titre vous posez ces questions (en dehors de l’ironie qu’il y a à créer une agence « anti fake news » dont l’un des principaux actionnaires a, selon Wikipedia, publié de fausses nouvelles).
Cela étant, n’ayant pas grand chose à cacher sur notre ligne éditoriale, je vous réponds volontiers.
Michel Janva, comme la quasi totalité des rédacteurs, écrit sous pseudonyme car la rédaction du Salon beige n’est pas son principal métier. Au demeurant, il est très commun, même chez les journalistes professionnels, d’user de pseudonyme (en tout cas, ça l’était au XIXe siècle où la presse française se portait mieux qu’aujourd’hui).
A la façon dont vous posez la question, je suppose que vous sous-entendez que cet usage témoigne d’une absence de transparence, mais mon nom à moi – qui suis le responsable juridique et éditorial – est parfaitement connu, ce qui est, vous l’accorderez peut-être, une curieuse manière de se dissimuler.
S’agissant des articles que vous signalez comme recélant des « informations trompeuses », auriez-vous l’amabilité de me dire où sont les erreurs ? Notre principe en la matière est très simple: contrairement à la presse subventionnée, nous ne croyons pas être infaillibles. Si un lecteur nous signale une erreur, nous la signalons à notre tour à l’ensemble des lecteurs. Mais, très souvent, les accusations comme celle que vous portez ne concernent pas des erreurs, mais des divergences d’analyse, ce qui est tout différent.
Faute de savoir ce que vous visez réellement, je ne suis pas en mesure de « commenter » vos remarques. Puis je au passage vous faire remarquer qu’en bonne logique, ce serait plutôt à vous (ou à tout autre lecteur) de commenter qu’à moi de commenter des critiques informulées?
S’agissant du positionnement du site, il est clairement mentionné – et il n’est pas celui que vous croyez y voir [mon interlocutrice m’accusait de dissimuler une ligne éditoriale “clairement nationaliste/souverainiste”]. Le nationalisme, sans précision, est – à l’origine au moins – une idéologie moderne et même révolutionnaire et nous sommes clairement contre-révolutionnaires (au sens exact où nous sommes anti-totalitaires). Comme vous le savez sans doute, la Révolution a voulu en finir avec la distinction chrétienne entre spirituel et temporel. Nous y sommes très attachés pour notre part – et il nous arrive fréquemment de défendre les droits de la conscience humaine contre les lois iniques. Notre positionnement est simple : nous sommes catholiques, attachés à la doctrine sociale de l’Eglise (DSE) – et donc à la fois anti-étatistes et anti-individualistes. Naturellement, notre attachement à la DSE nous rend critiques de l’Union européenne actuelle qui viole le principe de subsidiarité comme celui de bien commun (nécessairement lié à ce que la scolastique appelait une société parfaite) – mais aussi critiques du jacobinisme de nombreux autres opposants à Bruxelles.
Espérant que ces quelques éléments vous soient utiles, je vous prie d’agréer, Madame, l’expression de mes sentiments distingués.
Guillaume de Thieulloy

 

Newsguard se définit comme “l’outil de confiance sur internet”, se servant “du journalisme pour lutter contre les intox, la mésinformation et la désinformation” et, comme vous le voyez, ils tancent les dissidents qui ont le front de ne pas écouter exclusivement les médias aux ordres. Ces braves gens ne doutent de rien! (Ah si, pardon, ils doutent du fameux “complotisme”.)

Bref, voici ce qu’ils écrivent sur nous:

LeSalonBeige.fr, an ultraconservative French blog that has published false and unsubstantiated claims, including misinformation about vaccines and the COVID-19 pandemic.

  • Example of False Election Claim: Nov. 10, 2020, article titled “Coup d’état in the United States,” which claimed that Democrats falsified mail-in ballots before the election by “sending in all Democratic States millions of mail-in ballots which, for many of them, were collected by Democratic activists who turned them into ballots for the left-wing candidate.”  LeSalonBeige.fr also wrote that on Nov. 3, Democrats “added the number of ballots needed for Donald Trump to lose.”

