Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Et maintenant la promotion de la pédophilie

Dans un journal se voulant sérieux, The Guardian :

"Quotidien de référence de la gauche britannique, The Guardian a
publié jeudi un article signé d’un de ses journalistes pour dénoncer
les « idées fausses » à propos des pédophiles et soutenir que c’est la
« qualité de la relation » qui est importante
. En clair : une relation
d’un adulte avec un mineur n’est pas forcément dommageable pour ce
dernier : « S’il n’y a pas de pression indue, pas de contrainte, pas
d’abus d’autorité, si l’enfant entre de plein gré dans la relation, il
n’est pas nécessaire, démontre l’expérience, qu’un mal soit causé
 »,
écrit le journaliste, citant un dénommé Tom O’Carroll, « expert ».

Ledit expert, souligne un blog du quotidien conservateur The Daily Telegraph, a été jadis président du Paedophile Information Exchange, avec une condamnation pour distribution d’images indécentes à son actif.

[…] J. Michael Bailey, écrivait l’an dernier qu’il avait été
forcé de constater qu’« il n’existe pas encore de preuve certaine du
caractère dommageable des relations pédophiles ». Le journaliste du Guardian, Jon Henley cite ensuite une
maîtresse de conférences de l’université de Winchester, Sarah Goode,
recommandant qu’on en finisse avec l’« hystérie » au sujet de la
pédophilie pour cesser de présenter les pédophiles comme des monstres.
« Il faut l’admettre : des hommes sont en effet attirés sexuellement par
des enfants 
» […]."

Partager cet article

24 commentaires

  1. Scandaleux…

  2. Oui, c’est normal.
    Gauche = promotion des valeurs soixante-huitardes = promotion de la pornographie = promotion des pratiques homosexualistes = promotion de la pédophilie…
    Leur journal attitré “qui-fait-référence” ne peut nier la chose puisqu’il faisait aussi cette promotion dans les années 70 !
    Taubira parle bien d’un changement de civilisation. C’est-à-dire que là où le christianisme défendait les enfants et la femme, on aura un “monde nouveau” (voir Jean-Marc Ayrault dans le “Monde”) avec une société dans laquelle on pourra marchander l’utérus de sa femme de ménage et échanger un enfant en troisième noces avec un trans …
    Tous à Paris !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. USA et Pays Bas ont un lobby pédophile officiel qui doit être derrière ces “études”.

  4. à vomir…
    sinon, je ne suis pas sûr qu’on puisse dire “maîtresse”, on dit simplement “maître de conférences” y compris pour les femmes.

  5. J’ai oublié dans quelle apparition la Très Sainte Vierge Marie à résumé la situation par ce constat: “C’est Satan qui gouverne”.
    Nous en avons chaque jour un peu plus la preuve.
    Et ce n’est qu’un début.

  6. Ce n’est pas scandaleux, c’est criminel !
    La pédophilie n’est pas une opinion, c’est un crime !

  7. Il faut l’admettre, des personnes sont attirées par la propriété d’autrui, c’est du vol, mais c’est ainsi, il faut l’admettre.
    Des hommes sont racistes envers d’autres hommes, il faut l’admettre. Non ? pas là ? Où me suis-je trompé ?

  8. Les reprises successives de cet article le déforment complètement. Lisez le texte original.
    Il est tout à fait mensonger de prétendre que le Guardian a publié cet article pour exonérer la pédophilie.
    S’il faut absolument chercher ce que le journaliste a voulu promouvoir — ce qui est une obsession bien française : il y a aussi des journalistes qui cherchent d’abord la vérité, même dans un titre de gauche comme le Guardian — c’est la prévention des actes pédophiles.
    Et s’il y a des gens qu’il semble soutenir, ce sont ces Canadiens qui arrivent, par des groupes de parole, à réduire la récidive de 70%.

  9. Une fois que la digue a cédé, la vague du tsunami poursuit sa course inexorable.
    Rien n’est pire que tuer des enfants innocents dans le sein de leur mère.
    Aussi, tant que perdurera la légalisation et l’encouragement de l’avortement, le mal poursuivra ses ‘progrès’ dans tous les secteurs de la société; nous pourrons parfois le freiner, pas l’arrêter.

  10. C’est évidemment la pédomanie (et non pédophilie: philie comme amour) et pédérastie qui sont derrière ces revendications de mariage et surtout d’adoption. Pauvres gosses! Combien de procès dans 20 ans!

