Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Eugénisme

Et maintenant la contraception obligatoire… en attendant l’avortement forcé ?

Et maintenant la contraception obligatoire… en attendant l’avortement forcé ?

Cette folle idée vient de Belgique. Le flamand et leader du Parti socialiste, John Crombez, déclare, dans un entretien au journal Humo :

“Nous devrions empêcher certaines personnes, du moins pendant un certain temps, d’avoir des enfants”.

En temps normal, il aurait été pris pour un fou, un fou isolé, mais avec la culture de mort et l’eugénisme si répandus de nos jours, Crombez n’a eu aucune difficulté à faire – même avec certaines critiques – consensus.

Ses déclarations ont un certain poids, car il est le président d’un parti qui, avec ses 18 élus au Parlement flamand, occupe 14,5% des sièges. Peel et Sarah Smeyers de la Nouvelle Alliance flamande avaient déjà proposé quelques semaines auparavant d’imposer la contraception aux familles pauvres.

Fondamentalement, la pensée sous-jacente est toujours la même : rendre la contraception obligatoire au nom d’une (fausse) “compassion”.

Voici les paroles de Crombez :

«Si vous écoutez des travailleurs qui vous racontent l’histoire d’enfants nés avec une overdose, parce qu’ils ont trop reçu de drogue par le cordon ombilical, vous n’avez plus de doute. Ces enfants doivent se désintoxiquer dans un incubateur et hurlent de douleur. Certains toxicomanes ont amené trois enfants au monde. La société ne peut plus l’accepter “.

Selon le responsable politique flamand, pour “protéger” les enfants,

“certaines personnes devraient être temporairement empêchées d’avoir des enfants”.

Les partisans de la culture de mort utilisent toujours ce genre de cas terribles pour faire passer leurs idées…

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

8 commentaires

  1. C’est clair, ses parents n’auraient pas dû l’avoir…

  2. Société de plus en plus cruelle prise entre le libéralisme et l’islam , ces deux post christianismes majeurs !

  3. Au secours, les nazis sont de retour

  4. Ca commence par les toxicos,
    ensuite on voudra contrôler les naissance des chômeurs, des travailleurs pauvres, des femmes célibataires, des étudiants (pour les empêcher d’interrompre leurs études) etc.
    Comme d’habitude, c’est la politique des petits pas.

  5. Il ne s’agit pas d’une overdose sinon le bébé serait mort, par définition !
    Il s’agit d’un syndrôme de sevrage causé par une dépendance aux opiacés comme d’autres bébés ont un syndrôme de sevrage lié à une dépendance à l’alcool car la mère boit trop pendant la grossesse.

    Heureusement, aucune conséquence biologique préjudiciable n’est connue pour les enfants nés de mère toxicomane, contrairement aux mères alcooliques.
    Le syndrome d’alcoolisation fœtale, bien plus grave, a des conséquences irrémédiables sur le psychisme des bébés puis des adultes qu’ils deviennent.

  6. La faute à qui s’il y a des toxicomanes ?
    Le jour ou nos dirigeant lutteront contre la drogue elle sera éradiquée !
    Imaginez un instant que “l’antisémitisme” serait de la poudre blanche…

    En France nous avons la brigade des stupéfiants… Depuis qu’elle existe la drogue est en progression constante !
    Sous peu nous pourrons trouver notre dose dans tous les bons supermarchés…

  7. Quelle horreur !
    Et bien oui, des toxicomanes ont des enfants ! Et alors ? Rappelons les fondamentaux de la doctrine chrétienne : il n’y a pas de sous-être humain ! Par la race, le sexe, la maladie, l’âge, etc etc.
    Bien sur que c’est triste si des toxicomanes ont des enfants qu’ils sont incapables d’élever correctement, mais agir envers eux comme le docteur Mengele et autres spécimens … on n’a pas compris la leçon.

  8. C’est pas “nieuwsocialisme”, qu’il devrait mettre devant son pupitre. C’est “nieuwnationaalsocialisme”.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services