  • The Facts: There is no evidence that Democrats altered collected ballots in favor of Biden. According to the National Council of State Legislatures, a nonpartisan organization that researches issues of interest to state officials, ballot collection is legal in many states. These states have a variety of laws relating to the practice of ballot collection. Some states, like Arizona, only allow a family member, caregiver, or person who lives with the voter to turn in the voter’s ballot. Other states, including Montana, allow non-family members to return people’s ballots, but place a limit on the number of ballots a person may return. It is illegal for the people who collect ballots to change the person’s vote.  In a Nov. 12, 2020, statement, the Department of Homeland Security called the 2020 election “the most secure in American history,” stating, “There is no evidence that any voting system deleted or lost votes, changed votes, or was in any way compromised.”

  • When asked about this false claim, Le Salon Beige publishing director Guillaume de Thieulloy told NewsGuard in an email: “I don’t really see what is unique about discussing fraud in this American election. Most of the American media are talking about it – often to downplay the consequences, but you only downplay the consequences of something that happened. Many judicial institutions are working on it. The U.S. Attorney General has explicitly stated that these investigations are warranted…. Moreover, you question me as if Le Salon Beige had to uphold an impartiality that no one would think of asking from the ‘mainstream’ media. In this case, Guy Millière’s article is clearly pro-Trump, the author is known for it, he notoriously works for a conservative think tank in the United States and there is no ambiguity about his commitment. Meanwhile, Le Salon Beige has never claimed to be neutral – especially on the question of the defense of innocent lives which was one of the main stakes of this election (even if the French media did not think it was worth covering).”

Soit dans la langue de Molière:

LeSalonBeige.fr, un blog français ultraconservateur qui a publié des allégations fausses et non fondées, y compris des informations erronées sur les vaccins et la pandémie COVID-19.

Exemple de fausse revendication électorale: 10 novembre 2020, article intitulé «Coup d’État aux États-Unis», qui affirmait que les démocrates avaient falsifié les bulletins de vote par correspondance avant l’élection en «envoyant dans tous les États démocratiques des millions de bulletins de vote par la poste qui, pour beaucoup d’entre eux, ont été recueillis par des militants démocrates qui les ont transformés en bulletins de vote pour le candidat de gauche. LeSalonBeige.fr a également écrit que le 3 novembre, les démocrates “ont ajouté le nombre de bulletins de vote nécessaires pour que Donald Trump perde”.

Les faits: Il n’y a aucune preuve que les démocrates aient modifié les bulletins de vote collectés en faveur de Biden. Selon le Conseil national des législatures d’État, une organisation non partisane qui étudie les questions d’intérêt pour les fonctionnaires, la collecte des bulletins de vote est légale dans de nombreux États. Ces États ont une variété de lois relatives à la pratique de la collecte des bulletins de vote. Certains États, comme l’Arizona, n’autorisent qu’un membre de la famille, un soignant ou une personne vivant avec l’électeur à remettre le bulletin de vote de l’électeur. D’autres États, dont le Montana, autorisent les membres non membres de la famille à renvoyer les bulletins de vote, mais imposent une limite au nombre de bulletins qu’une personne peut renvoyer. Il est illégal pour les personnes qui recueillent les bulletins de vote de modifier le vote de la personne. Dans une déclaration du 12 novembre 2020, le département de la Sécurité intérieure a qualifié les élections de 2020 de «les plus sûres de l’histoire américaine», déclarant: «Il n’y a aucune preuve qu’un système de vote ait supprimé ou perdu des votes, changé de voix ou de toute façon compromis.

Interrogé sur cette fausse affirmation, Guillaume de Thieulloy, directeur de la publication du Salon Beige, a déclaré à NewsGuard dans un courriel: «Je ne vois pas vraiment ce qui est unique dans la discussion de la fraude dans cette élection américaine. La plupart des médias américains en parlent – souvent pour minimiser les conséquences, mais vous ne minimisez que les conséquences de quelque chose qui s’est passé. De nombreuses institutions judiciaires y travaillent. Le procureur général des États-Unis a explicitement déclaré que ces enquêtes étaient justifiées…. De plus, vous m’interrogez comme si Le Salon Beige devait défendre une impartialité que personne ne songerait à demander aux médias «grand public». Dans ce cas, l’article de Guy Millière est clairement pro-Trump, l’auteur est connu pour cela, il travaille notoirement pour un think tank conservateur aux États-Unis et il n’y a aucune ambiguïté sur son engagement. Par ailleurs, Le Salon Beige n’a jamais prétendu être neutre – notamment sur la question de la défense de vies innocentes qui était l’un des principaux enjeux de cette élection (même si les médias français ne pensaient pas que cela valait la peine d’être couvert).

