Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Et si la bulle du prince charmant Macron éclatait au profit de…Benoit Hamon

Déjà évoqué hier, cette analyse de L'Obs montre que l'élection présidentielle de 2017 réserve encore des surprises :

"S'il est vrai que son niveau est "tout à fait spectaculaire pour une candidature ne s'appuyant sur aucun appareil partisan précédemment existant", comme le souligne Jérôme Fourquet de l'Ifop, la situation du candidat d'En Marche est moins favorable qu'elle n'y paraît.

D'abord parce que 20%, ce n'est pas assez pour avoir la garantie de se hisser au second tour face à Marine Le Pen. Emmanuel Macron reste à portée de ses principaux concurrents, François Fillon (LR) et Benoît Hamon (PS) – d'autant plus qu'au vu des marges d'erreur, le candidat de la droite est quasiment à égalité.

Ensuite, parce qu'une large part de l'électorat d'Emmanuel Macron peut encore changer d'avis. Selon une étude de l'Ifop, c'est lui qui a les électeurs les plus indécis. 36% seulement se disent sûrs de leur vote, comme s'ils étaient encore en position d'attente. C'est moins que pour Benoît Hamon (58%), Jean-Luc Mélenchon (62%), François Fillon (70%) et surtout Marine Le Pen, qui sont 81% à être certains de voter pour elle le 23 avril prochain (…)

C'est une conséquence de son positionnement ni droite, ni gauche (…) Raymond Barre en 1988, Edouard Balladur en 1995, François Bayrou en 2007, ont fini écrasés par le clivage droite-gauche (…) L'attentisme des électeurs d'Emmanuel Macron pourrait connaître une seconde explication : "Peut-être attendent-ils un programme de la part d'Emmanuel Macron pour confirmer leur choix", avance Frédéric Dabi. De fait, à deux mois du premier tour, le programme d'Emmanuel Macron se laisse désirer (…)

D'ailleurs, cet attentisme sur le programme n'est pas sans avantage. "Emmanuel Macron bénéficie à plein de l'effet prince charmant", juge Thomas Guénolé, "c'est-à-dire que beaucoup de monde projette beaucoup de choses sur sa candidature. (…) "On ne peut même pas identifier le cap vers lequel Emmanuel Macron veut nous emmener", poursuit Thomas Guénolé, "Emmanuel Macron n'a exposé ni sa vision, ni ses valeurs, sans même parler de son programme (…) La fragilité de l'électorat d'Emmanuel Macron nous ramène enfin à la question tant et tant débattue : et si le candidat d'En Marche n'était qu'une "bulle" médiatique et sondagière ? (…)"

Mais si Jean-Luc Mélenchon (11%) et Benoit Hamon (15%) arrivaient à s'entendre, par le renoncement du premier en échange d'un programme très à gauche, nul doute qu'il s'agirait d'un tremblement de terre politique par la perspective envisageable d'un deuxième tour Hamon/Le Pen… 

Partager cet article

7 commentaires

  1. Benoit Hamon, pacsé à Gabrielle Guallar, femme cadre supérieur qui doit émarger autour de 29.000 € par mois chez LVMH, saura défendre les intérêts des sociétés multinationales.
    Il fait partie de cette série d’hommes politiques dont le nom se termine par “on” et qui devrait apporter une grande avancée dans le mondialisme.

  2. Pierre Bergé est un fidéle soutien de Macron. P; Bergé, c’est celui qui a voulu installer des préservatifs dans les collèges pour vos enfants de 10 ans….
    Vous cherchez le programme de Macron ?
    Ben, vous l’avez trouvé….

  3. On espère que les Lyonnais ont compris que le meeting de Macron la baudruche dans leur ville a été organisé par une officine « d’événementiels » spécialisée dans le montage à partir de rien de prétendus événements complètement bidon, destinés à faire croire.
    Macron aux épaules de caniche ? simple masque de l’anti-France.

  4. Le programme de Macron, qui semble vide, est en réalité un concentré de tout ce qui a mené la France à la catastrophe que nous voyons. Même son voyage récent en Algérie est un acte douteux. Il ne se cache même pas de vouloir établir un système de libre circulation de la jeunesse des deux pays (imaginez l’invasion!) sur le modèle des échanges franco-allemands pour la jeunesse. Il a déjà acté la disparition de l’Europe, non seulement de l’UE institutionnelle, mais aussi de la civilisation européenne, ce qui est infiniment plus grave. Il a dit récemment que la France n’a pas de culture et des tas de gens inconscients sont prêts à voter pour lui! Il envisage un après-Europe avec une alliance de la France avec les anciens pays de l’empire Ottoman, dont l’Algérie et bien d’autres.
    Devant le Grand Jury de LCI, la très perspicace Marion Maréchal Le Pen a, en partie, démasqué Macron pour ce qu’il est mais en partie seulement. Chacun peut rechercher les documents sur lesquels je m’appuie. Chacun peut reconstituer le puzzle Macron à partir de bribes vérifiables.

  5. Pour sûr que “le lapin sortit d’un chapeau ” il faut comprendre ici Macron , est un tour de prestidigitation du système mondialiste .
    Une bulle en quelque sorte.
    Reste à savoir maintenant si cette bulle va éclater au grand jour ou pas .
    Ses meetings sont “bidonnés ” à un point tel qu’il faut lui dire “chapeau l’artiste ” !!!!
    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Comment-l-equipe-de-Macron-fabrique-de-toutes-pieces-l-ambiance-de-ses-meetings-44165.html
    http://www.marianne.net/agora-oui-phenomene-macron-etait-bien-enorme-bulle-mediatique-100249902.html

  6. Hamon au second tour? Les bourgeois louis-philippards qui ont présélectionné Fillon seraient capables de voter Hamon à l’issue d’une quinzaine de la haine. Seigneur, ayez pitié de nous!

  7. Macron va perdre car il n’a pas de parti derrière lui, tout comme le général Tauzin d’ailleurs : pas de structures locales, pas de candidats aux législatives pour porter la bonne parole localement…
    De Gaulle pouvait s’appuyer sur un parti et des élus nationaux et locaux : Marine Le Pen l’a bien compris.
    S’il elle veut être élue face à Hamon, ce qui se profile actuellement, je lui conseille d’élargir ses sujets de préoccupation pour une offre plus globale et de maîtriser ses éléments de langage en évitant par exemple “puissances de l’argent”, “haute finance” ou encore “mondialisme” utilisé pour désigner le libre échange économique (qui permet la vente d’avions Airbus au Japon). “Protectionnisme” est également maladroit quand on peut utiliser d’autres termes. Et utiliser Collard au maximum : il rassure.
    Tous ses électeurs potentiels ne sont pas des lecteurs du Salon beige.
    NB : je viens d’apprendre par le nouvel obs que je suis salarié par la Russie pour faire perdre la gauche : je l’ignorais ! Je vais envoyer à Poutine mes rappels de salaire, ça va faire cher !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services