  11. la pédophilie est-elle condamnable dans les écoles de Peillon ? http://www.ndf.fr/poing-de-vue/05-01-2013/ligne-azur-ou-le-delire-homosexualiste-pousse-a-son-paroxysme
    En tout cas ce serait bien qu’on le précise, non ?

  12. “qu’on en finisse avec l’« hystérie » au sujet de la pédophilie pour cesser de présenter les pédophiles comme des monstres”
    Ah bon, et pourquoi, à chaque fois que quelque chose déplaît dans la position de l’Église, on nous envoie dans les dents les “prêtres pédophiles”, pas du tout comme un compliment reconnaissant que l’Église est à la pointe du progrès?

  13. Les Anglais sont spécialistes en matière de scandales sexuels en tous genres.

  14. Tant qu’on continuera à victimiser les coupables et à nier le bien des enfants pour s’occuper des questions existentielles de quelques lobbys, on continuera dans le grand n’importe quoi !
    Aujourd’hui le mariage homo et l’adoption, demain la pédophilie et après demain les meurtriers qui après tout ont le droit d’assouvir leurs fantasmes…

  15. Avec un discours pseudo-scientifique “l’expérience démontre”, on peut faire passer n’importe quelle perversion. “Il faut l’admettre, les hommes sont attirés par les enfants” conclut une maîtresse de conférence. Les hommes sont aussi attirés par le viol, le meurtre, l’adultère, le vol et la violation des 10 commandements, c’est même ce que l’on appelle la nature pécheresse de l’homme provenant de la chute.

  16. Une émission sur une télé française en début de semaine donnait avantageusement la parole à des pédophiles et tenait le même discours.
    Je n’ai pas été très loin dans la “compréhension”.

  17. la décadence continue… on se croirait revenu à la fin de l’empire romain… prions et agissons !

  18. On va nous le vendre comme un progrès la promotion de la pédophilie vous allez voir…

  19. Il y a aussi des hommes qui sont attirés sexuellement par des animaux et même par des cadavres(zoophilie et nécrophilie)! Mais Freud considérait que c’étaient des perversions; il avait connaissance de la pédophilie mais c’était un sujet tabou à son époque, il devait la considérer comme une perversion aussi et même comme un crime. la pédophilie est un abus de majeurs sur des êtres fragiles.

  20. “dénoncer les « idées fausses » à propos des pédophiles et soutenir que c’est la « qualité de la relation » qui est importante. En clair : une relation d’un adulte avec un mineur n’est pas forcément dommageable pour ce dernier”
    L’article commence par une confusion entre enfant et mineur.
    La majorité sexuelle en France est de 15 ans, donc la sexualité avec un jeune entre 15 et 18 ans est licite.

  21. La revue L’Infini publiée par Gallimard (avec le concours du Centre National des Lettres) et dirigée par Philippe Sollers (signataire de cette pétition de 1977) consacra l’ensemble de son numéro 59 d’automne 1997 (142 pages) à “La Question pédophile”, avec une suite, une réaction publiée dans le numéro 60 d’hiver 97-98. Un questionnaire était proposé, quarante-deux réponses de personnalités furent publiées.
    Renaud Camus, aujourd’hui président du parti de l’In-nocence, y écrivait, bien naïvement : “Si la sexualité, comme je crois, n’a strictement rien de répréhensible en soi, on ne voit pas pourquoi elle le serait chez les enfants, ou avec les enfants. Il est absurde de considérer qu’elle serait illicite jusqu’à un certain âge, et deviendrait licite du jour au lendemain, dès que cet âge est dépassé. Les enfants ont une sexualité et des pulsions sentimentales bien connues, qui peuvent très bien se porter sur des adultes, en particulier sur de jeunes et beaux adultes, professeurs de gymnastiques ou moniteurs de colonies de vacances, comme nous l’avons tous vu.”

  22. La pédophilie n’est pas une opinion, c’est un crime !

  23. Version originale (en anglais, bien sûr) de l’article
    http://www.guardian.co.uk/society/2013/jan/03/paedophilia-bringing-dark-desires-light

  24. A Robert Marchenoir;
    Vous avez mal lu l’article, il s’agit bien d’une tentative de justification de la pédophilie mais comme c’est un peu dur à faire avaler par le lecteur moyen du Guardian, l’auteur donne la parole à des gens qui rejettent la pédophilie avant de présenter d’autres plus “libéraux” qui estiment que si l’enfant consent, c’est très bien. Dire comme vous le prétendez qu’il s’agit de chercher “la prévention des actes pédophiles” ne correspond pas du tout à l’article qui cherche plutôt à les justifier en semant le doute et rejeter leur criminalisation.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services