Pour plus de “transparence”, puisque Newsguard est à la pointe du combat pour la transparence, je publie ici mon courriel qui a été coupé :

Madame,

Je vous avoue que votre question m’étonne un peu: je ne vois pas bien ce qu’il y a d’original à parler de fraude dans cette élection américaine. La plupart des médias américains en parlent – souvent pour en minimiser les conséquences, mais on ne minimise les conséquences que de quelque chose qui a existé. De nombreuses institutions judiciaires travaillent dessus. Le procureur général des Etats-Unis a explicitement déclaré que ces investigations étaient justifiées. Tout récemment, Kamala Harris, qu’il serait difficile de suspecter de parti-pris trumpiste, tweetait pour demander de l’argent afin de financer la défense judiciaire de la campagne de Joe Biden. J’ai du mal à imaginer que ce tweet soit une pure escroquerie levant de l’argent sans but; j’en déduis qu’il doit y avoir au moins quelques procédures non dénuées de fondement. Par ailleurs, vous m’interrogez comme si le Salon beige était astreint à une impartialité que personne ne songe à demander aux médias “mainstream”. En l’occurrence, l’article de Guy Millière est clairement pro-Trump, l’auteur est connu pour cela, il travaille notoirement pour un think tank conservateur aux Etats-Unis et il n’y a aucune ambiguïté sur son engagement. De son côté, le Salon beige n’a jamais prétendu être neutre – particulièrement pas sur la question de la défense de la vie innocente qui était l’un des grands enjeux de cette élection (même si les médias français n’ont pas jugé utile d’en parler).

En un mot, je ne suis pas sûr de comprendre ce qui vous étonne dans cet article et sa publication.
Cordialement
Guillaume de Thieulloy

 

Pour que nos erreurs vous servent de leçons, amis lecteurs, voici ce qu’il faut retenir:

  • Il n’y a pas eu de fraude électorale aux Etats-Unis.
  • Parler de fraude est commettre le crime de complotisme.
  • Les gouvernants veulent notre bien.
  • Les médias nous disent la vérité.
  • Donald Trump n’a jamais existé (ah non, ça, ce n’est pas encore obligatoire).

Que des tribunaux américains aient interdit la validation de certains résultats électoraux n’intéressent pas les médias dominants. Il est entendu, une fois pour toutes, que Joe Biden a été triomphalement élu pour tourner une page funeste de l’histoire des Etats-Unis. Le plus amusant, c’est que c’est nous, qui nous interrogeons, qui essayons de comprendre, qui sommes accusés de propagande, quand les médias aux ordres – qui imposent une vérité officielle comme aux plus beaux jours de la Pravda – sont supposés faire preuve d’esprit critique. Mais Orwell nous avait prévenus: la vraie réussite en matière de totalitarisme, c’est d’arriver à maîtriser le langage et à lui faire dire le contraire de son sens naturel (la vérité, c’est le mensonge; la guerre, c’est la paix; etc.).

En attendant, comme il y a assez peu de chances que nous recevions la Légion d’Honneur (contrairement aux rédacteurs de Newsguard qui mériteraient d’être récompensés pour leur héroïque travail en faveur du Bien!), nous prenons les médailles que l’on nous offre et celle que vient de nous offrir Newsguard nous réjouit!

Guillaume de Thieulloy

Partager cet article

14 commentaires

  1. Le plus grand succès de Satan est d’avoir convaincu qu’il n’existe pas.
    Le succès (temporaire) des démocrates est de faire croire qu’il n’y a eu aucune fraude dans ce scrutin où se joue l’avenir de monde pour les nombreuses décennies futures…

