Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Et si l’État de droit n’était pas une magnifique absurdité ?

De Philippe Bilger sur Boulevard Voltaire :

Images"En suivant les débuts du procès correctionnel de Salah Abdeslam à Bruxelles, je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir une pensée malsaine et de formuler une indécente interrogation. Et si l’État de droit dans sa pureté, et à l’égard de certains, n’était pas une magnifique absurdité ?

Salah Abdeslam comparaît pour une tentative de meurtre dans un contexte terroriste et possession d’armes à feu le 15 mars 2016 à Forest. Il sera arrêté le 18 mars à Molenbeek après une fuite de quatre mois (Le Figaro). Aussi bien à Paris qu’en Belgique, depuis, il se tait et refuse de répondre aux questions. C’est son droit. L’énorme appareil aussi bien pénitentiaire que pour ses transferts et sa comparution qui a dû être mis en place, par crainte qu’il échappe à la Justice et prive tous ceux qui attendaient, espéraient son procès bruxellois avant celui, bientôt, de Paris pour les attentats du mois de novembre 2015, fait de lui paradoxalement le détenu le plus surveillé de France mais aussi le plus protégé.

On a déjà le sentiment d’un trop-plein, d’une surabondance de moyens et de précautions. Quelle importance cela lui donne ! On est haletant après ses premiers mots, ses déclarations alors qu’à l’évidence, sauf à souligner que son silence ne le rend pas coupable, il va continuer son mutisme qui le place en position de force et ceux qu’il déteste, ceux qui le jugent, en situation de totale infériorité. Persévérer dans une attitude qui lui permet de gouverner et qui fait de l’ensemble de l’univers judiciaire ses obligés. Avec quelle délicatesse on entreprend de le persuader de parler mais on n’a droit qu’à une profession de foi islamiste !

Je ne doute pas qu’on va exceller avec une démarche processuelle toute de qualité, d’urbanité et de patience et que lui-même, en son for intérieur, se félicitera d’un État de droit qui se ridiculise en lui étant si généreusement octroyé avec des garanties qui le dorlotent sans qu’il les ait véritablement demandées. Comme s’il était un prévenu lambda. Sincèrement désireux de ne pas retomber dans l’horreur terroriste. Accordé aujourd’hui avec nos principes démocratiques. Alors qu’il est demeuré le même et que sa haine est entière face à notre tendresse démocratique unilatérale.

On va rétorquer que le respect absolu de l’État de droit est une leçon qu’on va lui donner. Je n’y crois pas une seconde. C’est seulement une bonne conscience pour ceux qui vont être appelés à statuer sur des crimes au plus haut de la gravité. Est-on assez naïf pour prêter à Salah Abdeslam des sentiments admiratifs face à notre masochisme républicain qui s’acharne à lui prodiguer des grâces quand lui, probablement, si un cataclysme se produisait, n’aurait pour seule obsession que de reprendre les armes contre nous ?

L’État de droit est une ascèse, un tour de force, un miracle dans de telles circonstances. Je le répète : une absurdité magnifique. L’humanisme même le plus combatif n’a pas d’autre choix. Mais, par pitié, qu’on cesse de se vanter comme d’une force de ce qui révèle, pour Salah Abdeslam, de notre part, une profonde faiblesse. À ses yeux on se ridiculise. Peut-on, une bonne fois pour toutes, décider si c’est vraiment notre honneur ?"

Message URGENT de Guillaume de Thieulloy

Cher ami lecteur
allons-nous manquer d’espérance ?
Vous et moi souhaitons de toutes nos forces que le mur de la culture de mort s’effondre.
Le Salon Beige participe à cette tâche selon ses capacités. Mais nous ne pouvons rien faire sans votre générosité.

S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

11 commentaires

  1. il est assuré d’être logé, nourrit hallal aux frais des dhimmis dont les familles des victimes, mais c’est vomitif, une corde aurait coûté moins cher!! ce pays est vomitif, plus bas que terre, espérons assez bas pour “qu’il rebondisse comme une balle”, comme disait je crois Marthe ROBIN…

  2. Il ne veut pas parler? Qu’attendent nos lamentables magistrats pour le mettre dans un cul de basse fosse et l’y oublier ? Cependant il nous donne un excellent exemple de dialogue constructif avec l’islam !!!

  3. Magnifique absurdité: un oxymore?

  4. Bien sur qu’il nous ridiculise!Et par ricochet il renforce son aura dans les zones islamisées.
    Il va peut être diriger la prochaine émeute de sa cellule…

  5. J’ai failli perdre ma fille et mon gendre lors du massacre du BATACLAN. Ils étaient réfugiés au sous sol d’un restaurant jouxtant la salle. Depuis, je ne cesse de penser aux malheureuses victimes, aux blessés, aux familles. Je suis révulsé de voir la DHIMMITUDE de nos gouvernants qui n’ont rien fait en matière de rétorsion. Les trois quarts des mosquées auraient dû être fermées . Il ne faut pas répondre par la DÉMOCRATIE à nos ennemis. CE SONT NOS ENNEMIS !

  6. Ma fille depuis lors a donné naissance à une petite fille qui fait notre bonheur, son premier enfant. J’ai un complexe devant tant de joie, alors que je pense aux jeunes femmes qui ont été massacrées et qui aujourd’hui pourraient aussi être mères. MA RÉVOLTE est INCOMMENSURABLE. je ne cesserai de combattre les BARBARES jusqu’à la fin de ma vie.

  7. On va rétorquer que le respect absolu de l’État de droit est une leçon qu’on va lui donner.Cette phrase est très juste et comme son auteur je n’y crois pas. Je suis gêné du déploiement de cette justice. Il est reconnu de tous, les policiers ne se sont pas trompés. Les témoignages sont là. Tout autre chose que les “faits scientifiques” qu’il évoque. Enfermez moi cet individu pour 50 ans.

  8. état de droit face à des gens qui font la guerre!
    encore des procès théatraux , 4 cellules pour cet assassin dont vous devriez vous abstenir de publier la photo

  9. Bravo Pontkalleg ! Je suis complètement d’accord avec vous ! Cet individu, par son comportement, nous insulte quotidiennement ! Et nos dirigeants, français comme européens, ont la même attitude que leurs homologues des années 30 devant la barbarie nazie !
    Ceux qui connaissent l’Histoire ont compris ce qui nous attend, les autres verront entrer chez eux l’horreur de la barbarie islamiste avec incrédulité…
    Il faudra quitter nos maisons, nos épouses et enfants, prendre les armes et aller au combat, si possible sans haine mais confiants…
    Je repense à “Jeanne d’Arc”, ce magnifique film de jacques Rivette avec une éblouissante Sandrine Bonnaire (et la si belle musique de Jordi Savall !)…
    “Alors les hommes d’armes se battront, et Dieu leur donnera la victoire” !

  10. L’État de droit est fait pour la racaille, et spécialement pour la racaille politicienne et médiatique, pas pour les honnêtes gens et encore moins pour les Catholiques…

  11. @ Albert :
    Hélas, vous avez tellement raison… Jusqu’où faudra t-il donc descendre, que nous faudra t-il donc encore subir avant qu’on se relève enfin ?
    Je ne sais plus qui a dit que “les médiocres provoquent les catastrophes, et alors les exceptionnels se révèlent pour les réparer”…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services