  2. 1/ newsguard nous fait de la réclame , même à son corps defendant.
    2/ dés ce jour, je promets ( mais que vaut la promesse d un complotiste assumé ? Sourire) d écrire respectueusement une série de louanges , en alexandrins, fort flatteuses envers notre bon maitre macréon , qui , par une action desinteressée , ne veut que notre bien . Il ne saurait en être autrement . Non, je n en pense pas un mot.
    3/ Si ses newsguards se tournaient vers libé où leur ancien patron signait Laurent Joffrin alors que son est Mouchard ( attribut qu il porte fort bien ) . D autre part, ce journal, à peune digne de recevoir les épluchures d un futur potage, titrait recemment : Dieu est mort ( en parlant du décés de Maradona mais c est un double sens ! ) mais ce fut aussi une façon de crier leur haine envers le Divin . Or c est une fausse nouvelle car Dieu est Trine ,il a existé, existe et existera eternellement . Tout ce qui nous entoure de beau , de bien, de vrai prouve son existence. Cela leur a échappé , bien sûr…
    4/ qu ils en profitent , le kraken est de sortie ( sous la forme de deux éminentes personnes : le général Flynn et maitre Powell Sydney) .

  3. je vous demande qui vous êtes, et les preuves de votre réponse, mais vous, vous ne devez rien savoir de moi : ça s’appelle du culot (quand on est poli) !
    mais étonnez-vous, après cela la police, habilité à contrôler les identités, abuse dans certaines situation ; mais qui se permet, comme un certain Théo, de se comporter comme ce susdit ?; mais qui s’empresse d’ester (je le place, je le vois souvent dans mots croisés ou fléchés) pour un oui ou un non ?
    est-ce le commun des lecteurs du Salon Beige ?

  4. Oui ou non, Biden a-t-il dit : “Nous avons mis en place, je pense, la plus large et la plus inclusive organisation de fraude électorale dans l’histoire de la politique américaine.” ? Qu’une française nous explique ce qu’il a voulu dire n’est pas une garantie. Et si Biden a voulu dire l’inverse de ce qu’il a dit, il ne mérite pas de prendre la présidence !

  5. Juste une question : peut-on savoir le NOM de la personne qui vous a soumis à ce curieux interrogatoire ?
    Très bizarrement, son avertissement contre Le Salon Beige n’est pas signé !
    De la part d’une militante de la transparence c’est tout de même bizarre…
    J’aimerais bien pouvoir à mon tour la soumettre à la question, en tant que Grand Inquisiteur spécialement chargé de la lutte contre les FAUX chasseurs de fausses nouvelles.
    Merci d’avance.

  6. « NewsGuard », ça se traduit comment en Français … « Garde-à-vous ! » ?

    Après quelques recherches, j’ai appris que la rédactrice en chef (ou éditrice) de NewsGuard pour la France s’appelle Chine LABBÉ, ce qui m’a fait rire : Dans ce métier, « Chine » ça l’fait pas et « Labbé », c’est trop dur à porter…

    On apprend aussi qu’elle était ancienne journaliste passée chez Reuters et The Economist.

    Reuters est un machin appelé agence de presse qui ne dit que des vérités et auquel tout le monde a l’obligation de se référer.

    Quant à une revue économique, l’avantage c’est qu’on peut écrire une chose et son contraire ; ça dépend de l’heure et du sens du vent…

    Selon Wikipedia, la ligne éditoriale du journal (The Economist), auto-définie comme centriste, s’inscrit dans les doctrines du libéralisme économique (favorable à la mondialisation, au libre-échange) et du libéralisme politique (soutenant le progressisme, le modèle de la démocratie libérale et la liberté de circulation) : Normal qu’on n’y aime pas le SB !

    Voilà, c’est tout ce que j’ai trouvé. Pas mal pour un début, non ?

  7. Il suffit de retourner un courrier, dans 1 mois ou 2, une fois Trump élu, à newsguard pour exiger des excuses sur toutes les imbécilités qu’ils auront pu dire…

  8. Il faut inviter cette digne héritière de Radio Paris et de la Pravda soviétique à demander également des comptes à Atlantico qui vient de sortir un excellent article sur le sujet de la fraude électorale aux Etats Unis:
    https://www.atlantico.fr/rdv/3594166/elections-americaines–derriere-les-suspicions-de-fraude-une-lutte-totale-opposant-patriotes-et-mondialistes-a-l-echelle-occidentale-donald-trump-joe-biden-democrates-republicains-fractures-alexandre-del-valle-pierre-rehov

  9. Contre newsguard , j oppose la chaine NTD .

  10. Merci cher Guillaume pour votre persévérance. Réalisez-vous à quel point vous êtes – presque – indispensable ?
    Bonne continuation.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]